Manspreading : une femme se bat contre les hommes qui écart

INSPIRATION

Manspreading : une femme se bat contre les hommes qui écartent trop les jambes dans les transports en commun

Date December 19, 2018 19:28

Les usagers des transports en commun savent à quel point cela peut être insupportable : les bousculades, la puanteur des corps, quelquefois des animaux ou des enfants qui gémissent ou qui pleurent. Tous ces éléments réunis pourraient à coup sûr rendre fou n'importe qui. On peut ajouter à ces situations un autre phénomène hautement irritant appelé le "manspreading" (que l'on pourrait traduire par "étalement masculin"). C'est un comportement auquel nous sommes plutôt habituées et auquel nous ne prêtons pas vraiment attention lorsqu'il a lieu, c'est-à-dire lorsqu'un homme écarte les jambes jusqu'à occuper davantage que sa propre place. Le terme a même fait son apparition dans le dictionnaire des néologismes en 2015.

À LIRE AUSSI: Une policière trouve un bébé abandonné dans une forêt et l'allaite, sans savoir qu'elle lui sauvait la vie

Pourquoi est-ce agaçant ? 

Lorsque quelqu'un s'assied de cette manière, il prend deux places au lieu d'une. En outre, cela empiète sur l'espace personnel des autres personnes assises à côté de lui. Peu de gens apprécient le fait d'être en contact avec les jambes ou les pieds d'un inconnu. 

À New-York, le manspreading est réllement considéré comme une infraction administrative. En Russie cependant, un tel comportement ne dérange personne. Enfin, cela ne dérangeait personne jusqu'à récemment. Une jeune femme originaire de Saint-Pétersbourg a en effet décidé de mettre un terme à ce scandaleux phénomène. Anna Dovgalyuk a donc commencé à agir pour protester contre cette habitude qui, d'une manière très particulière, réussit à énerver beaucoup de gens.

Elle a filmé ses propres actions et a téléchargé les vidéos sur YouTube. Ses coups d'éclat ont consisté à verser de l'eau de javel concentrée sur l'entrejambe de chaque homme coupable de "manspreading" qui croisait son chemin. Le liquide laissant des taches indélébiles sur ses vêtements, le contrevenant se trouvait en quelque sorte marqué. L'objectif de la jeune fille est de contribuer à ce que ce phénomène devienne puni par la loi.  

En 2016, quelques Américaines ont également affronté ce problème, mais d'une manière beaucoup plus subtile. Pendant une semaine, elles ont réalisé une vidéo dans laquelle on les voyait faire preuve de la même attitude dans les transports, afin d'imiter les hommes "typiques" et de montrer à quoi ressemblait le manspreading d'un point de vue féminin : 

Vous pouvez combattre ce problème et vaincre l'ignorance dans tout le pays. Ou bien rester en dehors. Qu'allez-vous choisir ? Pensez-vous également que les hommes ne devraient pas étaler leurs jambes de la sorte, ou que le féminisme va cette fois beaucoup trop loin ? 

À LIRE AUSSI: Elle utilisait des pancartes pour rechercher un donateur de rein et a été surprise par le nombre de personnes prêtes à lui sauver la vie