Vous mangez trop de sucre ! Surveillez ces 7 signaux d'alarme et apprenez à éviter les pièges

Quel est le point commun entre les yaourts, cookies, gâteaux, muffins, bonbons et jus achetés en magasin ? Le sucre. Vous pensez peut-être ne pas manger beaucoup de sucre, car vous comptez uniquement le nombre de bonbons que vous mangez, ne pensant pas aux autres aliments qui ne sont pas moins sucrés. Et c'est une mauvaise chose. À un moment, le corps ne supporte plus cette quantité de sucre et commence à vous envoyer des avertissements. Cet article a pour objectif de vous dire ce à quoi vous devez prêter attention.

undefinedDream79 / Shutterstock.com

1. Vous prenez du poids

L'obésité est un problème courant partout sur Terre. Le sucre est une des principales raisons du surpoids. Il est particulièrement sournois quand il s'agit de boissons sucrées : jus, sodas, thés sucrés ; tous ces produits sont remplis de fructose et de sucre. Manger trop de produits sucrés peut provoquer l'accumulation de graisse viscérale.

2. Vous faites souvent de l'acné ou des éruptions cutanées

undefinedZephyrMedia / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Un trésor pour la ligne : 10 aliments qui contiennent très peu de calories, pour une silhouette plus svelte

Ce n'est un secret pour personne : manger beaucoup de sucre est très mauvais pour la peau. De plus, vous pouvez voir apparaître des éruptions cutanées sur votre visage, mais aussi sur votre poitrine et votre front.

3. Vous êtes souvent fatiguée

N'oubliez pas que si vous êtes habituée à manger des aliments sucrés au petit-déjeuner (un gâteau ou un fromage cottage sucré, ou encore un croissant), votre taux de sucre va rapidement augmenter, avant de chuter tout aussi vite, et vous aurez à nouveau faim. Par conséquent, vous êtes fatiguée et déprimée en un rien de temps, car un petit-déjeuner sucré ne vous offre pas suffisamment d'énergie.

4. Vous avez un faim "insatiable"

undefinedAfrica Studio / Shutterstock.com

C'est le cas à cause d'un manque d'insuline, ce qui peut sous-entendre un diabète de type 1 ou de type 2. Lorsque vous faites une carence en insuline, votre corps n'est pas capable de déplacer les molécules de glucose de la circulation sanguine aux cellules, où elles sont utilisées comme carburant pour les processus cellulaires.

5. Vous êtes plus irritable que d'habitude

Une glycémie élevée, ironiquement, cause la dépression. Il est plus difficile pour une personne de penser clairement, elle est plus rapidement fatiguée et est généralement apathique et inerte.

À LIRE AUSSI: "Avocado Hand" : Comment l'avocat peut être dangereux pour notre santé

6. Vous êtes plus encline à contracter un rhume ou d'autres maladies

undefinedleungchopan / Shutterstock.com

Quand votre taux de glycémie est élevé, il entrave la fonction des leucocytes, qui est importante pour le système immunitaire, ce qui entraîne une incapacité à lutter contre les infections. Par conséquent, vous contractez plus facilement un rhume, qui finit généralement par des complications bactériennes, et les plaies et coupures sur votre peau peuvent suppurer plus rapidement.

7. Troubles gastro-intestinaux, aggravation fréquente de la cystite chronique et maladies gynécologiques

Quel est le lien entre ces maladies qui semblent n'avoir aucun rapport ? La microflore ! Elle est formée dans les intestins et est constituée de "bons" micro-organismes (bifidobacilles et lactobacilles) et potentiellement de micro-organismes pathogéniques (mycose, bactéries). Vous allez être surprise, mais les bactéries et les mycoses aiment elles aussi le sucre. Plus il y a de sucre dans les intestins, plus la microflore potentiellement pathogénique se développera activement, perturbant ainsi la biocénose normale de l'intestin. Cela viole le ratio des micro-organismes utiles à potentiellement dangereux dans la microflore, entraînant des troubles intestinaux, une aggravation fréquente des maladies chroniques du système génito-urinaire, et la candidose.

Quels sont les autres signes d'une glycémie accrue ?

undefinedGita Kulinitch Studio / Shutterstock.com

  1. Constipation chronique ou diarrhée chronique.
  2. Maux de tête.
  3. Peau sèche et qui démange.
  4. Troubles gastro-intestinaux, aggravation fréquente de la cystite chronique et maladies gynécologiques.
  5. Guérison lente des coupures et plaies.
  6. Difficultés à perdre du poids, même en faisant du sport.

Quels sont les dangers d'une consommation excessive de sucre ?

undefinedStock-Asso / Shutterstock.com

  1. Plus de risque de contracter un cancer.
  2. Plus de risque de voir apparaître des complications de maladies cardiovasculaires déjà présentes.
  3. Plus de risque de développer du diabète.
  4. Processus de vieillissement cutané accéléré.
  5. Détérioration des dents.

Comment réduire votre consommation de sucre ?

undefinedFizkes / Shutterstock.com

  1. Renoncez aux boissons sucrées.
  2. Sucrez vos yaourts naturels et le fromage cottage avec des fruits, plutôt que du sucre.
  3. Mangez des fruits et des noix plutôt que des aliments sucrés.
  4. Utilisez de l'huile d'olive et du vinaigre plutôt que des vinaigrettes sucrées, comme de la moutarde au miel.
  5. Évitez les céréales instantanées et les petits-déjeuners préparés. Remplacez-les par de l'avoine traditionnel, qui peut être sucré avec des fruits ou des baies.

À LIRE AUSSI: Après le sucre, c'est au tour du sel d'être taxé : des élus proposent une “taxe sel”

undefinedElena Veselova / Shutterstock.com

Si vous mangez trop de sucre, demandez-vous si vous répondez correctement aux besoins de votre corps. Vous devez comprendre exactement les nutriments dont vous avez besoin avant de remplacer un produit par des sucreries. Par exemple, si vous voulez vraiment manger un aliment sucré, cela pourrait alors dire que votre corps à besoin de certaines vitamines ou de l'hormone du bonheur. Quand vous avez envie de manger quelque chose de mauvais pour votre santé, prenez toujours quelques minutes pour trouver une alternative saine et utile. Votre corps vous remerciera !

À LIRE AUSSI: Attention à l'excès de sel ! Maux de tête, gonflements, et 5 autres signes qui indiquent que vous en abusez


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.