9 faits intéressants sur la façon dont les gènes affectent la nature et le destin d'une personne

Santé et bien-être

February 26, 2018 18:33 By Fabiosa

La génétique est un domaine scientifique assez récent qui n'a pas encore été étudié en détail, même si les scientifiques ont déjà fait plusieurs découvertes et trouvé des réponses aux questions fondamentales à propos de la santé de l'être humain.

Nous savons tous très bien que les êtres humains héritent de nombreux traits de leurs parents et proches, même à travers les générations : apparence, traits de caractère, talents et bien d'autres choses intéressantes comme les gènes du bonheur ou de la paresse. Nous avons rassemblé quelques faits étonnants qui vous aideront à voir le monde fascinant de la génétique sous un autre angle.

racorn / Depositphotos.com

1. Peur et expérience de vie négative

Les gens ont tendance à croire que l'instinct d'auto-préservation est quelque chose que nos parents nous inculquent lors de notre éducation. Cependant, les spécialistes affirment qu'une expérience négative peut aussi être transmise via les gènes.

Les études les plus populaires au monde sont celles réalisées par les scientifiques de l'Université d'Atlanta et de leurs collègues de l'École médicale universitaire d'Emory. Dans chaque laboratoire d'étude, on a fait correspondre chez des souris la peur et l'odeur d'acétophénone et de cerise. La peur a alors été transférée à leurs descendants, dont certains ont été conçus artificiellement.

2. Paresse

La paresse est un problème pour la plupart d'entre nous. Naturellement, tout le monde a besoin de se reposer, mais l'opinion publique est légèrement différente quand il s'agit par exemple de prendre du plaisir à passer des heures en position allongée sur le canapé. De récentes études ont prouvé que ce genre de comportement n'est pas la conséquence d'une mauvaise éducation mais est plutôt lié au fait d'avoir un certain ensemble de gènes.

3. Aptitudes de conduite

Même si presque tout le monde a son permis aujourd'hui, certaines personnes conduisent avec une grâce de virtuose tandis que d'autres restent inexpérimentées malgré tous leurs efforts. Même une grande connaissance des règles de conduite ne garantit pas que le chauffeur sera capable de maîtriser la chaîne de gènes qui stimule la coopération de la mémoire, du sens de la direction et de la vitesse de réaction face à n'importe quel changement de situation. Il s'avère qu'environ 30 % des gens devraient éviter au maximum de conduire à cause de cela.

minervastock / Depositphotos.com

4. Bonheur

Des scientifiques de l'École de santé de Londres ont récemment découvert le gène 5-HTTLPR responsable de la production de sérotonine, soit l'hormone qui affecte le sens du bonheur ou de la tristesse d'une personne. Cette substance détermine notre humeur, et plus elle circule vers les cellules nerveuses, plus nous devenons optimises et bien intentionnés.

D'après les scientifiques, ceux qui possèdent ce gène sont en moyenne deux fois plus heureux que les autres.

5. Intelligence

La génétique régule les capacités mentales à bien des égards, ce qui est, là encore, un autre domaine du développement humain. Si le corps d'une personne possède le gène KL-VS qui stimule la synthèse du gène klotho, découvert par des scientifiques de l'Université de Californie, alors leur QI est considérablement au-dessus de la moyenne.

De plus, la mémoire et la capacité à accumuler des connaissances sont régulées par l'activité de son antipode, le gène RGS14, à cause duquel certaines personnes ont un faible seuil de capacité d'apprentissage.

6. La vie dans les hauteurs

Tous ceux qui sont déjà allés en montagne savent que plus vous montez, plus il devient difficile de respirer. La pression atmosphérique plus faible et la rareté de l'air contribuent à une diminution du niveau d'hémoglobine dans le sang, car elle est saturée de ralentisseurs d'oxygène. Néanmoins, il y a des personnes qui vivent constamment dans de telles conditions et qui ne présentent aucune gêne.

Par exemple, dans le génome des tibétains, il y a un allèle du gène unique EPAS1 qu'aucune autre nation ne possède. Les scientifiques pensent que ce gène augmente le niveau d'hémoglobine dans le sang. Par conséquent, il est fort probable que d'autres personnes vivant en montagne aient un gène semblable.

smaglov / Depositphotos.com

7. Préférence musicale

En 2009, des experts de Nokia ont étudié 8 000 jumeaux. L'étude a révélé que plus la personne était jeune, plus sa préférence musicale pour tel ou tel style était forte. Il n'y a que quand une personne atteint la barre des 50 ans que ses goûts musicaux deviennent plus dépendants de l'influence de l'environnement.

8. Optimisme et pessimisme

Il s'avère que nos gènes programment également notre vision positive ou négative de la vie. Des scientifiques de l'Université du Michigan ont découvert qu'il y a un lien entre cette disposition et la concentration de neuropeptides de type U dans le tissu cérébral : plus il y en a, plus notre perception de l'environnement et de tout ce qui nous entoure est positive.

9. Les personnes ayant des yeux bleus peuvent être considérées comme des parents proches

Toutes les teintes d'iris bleu barbeau sont le résultat de la mutation génétique HERC2, qui a entraîné une diminution de la production de mélanine. Son origine viendrait du Moyen-Orient il y a plus de 6 000 ans et le gène s'est ensuite propagé via l'héritage. C'est pour cela que certaines personnes pensent que tous ceux qui ont des yeux bleus ont un certain lien de parenté.

Malgré le fait que les premières expériences génétiques ont été menées il y a plusieurs millénaires, ce domaine de la science n'a toujours pas été étudié en profondeur depuis. Nous espérons que des scientifiques feront régulièrement des découvertes afin de nous apporter de nouveaux faits qui nous aideront à mieux comprendre la nature humaine.