Hyon Song-wol : qui est l'ex-amante supposée de Kim Jong-un ?

Célébrités

February 25, 2018 11:02 By Fabiosa

La République Populaire Démocratique de Corée est un pays fait de mystères et de contrastes. D'un côté, il représente l'utopie communiste ; d'un autre, même la population de l'URSS des années 1930 n'aurait pas pu imaginer un pays aux règles aussi extrêmes. Certes, c'est une question de politique pure, mais il existe un autre monde : celui des sentiments. Or, les sentiments peuvent toucher jusqu'au cœur cruel de Kim Jong-un, dirigeant de la Corée du Nord.

Évidemment, en République Populaire Démocratique de Corée, on ne peut pas s'attendre à trouver les musiques populaires auxquelles nous sommes habitués à l'ouest, mais cela ne signifie pas qu'il n'y ait ni chanteurs ni chanteuses. Par exemple, en 2012, en vertu du décret passé par Kim Jong-un, l'ensemble vocal "Moranbong" a été créé. Ce groupe comprenait cinq chanteuses principales et onze instrumentistes. L'ensemble a été formé suite à la popularité de PSY, chanteur sud-coréen qui, en 2012, était devenu mondialement célèbre grâce au succès de sa chanson Gangnam Style.

Qui étaient les chanteuses ?

Hyun Song Wol est devenue le chef du groupe. Le style musical de Moranbong a indubitablement été approuvé par le parti unique, qui n'a pas pour autant complètement interdit aux chanteuses de porter des robes à paillettes. Le groupe est très populaire en Corée du Nord. De plus, on le considère comme une sorte de marque de progrès. Les textes des chansons ne parlent pas trop d'amour malheureux, de souffrance ou de solitude mais surtout de travail, de patriotisme et des joies ordinaires de la vie quotidienne.

Rumoaohepta7 / YouTube

Cependant, selon la presse, Hyon Song Wol n'a pas été nommée chanteuse principale par accident. Selon la rumeur, au début des années 2000, le jeune Kim Jong-un se serait rendu à un concert de Hyon Song Wol et il serait tombé amoureux d'elle. Il l'aimait tellement qu'il n'a même pas pris en compte le fait que cette jeune femme avait déjà un petit ami. Kim aurait alors réussi à convaincre la jeune femme de sortir avec lui.

Le père de Kim s'opposait à leur relation

Kim Jong-il, père du dirigeant actuel de la Corée du Nord, s'opposait à la relation que son fils entretenait avec la jeune chanteuse et, pendant quelque temps, Hyon Song Wol a disparu de la vie publique. Certains médias étrangers étaient certains que la jeune femme avait été exécutée. D'autres pensaient qu'elle avait épousé un officier de haut rang et donné naissance à un enfant. Cependant, en 2012, elle est réapparue sur les écrans le ventre rond lors d'un concert d'État.

Kim Jong-un a lui-même épousé une autre femme. Détail intéressant, la première dame de Corée du Nord, Ri Sol-ju, est elle aussi chanteuse. On dispose de très peu d'informations sur l'épouse du dirigeant de la Corée du Nord. En fait, on en sait encore moins sur elle que sur l'ex-amante de Kim Jong-un. En raison des rumeurs qui ont circulé sur Hyon Song Wol, une des tournées de Moranbong, prévue en Chine, a même été annulée !

Elle se souvient encore de son idylle passée

Aujourd'hui, Hyon Song Wol a 30 ans. Elle n'est pas seulement chanteuse dans le groupe Moranbong et chef du groupe Samdziyon, mais aussi colonel dans l'Armée Populaire de Corée. Tous les membres de son groupe ont un grade dans l'armée (les filles chantent souvent en uniforme militaire), mais c'est l'ex-amante de Kim Jong-un qui bénéficie du grade le plus élevé.

De plus, suite aux rumeurs selon lesquelles l'ex-amante de Kim Jong-un aurait été exécutée, cette dernière a elle-même emmené la délégation olympique nord-coréenne en Corée du Sud pour que leurs athlètes y disputent les épreuves sous un drapeau unissant les deux Corées aux Jeux d'Olympiques d'Hiver de 2018.

gettyimages

Peut-être le dirigeant nord-coréen aime-t-il encore son ex-amante comme au premier jour.

En fait, les chansons de Moranbong ressemblent beaucoup aux chansons soviétiques des années 70 et 80, n'est-ce pas ?