Un choix difficile : une mère décide d'amputer la jambe de sa fille pour lui permettre de mener une vie normale

Famille & Enfants

October 5, 2018 17:14 By Fabiosa

Samera Tomlinson, une mère britannique âgée de 31 ans, a dû prendre une décision extrêmement difficile. Elle a autorisé les médecins amputer la jambe de sa fille de 3 ans. Cela parce que la fillette du nom de Marnie souffrait de neurofibromatose de type 1. Sa mère a dit que cette opération allait aider l'enfant à mener une vie normale.

À LIRE AUSSI: Après plusieurs heures, les médecins réalisent qu'ils font une chirurgie du cerveau sur le mauvais patient

La neurofibromatose de type I est la maladie héréditaire la plus courante, prédisposant à l'apparition de tumeurs chez le patient. La fille a également une pseudarthrose de la jambe gauche. Ses os sont très fragiles et ne peuvent fusionner sans une intervention médicale.

Quand Marnie avait 1 an et 10 mois, elle a été opérée. Mais l'implant, qui a été inséré dans sa jambe, a été rejeté par le corps de la fille. Si une autre opération similaire devait se faire, alors il n'y aurait que 20 % que tout marche comme il se doit. La mère ne voulait pas que sa fille passe par cela à nouveau.

À LIRE AUSSI: Ce garçon de 12 ans était moqué pour ses 2 énormes dents, mais le résultat de son opération est édifiant !

Samera dit qu'elle n'a pas pu profiter de nombreuses joies de la vie à cause de sa maladie. Par exemple, Marnie voulait monter sur le trampoline le jour de son anniversaire, mais sa santé ne le lui permettait pas. Par conséquent, suivant les conseils des médecins, Samera leur a permis d'amputer sa jambe malade. Après cela, le bébé aura une prothèse et pourra reprendre une vie active. Mme Tomlinson partage ses sentiments sur une décision aussi difficile :

Nous avons pesé le pour et le contre avec d'autres interventions chirurgicales et l'amputation est ce qu'il y a de mieux pour elle à nos yeux. Ce n’est pas agréable de savoir que nous devons prendre une décision aussi importante pour elle à cet âge et qu’elle doit tout passer en revue. Mais nous avons douté d'elle plus que nous ne le devrions. Chaque fois que nous avons pensé qu'elle ne serait pas capable de faire quelque chose, elle l'a surmontée.

L'opération est prévue pour la fin de l'année. Une partie de l'argent dont avait besoin la famille a été collectée grâce à des volontaires. À propos, la maman est aussi engagée dans des œuvres caritatives. Par exemple, elle donne ses cheveux à des fabricants de perruques pour des patients atteints de cancer.

Nous croisons les doigts pour Marnie, afin que l'opération se passe bien et que le petit ange ait un rétablissement rapide et complet !

À LIRE AUSSI: "Dysmorphie de Snapchat" : des femmes font de la chirurgie plastique pour ressembler aux filtres Snapchat