Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?

Santé et bien-être

March 28, 2019 12:40 By Fabiosa

Toutes les filles savent à quel point les hormones peuvent être influentes, car les adolescentes commencent à éprouver des sautes d'humeur dès l'arrivée de leurs premières règles. Pendant la grossesse, ce « bouleversement » hormonal est encore plus présent et il ressemble aux montagnes russes. Après 40 ans, alors que le corps commence déjà lentement à se préparer à la ménopause, les hormones agissent à nouveau, donnant un certain inconfort aux femmes. Qu'est-ce qui leur arrive exactement ? Découvrons-le.

Le profil endocrinien des femmes de plus de 40 ans

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?

Après la quarantaine, les bouleversements dans les hormones féminines sont inévitables. Si vous y faites face le plus tard possible ou sous une forme moins grave, vous êtes extrêmement chanceuse. Pourtant, même si les symptômes sont inévitables, il n’est pas nécessaire d’en souffrir, car il existe sur le marché de nombreux médicaments sensés maintenir votre équilibre hormonal et le calmer. Alors, que se passe-t-il quand une femme atteint la quarantaine ?

À LIRE AUSSI: Un dysfonctionnement de ces 7 hormones peut favoriser la prise de poids. Découvrez comment les contrôler

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?

  1. Le métabolisme ralentit.
  2. La libido diminue.
  3. La masse musculaire diminue.
  4. La densité osseuse diminue.
  5. La susceptibilité au stress et à la dépression augmente.

Il est essentiel de comprendre que ces symptômes n'apparaissent pas tous en même temps. Les transformations gênantes se produisent progressivement. Il y a même une période qui commence plusieurs années avant la ménopause : la péri-ménopause. Et vous pouvez déjà ressentir des fluctuations hormonales pendant cette période. Cependant, tous les symptômes ne se manifesteront pas pour toutes les femmes - nous sommes toutes uniques.

Qu'arrive-il aux hormones ?

L'œstrogène

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?Ayurveda approach to menopauseYAKOBCHUK VIACHESLAV / Shutterstock.com

C'est l'hormone féminine la plus importante, celle responsable du cycle menstruel, du développement des organes de reproduction et de la formation des caractéristiques sexuelles externes. Lorsque les femmes de plus de 40 ans ressentent les premiers problèmes de menstruation (interruptions, retards), ceci est associé à une diminution de l'œstrogène.

À LIRE AUSSI: Gardez ces 7 hormones sous contrôle, cela vous évitera de vous soucier d’une prise de poids

Le cortisol

Au contraire, la croissance de l'hormone du stress rend une femme plus sujette aux explosions émotionnelles (dépression, panique). Son augmentation conduit également à une augmentation de la glycémie.

La mélatonine

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?Marcos Mesa Sam Wordley / Shutterstock.com

Cette hormone est responsable des rythmes biologiques ; ainsi, quand elle baisse, vous pouvez avoir des problèmes de sommeil.

La progestérone

Elle est responsable de la grossesse. Ainsi, lorsque son niveau diminue, la fonction de fertilité diminue également. Sa carence peut également provoquer une sécheresse vaginale, entraînant une gêne et des douleurs lors des rapports sexuels.

La testostérone

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?

Cette hormone à prédominance masculine est responsable de la passion. Par conséquent, sa diminution peut entraîner une baisse de la libido et une obésité abdominale. Vous pouvez ressentir de la faiblesse, ainsi que des problèmes d’élasticité vasculaire.

Grand chambardement : qu'arrive-il aux hormones chez les femmes de plus de 40 ans ?Amanda Lewis menopauseChinnapong / Shutterstock.com

Toute femme de plus de 40 ans doit être prête à faire face aux obstacles que les hormones lui préparent. N'oubliez pas que ce n'est pas une raison de désespérer, car « Mieux vaut prévenir que guérir ! ». Consultez votre gynécologue pour lui demander conseil sur la manière de traiter les divers symptômes. N’ignorez pas les messages de votre corps. Restez en bonne santé.

À LIRE AUSSI: 12 signes de déséquilibre hormonal ignorés par de nombreuses femmes


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.