"La fille a la peau de papier" : une mannequin de 26 ans parait en avoir 60 en raison d’une maladie rare

Santé et bien-être

December 11, 2018 18:00 By Fabiosa

Sara Geurts n’avait que 10 ans lorsqu’elle a été reçu le diagnostic du syndrome d’Ehlers-Danlos ; il s’agit d’une maladie rare qui altère la peau d’une personne et ralentit la production de collagène. Le collagène est une protéine essentielle permettant de renforcer la peau et évite que cette dernière s’étire démesurément. Malheureusement, il n’existe pas de remède au syndrome d’Ehlers-Danlos, bien que des exercices permettent de renforcer les muscles et soutenir les articulations.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Geurts (@sarageurts) on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Geurts (@sarageurts) on

À LIRE AUSSI : "Trop, c'est trop !" Son incroyable perte de poids est une source d'inspiration pour des milliers de personnes

En raison de son manque d’élasticité, la peau de Sara présente des rides marquées et apparait particulièrement relâchée, ce qui lui donne l’air plus âgée. Cela ne l’a cependant pas empêchée de se convertir en une mannequin très demandée.

Au lycée, j’essayais de le dissimuler aux autres ; je ne voulais pas que l’on me pose de question au sujet de ma peau. Je ne voulais pas en parler. Je n’ai pas souffert de moqueries et ma famille comme mes amis m’ont beaucoup soutenue mais je haïssais ma peau. Tandis que mes amies portaient des habits révélateurs, je me cachais dans des vêtements amples.

— se souvient-elle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Geurts (@sarageurts) on

Depuis, beaucoup de choses ont changé. Sara est aujourd’hui mannequin et est également l’ambassadrice de Love Your Lignes, une campagne visant à encourager les femmes à aimer et apprécier leur corps, qu’il corresponde ou non aux standards de beauté actuelle.

À LIRE AUSSI : Elle l'enlève en pleine émission : une maladie rare oblige cette femme à porter un nez "magnétique"

Plus jeune, je n'avais pas confiance en moi ; toujours en train de chercher à dissimuler ma peau. Maintenant je la trouve magnifique : sa rareté, ses caractéristiques uniques, la manière qu’ont les rides et les plis de se former ainsi que ses motifs sont pour moi un véritable art.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Geurts (@sarageurts) on

Sara est bien décidée à changer l’opinion générale et convaincre la population de ne pas haïr son corps malgré ses éventuels défauts.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Geurts (@sarageurts) on

Il ne s’agit d’ailleurs pas de la seule mannequin qui a dû apprendre à s’aimer comme elle est et transformer ses défauts en de véritables atouts.

Prenez par exemple la danseuse Canadienne Cassandra Naud, née avec une imposante tâche de naissance sous son œil droit qui ne l’a pourtant pas empêchée de se construire une fructueuse carrière. Cela lui a peut-être pris un certain temps, mais elle a su vaincre ses complexes physiques.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Cassandra Naud (@cassandranaud) on

Aimee Mullin a pour sa part subi une amputation des deux jambes sous le genou lorsqu’elle était plus jeune. Malgré cela, la jeune femme est devenue actrice, mannequin et une athlète qui a battu plusieurs records du monde, en plus d’avoir été incluse dans une liste des 50 plus belles personnes au monde selon le magazine People.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Aimee Mullins (@aimeemullins) on

Ces magnifiques jeunes femmes ont su nous prouver une fois de plus que nos défauts physiques ne devraient jamais nous fermer des portes ou nous empêcher de réaliser nos rêves.

À LIRE AUSSI : Le petit garçon est né sans cerveau, mais ses parents restent forts et lui donnent le meilleur d'eux-mêmes