Seul au monde, version royale : l'enfance malheureuse du Prince Charles

Célébrités

September 4, 2018 09:54 By Fabiosa

Le Prince Charles semble toujours être heureux : il sourit et plaisante, tout en se préparant à prendre place sur le trône britannique. Cependant, l'enfance du futur monarque, le premier enfant de la reine Elizabeth II, n'a pas été si aisée que ce que l'on pourrait croire.

gettyimages

À LIRE AUSSI: Il a fallu 35 ans à Camilla Parker Bowles pour devenir l'épouse du prince Charles

Le Prince de Galles est né le 14 novembre 1948 et a passé les premières semaines de sa vie entouré d'amour maternel. Mais tout a rapidement  changé.

gettyimages

La Princesse Elizabeth a rapidement repris le travail et a commencé à laisser les nounous s'occuper de lui, tandis qu'elle participait à divers événements à travers le pays et le reste du monde. C'était cependant une expérience assez ordinaire. Cette tradition a été violée pour la première fois par la Princesse Diana quand elle est parti en tournée avec William, qui avait moins d'un an.

gettyimages

Le Prince Philip a essayé de trouver du temps pour communiquer avec son fils, en vain. Il l'emmenait pêcher ou chasser, mais ils ne s'entendaient pas très bien ensemble. Charles semblait trop doux pour Philip, peut-être parce qu'il a grandi aux côtés de ses nounous et de sa grand-mère, et le Duc d'Édimbourg utilisait parfois des méthodes cruelles pour développer sa masculinité. Il critiquait souvent son fils, qui faisait toujours de son mieux pour satisfaire ses envies.

gettyimages

Charles ne parle pas beaucoup de son enfance. Il parle surtout des moments passés avec sa grand-mère, notamment la façon dont il s'est pris de passion pour le jardinage à la résidence Royal Lodge. Charles se sentait bien quand il était entouré d'arbres, de parcelles de légumes et de fleurs. Il s'occupe de plantes depuis sa plus tendre enfance, et sa plus grande peur était que son oasis se transforme en friche.

gettyimages

Quand il était temps pour lui d'aller à l'école, il a étudié à la London Hill House, puis l'école de Cheam. Charles n'a jamais eu beaucoup d'amis à l'école. Ses grandes oreilles et son surpoids étaient la source de moqueries des autres élèves, malgré son origine royale.

À LIRE AUSSI: Le prince Charles dévoile des photos inédites de lui en compagnie de son petit-fils George

gettyimages

En 1962, le Prince Philip a transféré son fils à l'internat Gordonstoun, où il est lui-même allé. Charles a rapidement appelé cette période un "emprisonnement" : jogging matinal, douches froides, fenêtres ouvertes dans les salles de classe et les chambres, rien de positif selon lui. Il ne dormait presque jamais à cause de ses ronflements, dont se servaient là encore ses pairs pour le harceler. D'autres enfants se moquaient de ses habitudes et de son origine royale.

gettyimages

Philip ne voulait pas entendre les plaintes de son fils. Cependant, nous ne devons pas blâmer le père de Charles pour ces cruelles années. L'enfance du duc était encore plus difficile. Il a grandi loin de ses parents, déménageant et changeant régulièrement d'école. Il ne restait jamais avec les mêmes personnes pendant bien longtemps, et il a aussi souffert des nombreuses morts de ses proches et amis. Le sport et le service militaires étaient ses seules passions. La Seconde Guerre mondiale a ensuite façonné son état d'esprit.

gettyimages

Plus tard, Charles a déclaré qu'il n'avait pas reçu assez d'attention de ses parents quand il était enfant. Mais la Princesse Anne a rapidement contredit ses dires. Même si la reine et son mari participaient souvent à des événements officiels et ne passaient que trop peu de temps avec leurs jeunes enfants, les deux parents ont grandi dans un cadre similaire. Philip avait peur de trop gâter ses enfants via le luxe et le pouvoir, tandis qu'Elizabeth n'avait tout simplement pas assez de temps. Cependant, ils ont essayé de s'occuper autant que possible de leurs enfants, comme le font tous les parents, au cas où un problème de santé venait leur barrer la route.

gettyimages

Au cours de l'enfance du Prince Charles, ses parents étaient très occupés par leurs nouvelles responsabilités. C'est peut-être pour cette raison qu'il a eu du mal à comprendre qui il était et qu'il était réputé pour être un prince rebelle. Pensez-vous qu'il serait devenu une autre personne si ses parents avaient été à ses côtés durant son enfance ? Dites-le-nous dans la section commentaires.

À LIRE AUSSI: Pourquoi le Prince Charles ne retire jamais sa chevalière spéciale qu'il porte toujours au petit doigt