Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?

Santé et bien-être

April 17, 2019 18:08 By Fabiosa

Tout le monde peut avoir mal à la tête à un moment ou à un autre à cause d'une maladie, de la fatigue ou d'un effort nerveux excessif. Vous pouvez en savoir plus sur les types de maux de tête ici. En général, nous avons tendance à attendre que la douleur disparaisse ou nous prenons un cachet, mais nous ne pensons pas qu’il puisse s’agir d’un problème de santé plus grave.

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?javitrapero.com / Shutterstock.com

Le mal de tête fait partie des signes des troubles du système nerveux. Selon certains rapports, près de la moitié de la population adulte de notre planète a mal à la tête au moins une fois par an. Quand cela devient plus fréquent, cela affecte grandement la qualité de vie, les sphères personnelle et professionnelle, et cela coûte cher.

À LIRE AUSSI: La migraine : les causes et des conseils pratiques pour soulager vos maux de tête

Les maux de tête récurrents sont l’un des troubles les plus courants du système nerveux et peuvent être primaires ou secondaires.

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?Paulik / Shutterstock.com

Peu de gens savent que les maux de tête chroniques peuvent parfois conduire à un handicap et que des épisodes répétés ou la peur de ceux-ci affaiblissent les compétences sociales d’une personne. En fin de compte, cela nuit à la famille et aux relations de travail. En outre, une lutte à long terme contre la douleur (la migraine, en particulier) entraîne de nombreuses autres maladies, notamment le cancer.

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?Production Perig / Shutterstock.com

Beckie Hiley, 19 ans, souffrait de maux de tête depuis l'automne 2017 et prenait un médicament qu’on lui avait prescrit. Cependant, après la fin de son traitement en mars 2018, la situation a empiré. Cette fille s'est tournée vers de nombreux spécialistes, mais aucun d’eux n'a associé sa maladie au cancer - les médecins l'ont considérée comme un simple mal de tête « dû au stress ». À l'automne 2018, elle a développé une foule d'autres symptômes alarmants : des nausées, des vomissements et de la fatigue. Plus tard, elle a commencé à entendre un « sifflement » dans son oreille droite et a eu une vision double. Ce n’est qu’après avoir consulté un ophtalmologiste et passé un scanner que l’on a détecté une tumeur maligne dans son lobe frontal. Elle a été retirée, mais au début de l’année 2019, Hiley a fait une rechute.

À LIRE AUSSI: Les 6 types de cancer les plus fréquents chez les enfants et leurs symptômes les plus dangereux

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?T-Photo / Shutterstock.com

Outre la douleur, d'autres symptômes peuvent indiquer le développement possible d'un cancer du cerveau, notamment :

  • des nausées et des vomissements ;
  • des problèmes oculaires ;
  • une altération de la fonction de la parole ;
  • des changements de comportement ;
  • une perte de concentration ;
  • des difficultés de coordination et de maintien de l'équilibre ;
  • des problèmes d'audition ;
  • une perte de sensation dans les membres ;
  • des crampes.

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?Roman Samborskyi / Shutterstock.com

Dans le même temps, le mal de tête s'aggrave, devient plus fréquent ou change de nature.

Dans quels cas un mal de tête peut-il indiquer des tumeurs au cerveau ?Impact Photography / Shutterstock.com

Vous ne devriez pas souffrir ou ignorer cette maladie, surtout quand elle devient chronique. Une fois le type de mal de tête déterminé, votre médecin vous prescrira le traitement qu’il vous faut ou des tests supplémentaires. N'oubliez pas que le dépistage précoce augmente considérablement les chances de guérison complète, en particulier en ce qui concerne le cancer.

À LIRE AUSSI: Le laurier peut aider à se débarrasser des varices, des douleurs articulaires et des maux de tête


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.