Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?

Famille & Enfants

June 13, 2019 10:11 By Fabiosa

Nous avons tous l'habitude de penser que l'amour d'un parent (et tout particulièrement une mère) est absolument inconditionnel et qu'aucune autre alternative n'est possible. Après tout, lorsqu'ils s'apprêtent à fonder une famille, les adultes doivent être prêts à assumer d'importantes responsabilité, à élever correctement leurs enfants et à leur assurer une qualité de vie décente. Et, bien entendu, de l'amour.  Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?fizkes / Shutterstock.com

Et pourtant, de nombreuses mères se surprennent à penser qu'elles ne ressentent pas ce qu'elles sont censées éprouver à l'égard de leur enfant. Elles se mettent alors à culpabiliser, car une mère qui n'aime pas suffisamment son enfant est communément perçue comme quelque chose d'étrange et même immoral, ou encore comme le signe même d'une "mauvaise mère". Souvent les gens pensent de la sorte : aujourd'hui, elle ne ressent pas d'affection à l'égard de son bébé, demain il commencera à l'énerver et plus tard, en viendra-t-elle aux abus verbaux ou physiques ? 

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?Monkey Business Images / Shutterstock.com

De temps à autre, des mères inquiètes s'interrogent sur internet au sujet de leur manque d'amour maternel. Une internaute a posé la question suivante sur le célèbre forum Quora : 

Pourquoi suis-je incapable de ressentir de l'amour pour mes enfants ? 

Voyons l'avis des internautes : 

@David Urquhart:

Je me suis demandé si une mère peut percevoir sa responsabilité de s'occuper de ses enfants avec une intensité telle qu'il ne lui reste plus de place pour un sentiment d'amour. Peut-être est-ce la réponse pour certaines. 

Si un enfant né dans un contexte où sa mère a senti qu'elle n'a pas eu le choix, il peut s'avérer impossible pour elle de ressentir de l'amour. 

@Patrick Copeland:

L'amour n'est pas un sentiment, mais des actes. 

Vous aimez vos enfants : vous prenez soin d'eux, vous dépensez votre argent pour eux et (c'est là le détail qui fait toute la différence), vous voulez ressentir cette chose que tout et tout le monde autour de vous exige que vous ressentiez. 

@Kristina Kharebova:

C'est normal. Cela ne fait que prouver qu'il n'est pas vrai que tous les parents peuvent aimer inconditionnellement leurs enfants. La société vous pousse à culpabiliser si vous ne ressentez pas que de l'amour pur à l'égard des enfants. 

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?KieferPix / Shutterstock.com

Dans une discussion similaire, d'autres internautes se sont révélés plus intransigeants. 

@Sangam Van ‘T Sant:

Les enfants méritent l'amour inconditionnel de leurs parents. Si vous ne ressentez pas un sentiment d'accomplissement en vous occupant d'eux, pourquoi avoir des enfants ? Ce n'est pas une situation acceptable. 

@Nan Jorgensen:

Vous devriez vraiment demander de l'aide afin de savoir pourquoi vous vous sentez ainsi. Votre enfant est innocent et il mérite mieux. 

@Sehrish Saad:

D'abord, observez-vous. Souffrez-vous de dépression ou n'importe quel autre trouble psychologique ? Si c'est le cas, commencez par consulter un spécialiste. Généralement, des sentiments de ce type peuvent se manifester dans un cas de dépression. 

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?Rawpixel.com / Shutterstock.com

En fait, les parents sont incapables d'aimer leurs enfants de manière inconditionnelle dans le sens littéral du terme : que diraient-ils s'ils les volent, s'ils blessent l'un de leur petit frère ou petite soeur, s'ils s'avéraient absolument insupportables ou développaient un problème de dépendance ? Les parents ne peuvent pas tout endurer de la part leurs enfants seulement grâce à cet amour. Ils se doivent d'abord d'éduquer leurs enfants, leurs transmettre des valeurs essentielles et savoir les réfréner ou les discipliner si cela s'avère nécessaire.

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?kryzhov / Shutterstock.com

Mais revenons à l'un des commentaires des internautes. Souvent, les mères se trouvent incapables de ressentir de l'amour pour leurs enfants en raison d'une dépression post-partum. Cette dernière est généralement provoquée par un dérèglement hormonal, du stress, de la fatigue ou un isolement social forcé. Ce trouble se manifeste au travers d'une irritabilité, de crises de larmes, de sautes d'humeur et jusqu'à une incapacité à s'occuper de l'enfant ou encore des pensées noires et suicidaires.  

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?Tolikoff Photography / Shutterstock.com

Dans la plupart des cas, l'état d'une femme souffrant de ce trouble finit par se stabiliser au bout de quelques semaines après la naissance de son bébé. Dans le cas contraire, cependant, cette maladie pourrait évoluer en psychose post-partum, un trouble plus grave qui se manifeste au travers d'hallucinations, d'idées délirantes, d'un refus de manger ou de dormir, d'une anxiété excessive et d'idées agressives à l'égard de l'enfant. 

Je crois que je n'aime pas mon enfant. Suis-je une mauvaise mère ?Halfpoint / Shutterstock.com

Dans un cas de dépression, il est parfois nécessaire et même vital de faire appel à une aide médicale. Mais toutes les femmes du monde doivent être consciente de cela : il est impossible d'aimer inconditionnellement un enfant 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tel que la société semble l'exiger. Et cela ne fait de vous une mauvaise mère en aucun cas. Après tout, une adoration constante et aveugle à l'égard de son bébé est-elle vraiment préférable à des soins appropriés et une atmosphère saine et équilibrée au sein du foyer ? 


Le contenu de cet article est uniquement à caractère informatif et ne remplace aucunement l’avis d’un spécialiste certifié.