Depuis les tribunes : La Reine Elizabeth II et la Princesse Diana ne s'appréciaient pas. Est-ce vrai ?

L'histoire des familles royales enchante toujours des milliers de personnes à travers le monde. En particulier quand il s'agit de la famille royale britannique, la plus populaire d'Europe et du monde. De plus, de nombreuses incroyables théories du complot et mythes ont souvent un rapport direct avec elle.

La Princesse Diana était le chouchou du public en raison de son grand cœur et de son tempérament rebelle. À bien des égards, la famille royale est devenue plus moderne et progressiste grâce à elle. Mais tous les membres de la famille ne l'appréciaient pas, d'après les nombreux biographes de la Reine Elizabeth et de ses proches.

Dans son livre intitulé "The Queen's Speech: An Intimate Portrait of the Queen in Her Own Words", Ingrid Seward a dévoilé un point de vue différent sur ce sujet.

D'après l'auteure, Elizabeth II pensait à l'origine que Diana serait une belle-fille parfaite, car elle a pratiquement grandi sous les yeux de la reine. Comme vous le savez probablement, les Spencer vivaient dans une des maisons de Sandringham, que les princes visitaient souvent.

À LIRE AUSSI: L'accident fatal de la Princesse Diana : un mystère qui ne sera peut-être jamais résolu

Diana se sentait misérable à cause de Charles et de son intérêt pour Camilla. Elle souffrait de plusieurs troubles de la personnalité et affirmait que tout le monde la détestait.

Ce mariage, malheureux dès le début en raison des différents caractères du couple, aurait été arrangé grâce à l'énorme influence de la grand-mère de Diana, Ruth Roche. Elle servait la Reine-Mère, et d'après certaines rumeurs, elle a assuré à Elizabeth que ce mariage serait avantageux à bien des égards. La reine ne savait pas comment soulager les souffrances de Diana, et c'est pour cette raison qu'elle semblait assez détachée. Mais elle a abrégé leurs souffrances quand elle a essayé d'expliquer à Diana que son fils était fou de Camilla et qu'il n'y avait pas grand chose à y faire.

Pendant ce temps, Charles s'est mis à comprendre que les Britanniques voulaient voir une Diana jeune et énergique plutôt que de le voir lui être sur le trône un jour. Cela a causé un conflit entre eux. Ce n'est que plusieurs années après l'accident de voiture de Diana que les médias de masse ont commencé à suspecter cette rivalité qui ne semble pas encore terminée. Les habitants de Grande-Bretagne peuvent cependant profiter d'une autre femme autoritaire à présent : Kate Middleton. 

Un autre documentaire, intitulé Diana vs Elizabeth, décrit la vie de la famille royale comme un spectacle, où chaque personne a un rôle défini. La plupart des actions d'Elizabeth sont automatiques, tandis que Diana gagnait le cœur du public avec sa spontanéité et sa franchise. Dès qu'elle apparaissait en public, chacune de ses nouvelles coiffures ou tenues, et même son implication sans précédent dans les œuvres caritatives et son "mauvais comportement" (il suffit de se souvenir de sa danse avec Travolta), ont poussé Elizabeth à s'inquiéter quant à la réputation de sa famille et à remettre en questions les intentions d'origine de Diana.

À LIRE AUSSI: Les sœurs de la princesse Diana : Qui sont lady Sarah McCorquodale et la baronne Jane Fellowes ?

Comme beaucoup de gens le pensent, Diana ne respectait pas vraiment Sa Majesté. Elle affichait une attitude provocatrice et désobéissante. Tout cela n'a pas contribué au fait que leur relation s'améliore. 

Après la mort de Diana, la Reine n'est pas tout de suite retournée à Londres et n'a quasiment pas commenté cette tragédie. Mais d'après de nombreuses sources, Elizabeth a appris de ses erreurs et s'est mis à développer des relations avec Kate, mais aussi Meghan, plus récemment. Ignorer les problèmes et troubles de Diana a probablement contribué à l'échec du mariage de son fils et au destin tragique de la princesse. Se détestaient-elles vraiment, selon vous ?

À LIRE AUSSI: 5 choses essentielles que Diana a perdues suite à son divorce douloureux avec le Prince Charles