L'histoire de la fille à fourrure : le triste destin d'une

INSPIRATION

L'histoire de la fille à fourrure : le triste destin d'une jeune femme exhibée comme phénomène de foire

Date July 1, 2019 06:33

Les enfants nés atteints de rares anomalies génétiques ont toujours existé. Certains parents les ont courageusement élevés et aimés tels qu'ils sont, tandis que d'autres, emplis de honte, ont décidé de les cacher aux yeux du monde. D'autres se sont tout bonnement débarrassés de ces descendants à l'apparence dérangeante et certains parents, enfin, ont choisi de se servir de leur physique unique pour gagner de l'argent en les exhibant comme des monstres dans des "Freak Shows". 

Alors que la popularité des cirques était au plus bas et que les hommes incroyablement forts et les gymnastes n'intéressaient plus le public, les gens ont fini par demander des émotions qui se rapprochaient plus du dégoût que de l'admiration. C'est pour cette même raison que les "cirques des horreurs" et autre freak shows sont vite devenus un commerce profitable. Profitables pour les gérants, bien sûr, et non les artistes. 

Alice Doherty, née en 1887 à Minneapolis, est la seule personne aux États-Unis à avoir reçu le diagnostic de son étrange et rare maladie. Petite fille aux yeux d'un bleu perçant, tout son corps se trouvait couvert de poils blonds mesurant jusqu'à 5 cm de long, lequels ont continué à pousser avec l'âge. L'enfant souffrait en fait d'hypertrichose, un trouble caractérisé par la pousse excessive de poils sur l'ensemble du corps. Cette anomalie était d'autant plus surprenante chez Alice qu'aucun cas similaire n'était apparu dans sa famille.

Ses parents n'ont pas cherché à se débarrasser d'elle, mais on commencé à voir son intérêt commercial alors qu'elle n'avait que 2 ans : sa mère s'est alors mise à l'exhiber dans spectacles de freak show afin de gagner de l'argent. 

Au cours de sa vie, elle a eu plusieurs surnoms : la "fille à fourrure du Minnesota" [Minnesota Woolly Girl], la "fille au visage de chien" et bien d'autres sobriquets encore plus insultants. Personne ne semblait s'intéresser au fait qu'elle était également une jeune femme extrêmement mature pour son âge, curieuse et également très timide. 

Alice était une "pièce unique" : à chacune de ses apparition, elle suscitait un immense intérêt chez les femmes qui adoraient ce genre de spectacle : les gens touchaient son visage avec curiosité, lequel était d'ailleurs tout à fait charmant sous ses poils. Certaines personnes ont même soupçonné sa mère de lui avoir collé cette fourrure sur le corps et le visage. 

Son travail de phénomène de foire ne lui plaisait guère, mais Alice s'y est tenu afin de soutenir sa famille financièrement. Elle n'a quitté le cirque qu'en 1915, avant de déménager au Texas un peu plus tard. En 1993, la jeune "fille à fourrure" est décédée prématurément de manière inconnue. Un trouble génétique si rare aurait pu la rendre riche, mais le destin en a décidé autrement. Sans doutes était elle plus stoïque sur scène que ses “collègues”, lesquels se laissaient souvent griser par cette curieuse forme de notoriété. L'un d'eux, Stephan Bibrowski, était pour sa part né en Pologne en 1890.

La mère du garçon, lui aussi couvert de poils, affirmait que son apparence de "lion" était due à l'attaque d'un véritable lion contre son mari, un incident dont elle a été témoin alors qu'elle était enceinte de leur enfant. Stephen n'avait que 4 ans lorsque sa mère la donné à un impresario allemand. Il a d'abord fait des tournées en Europe avant de se rendre en Amérique.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Публикация от Freaks (@freaksofmoon)

Le "programme" du jeune garçon incluait entre autre une démonstration de son attitude "bestiale" et qui n'étaient en fait que de la comédie. Il réalisait également des prouesses de gymnastique et s'entretenait avec le public, révélant ainsi son grand cœur et sa nature très douce. À sa mort en 1932, "l'homme au visage de lion" était riche et célèbre.

Alice aurait pu devenir aussi célèbre que Stephan, mais sa vie a pris un tournant différent malgré les efforts de sa mère pour faire d'elle une "star". Peut-être ne lui a-t-on pas donné le choix, et sa mère n'avait finalement que faire du bien-être de sa fille en raison de son apparence ? Nous ne le saurons probablement jamais, mais cette histoire continue de fasciner.