“Mon bébé en bonne santé est subitement mort de la grippe”. La maman veut mettre en garde les autres parents

Famille & Enfants

October 25, 2018 14:33 By Fabiosa

Ces parents sont encore sous le choc d'avoir vu leur enfant en bonne santé mourir soudainement de la grippe. Cette tragédie aurait-elle pu être évitée ? C'est possible. 

Une grippe courante ? 

L'épidémie de grippe commence généralement à la fin de l'automne et dure jusqu'à ce qu'il fasse à nouveau chaud. Durant cette saison, de début novembre au mois de mai suivant, le risque de contracter l'infection est plus élevé. Il existe plusieurs types de grippe. Les plus alarmants consistent en de possibles complications au niveau des organes respiratoires. Les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées y sont particulièrement exposés. 

Selon l'OMS, jusqu'à 500 000 personnes meurent chaque année de toutes les formes du virus, et ce chiffre pourra atteindre le million dans quelques années. Y a-t-il un moyen de le réduire ? Les médecins insistent sur le vaccin. De plus, celui-ci doit être inoculé rapidement, étant donné que l'immunité met 10 à 14 jours pour être effective. Il ne reste donc pas beaucoup de temps ! 

Les préparatifs pour Noël s'étaient si bien passés ! Les pensées de Laura Therese et son mari étaient concentrées sur les cadeaux à acheter pour leurs trois fils. Certains d'entre eux étaient déjà emballés en attendant l'heureux moment. Mais le programme est tombé à l'eau lorsque la température de Leon, l'aîné de 4 ans, a soudainement fait un bond. Ce matin-là, il avait pourtant pris son petit déjeuner, joué avec ses frères, regardé des dessins animés. Tout semblait parfaitement normal... 

Ses parents, des médecins mais pas pédiatres, ont suspecté la grippe. Ils l'ont rapidement emmené à l'hôpital, où des médecins des soins intensifs ont confirmé le virus : il s'agissait du virus influenza A. 

À LIRE AUSSI: Syndrome de Pfeiffer : "Comment ne pas aimer un visage si doux et innocent ?" interroge une maman concernée

Le jour suivant, l'état du garçon est demeuré critique. Il respirait avec difficulté et il avait également contracté une pneumonie bactérienne. Sa mère était désespérée : l'enfant n'avait jamais été gravement malade auparavant, il avait toujours été très joueur et actif. Comment avait-il attrapé une pneumonie ? Que pouvait-on faire ? 

Hélas, le deuxième jour, la veille de Noël, Leon est décédé. Seulement deux jours après avoir commencé à présenter les symptômes de la grippe... Il y avait du sang dans ses poumons... Ses parents étaient anéantis. 

Le vaccin, un moyen de prévenir la mortalité infantile

Au bout de quelques temps, Laura a trouvé la force de partager son histoire avec les utilisateurs de Facebook : 

J'aurais voulu prendre la pleine mesure du risque de grippe pour mon enfant en bonne santé. J'avais reporté sa vaccination pour l'intégrer à une consultation d'enfant bien-portant, plus tard dans la saison, une consultation qu'il n'a pas vécu assez longtemps pour honorer. Je comprends maintenant de l'intérieur pourquoi la communauté médicale insiste à ce point sur le vaccin annuel contre l'influenza pour tous au-delà de l'âge de 6 mois. 

Il a été médicalement prouvé que le vaccin contre la grippe réduit le risque de mortalité lié à l'influenza de 65% pour les enfants en bonne santé. Sur tous les enfants qui meurent chaque année des complications dues à la grippe, environ 80% n'ont pas été vaccinés cette saison. C'est la meilleur option disponible sur le marché pour prévenir la mortalité infantile due à la grippe. 

À LIRE AUSSI: Une femme ne veut pas de siège à côté d'un bébé en pleurs, fait un scandale, et s'en mord aujourd'hui les doigts

Alors que nous sommes sur le point d'entamer une nouvelle saison pouvant donner lieu à une autre épidémie de grippe, Laura et sa famille se sont fait vacciner et conseillent fortement aux autres parents d'y penser aussi. Elle en appelle également aux utilisateurs des réseaux sociaux pour qu'ils fassent circuler l'information, dans le cas où ils auraient été émus par l'histoire de Leon. Therese est convaincue que c'est le seul moyen de sauver des enfants :  

Si j'avais lu une telle histoire il y a un an, les choses auraient pu se passer différemment.

Ce que vous devez savoir sur la grippe chez les bébés

Les symptômes de la grippe ne sont pas aussi dangereux que ses complications potentielles. Celles-ci sont particulièrement graves chez les nouveaux-nés. Les conséquences incluent une perte de l'audition dans le cas d'une complication sous forme d'otite de l'oreille moyenne et des troubles de l'activité cardiovasculaire ainsi que dans le système nerveux central. Que doivent faire les parents si leur bébé a de la fièvre, le nez qui coule, et qu'il tousse ? 

  1. Appelez un médecin et suivez scrupuleusement sa prescription. Pas d'automédication ! 
  2. Aérez régulièrement la chambre et nettoyez le sol.
  3. Si un bébé refuse de manger parce que son nez coule, nourrissez-le avec un compte-gouttes ou une cuillère. 
  4. Retirez le mucus du nez à l'aide d'une solution saline (2 à 3 gouttes dans chaque narine).
  5. S'il tousse, vous pouvez respirer avec votre enfant au-dessus d'un bain de vapeur avec, en plus, quelques gouttes d'huiles essentielles d'eucalyptus ou de pin, à condition que l'enfant n'y soit pas allergique et qu'il n'ait pas de fièvre. 
  6. On conseille souvent de laver le corps avec de l'eau afin de réduire sa température, et tout le monde croit que cette eau doit être froide ! Seulement, l'eau froide provoque des spasmes des vaisseaux sanguins périphériques, ce qui aggrave le transfert de chaleur. C'est pourquoi la température doit se situer entre 30 et 31° : cela suffira pour refroidir le corps et permettra d'éviter les spasmes vasculaires. Il est important de garder la température de la pièce à 21°. 

Et bien sûr, n'oubliez pas la vaccination pour tous les membres de la famille. L'automne est le meilleur moment pour le faire. Alors, restez en bonne santé ! 

À LIRE AUSSI: Pourquoi le Duc de Cambridge refuse-t-il de porter une alliance ?