7 conséquences critiques de l'avortement dont les médecins ne parlent pas

7 conséquences critiques de l'avortement dont les médecins ne parlent pas

Santé et bien-être

August 17, 2018 12:12 By Fabiosa

L'avortement est un sujet très compliqué. Si certains n’ont rien contre cette procédure, d'autres estiment qu’elle est inhumaine. Chaque groupe a raison à sa manière. Quelle que soit votre opinion, il est important d'être conscient des conséquences que l'avortement peut entraîner. Il est utile de les connaître et de les faire connaître à nos enfants ou petits-enfants !

1. Des conséquences de la prise de comprimés abortifs

Image Point Fr / Shutterstock.com

La prise des médicaments abortifs peut causer des saignements, des crampes, des douleurs à l'utérus. Préparez-vous à vomir. Il y a également une grande probabilité de fièvre et de frissons. Parfois, si les symptômes sont très graves, une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire.

2. Les conséquences du curetage par aspiration

Alex Mit / Shutterstock.com

On l'appelle aussi le "mini-avortement". Lors d'un tel avortement, l'œuf fœtal est aspiré à travers un tube. Bien que d’habitude cette procédure ne soit pas dangereuse, elle peut endommager l'utérus, transmettre une infection ou provoquer de graves saignements utérins.

3. Les conséquences de la dilatation et de l'évacuation

Africa Studio / Shutterstock.com

Il s'agit d'un avortement chirurgical qui consiste à dilater le col de l’utérus à l’aide des pinces métalliques et à retirer l'œuf fœtal. Pourquoi cette procédure est-elle dangereuse ? D'abord, elle peut causer une grave hémorragie. Deuxièmement, elle peut déchirer l'utérus. Tout cela s'accompagne de fièvres, de douleurs dorsales et dans le bas-ventre voire d’une odeur désagréable du vagin. Et, troisièmement, il y a un risque que la femme avortée ne puisse tout simplement plus donner naissance, et que les futures grossesses puissent aboutir à une fausse couche.

4. Les conséquences de l'anesthésie

Certains types d'avortements exigent une anesthésie qui n'est pas du tout un acte anodin. Ainsi, parfois elle peut provoquer des nausées et des vomissements, une faiblesse dans les muscles et des maux de tête, une réaction allergique et des frissons.

5. Les complications chirurgicales

S_L / Shutterstock.com

Si des parties de l'œuf fœtal restent dans la cavité utérine, le risque d'infection augmente significativement.

6. Une menace pour la vie

Bien que la plupart des femmes qui ont recours à un avortement ne seront plus capables de donner naissance à de futurs enfants, ce n’est pas tout. Il y a aussi un risque de décès. Si vous croyez les statistiques, c'est environ 1:100 000. Mais qui peut garantir que précisément dans ce cas-là tout ira bien ?

Des risques supplémentaires :

  • des troubles endocriniens ;
  • des processus inflammatoires affectant les organes pelviens ;
  • un processus adhésif ;
  • une destruction de la structure et de la fonction du col de l'utérus ;
  • une accumulation de sang dans la cavité utérine ;
  • le syndrome post-abortum.

7. Les conséquences dans le futur

Photographee.eu / Shutterstock.com

Après s'être débarrassé d'un enfant indésirable, il arrive souvent que dans le futur une femme ne puisse plus porter et donner naissance à un bébé désiré. Cela est causé à la fois par des problèmes physiologiques et psychologiques.

Que peut-on ajouter ? L'avortement est une procédure très dure et dangereuse et il ne faut y avoir recours qu’en présence d'indications médicales sérieuses en ce sens.

Source : CureJoy

À LIRE AUSSI: L'incroyable vie de Melissa Ohden : elle a survécu à un avortement raté et est devenue une activiste pro-vie


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.