Réunis pour toujours ! Les autorités de New-York ont autor

ANIMAUX

Réunis pour toujours ! Les autorités de New-York ont autorisé d'enterrer des animaux auprès de leurs propriétaires

Date December 17, 2018 15:12

Notre vie serait vide et aurait peu de sens si nous n’avions pas des gens autour de nous à aimer et dont nous occuper.

Pour éviter la solitude, on fonde une famille et on adopte aussi des animaux domestiques. Malheureusement, ces derniers vivent moins longtemps que nous et par conséquent, nous devons souvent dire adieu à nos meilleurs amis, avec lesquels nous avons passé un bon bout de temps.

Est-ce mal ou contre nature de vouloir rester auprès de ces créatures que nous aimons tant ? Le fait qu’il s’agisse d’animaux n’a aucune importance - ils font, eux-aussi, partie de notre famille.

À LIRE AUSSI: La Pennsylvanie vote une loi interdisant aux gens de laisser leurs chiens dehors par mauvais temps

« Autorisez-nous à reposer ensemble ! »

De plus en plus de gens dans le monde veulent que leurs animaux domestiques soient enterrés avec eux. Cependant, dans la plupart des pays, c’est illégal.

Réunis pour toujours ! Les autorités de New-York ont autorisé d'enterrer des animaux auprès de leurs propriétaireshumphery / Shutterstock.com

Voici ce qu'en pense un Américain calé sur le sujet :

La plupart des États ont soit des lois interdisant que les animaux de compagnie et les humains soient enterrés ensemble, soit elles sont muettes sur la question. Mais au moins quatre États ont des lois autorisant une certaine forme d’inhumation combinée, et la liste s’allongera sans doute au fur et à mesure que la demande augmentera.

Dans une loi en vigueur depuis environ 2006, la Pennsylvanie autorise les cimetières à comporter trois sections : une pour les humains, une pour les animaux domestiques et une zone pour les deux. Le quatrième État, la Virginie, a adopté une loi en 2014 autorisant les cimetières à comporter des sections clairement identifiées où les animaux de compagnie et les humains peuvent être enterrés les uns à côté des autres.

Réunis pour toujours ! Les autorités de New-York ont autorisé d'enterrer des animaux auprès de leurs propriétairesFilip Jedraszak / Shutterstock.com

Heureusement, un autre État a permis aux amoureux des animaux de profiter de leur compagnie même après leur mort. Le gouverneur Andrew M. Cuomo a signé une loi autorisant les citoyens de New-York à être enterrés avec leurs animaux domestiques dans des cimetières non commerciaux.

À LIRE AUSSI: Déchirant : la touchante histoire d'une chienne abandonnée dans une poubelle, mais qui a fini par retrouver l'amour

Voici ce que ce représentant des autorités a déclaré au sujet de sa décision :

Pour beaucoup de New-Yorkais, leurs animaux de compagnie sont des membres de leur famille. Cette législation annulera la précédente réglementation qui était inutile et donnera aux cimetières la possibilité de respecter les dernières volontés des amoureux des animaux domestiques de New York.

Exemples historiques

L'histoire connaît de nombreux exemples où des animaux domestiques ont été enterrés avec leurs propriétaires. Par exemple, les anciens peuples momifiaient leurs animaux de compagnie afin de rester avec eux dans l'au-delà.

Et voici une autre histoire : pour respecter les dernières volontés du célèbre acteur américain Tony Curtis (1925 - 2010), sa famille a mis de nombreuses choses dans son cercueil, comme un chapeau de cow-boy, une paire de gants, les chaussures de son petit-fils et aussi les cendres de son défunt et adoré chien.

Réunis pour toujours ! Les autorités de New-York ont autorisé d'enterrer des animaux auprès de leurs propriétairesgettyimages

Désormais, les New-Yorkais ont donc enfin le droit de ne plus se séparer de leur animal, même après leur mort. Qu'en pensez-vous ? Pensez-vous qu'il soit raisonnable d'être enterré à côté de son animal de compagnie ? Un tel désir est-il naturel ? Partagez votre opinion dans les commentaires.

À LIRE AUSSI: Vous avez des tatouages cool, mais votre animal devrait-il en avoir ? Tatouer son chat fait polémique sur Instagram