Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur

Santé et bien-être

April 17, 2019 12:36 By Fabiosa

Parfois, il nous arrive de traverser des moments difficiles dans notre vie et de prendre des décisions que nous regrettons ensuite amèrement. C'est exactement le cas de Cameron Underwood ; après avoir perdu la quasi-entièreté de son visage, ce jeune homme a eu une seconde chance grâce à un donneur et une transplantation faciale. 

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube

Cameroun était un beau jeune homme au sourire magnifique. Il faisait partie d'une grande famille de 5 personnes, dont une fratrie de 3 frères et sœurs, ce qui est sans doutes la raison pour laquelle ses parents n'ont pas réalisé que leur fils benjamin souffrait de dépression depuis déjà longtemps. 

À LIRE AUSSI: Des photos déchirantes saisissent les derniers moment d'une petite fille en attente d'un nouveau coeur

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube

Rongé par sa souffrance psychique, Cameroun a tenté de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la mâchoire. Par miracle, les médecins sont parvenus à le sauver mais à un prix terrible : le front et les yeux du jeune homme étaient tout ce qu'il restait de son visage, dont la partie inférieure se trouvait entièrement détruite. 

À LIRE AUSSI: Une Américaine se tire une balle dans la tête, mais elle reçoit une seconde chance grâce à une greffe de visage

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube 

La mère de Cameroun, Bev Bailey-Potter, a entendu parler d'un programme de greffe du visage et elle s'est efforcée de faire en sorte que son fils puisse y participer. Quelques mois plus tard, ils ont trouvé un donneur en la personne de Will Fisher, un jeune aspirant écrivain et réalisateur de 23 ans qui est décédé soudainement mais s'était fait enregistrer comme donneur d'organes. Ce dernier, cependant, n'avait rien mentionné au sujet de faire don de son visage. Les médecins ont donc dû contacter la mère de Will, Sally, et suite à quelques négociations, cette dernière a consenti à la transplantation. Cameroun a alors pu recevoir un nouveau visage, ainsi qu'une nouvelle chance dans la vie. 

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube 

Après avoir reçu une greffe de visage, un homme de 26 ans rencontre la mère de son donneur ABC News / YouTube 

Cela dit, une chirurgie longue de plusieurs heures n'était pas sans risques : les médecins se trouvaient dans l'incapacité de prédire l'espérance de vie du jeune homme après une telle intervention. Cameroun l'a pourtant endurée, ainsi que la période de rééducation et a finalement pu se regarder dans un miroir, manger normalement et sortir de chez lui sans avoir à porter un masque

Nous espérons sincèrement que cette expérience a pu lui redonner goût à la vie et qu'il ne cherchera plus à se mettre en danger. Un acte très encourageant de sa part nous prouve qu'il est sur la bonne route : après que les marques de son opération aient presque disparues, Cameroun a décidé de rendre visite à Sally Fisher afin de la remercier en personne de lui avoir donné une seconde chance de vivre sa vie. La vidéo de leur rencontre est pratiquement impossible à regarder sans verser au moins quelques larmes ; il semblerait que la mère serre à nouveau son défunt fils contre elle. 

D'ordinaire, les familles des donneurs sont contactées par le personnel médical qui leur exprime leur gratitude pour les dons et leur confie comment ces derniers ont servi. 

Selon la règle générale, la communication entre les deux parties se fait de manière écrite. Dans certains cas, les receveurs de greffes expriment le désir de remercier personnellement les proches des donneurs qui les ont sauvé : ils peuvent alors envoyer une lettre eux-mêmes (tous les courriers sont anonymes) ou choisir, après un accord mutuel, de se rencontrer. C'est cette seconde option que Cameroun a choisi, certainement la plus inhabituelle. 

Il est dit que de communiquer avec la famille d'un donneur aide cette dernière à mieux endurer la douleur de leur perte, en sachant que leur être cher a pu sauver une autre personne. Nous souhaitons vraiment que Cameroun chérira maintenant sa vie afin de ne pas déshonorer la mémoire de Will Fisher et la décision de sa mère Sally. 

À LIRE AUSSI: La mort a séparé deux frères jumeaux parce que seul l'un d'eux a pu recevoir une greffe du foie