Tout ce qu'il faut savoir à propos des escarres : Causes, prévention, et traitement

La plupart des gens ayant une mobilité réduite ou qui restent alités pendant une longue période à l'hôpital peuvent souffrir d'escarres. Ce sont des dommages nécrotiques de la peau et des tissus mous, suite à une circulation sanguine perturbée à cause d'une pression constante.

La plupart du temps, les plaies de pression se forment sur la peau qui recouvre les zones osseuses, comme le coccyx, les omoplates, les côtes, l'extérieur des hanches, les genoux, le visage, les oreilles, les doigts et les orteils. Parfois, les processus nécrotiques sont facilités par un plâtre ou un dentier. C'est-à-dire qu'ils peuvent toucher presque n'importe quelle partie du corps, même la cavité buccale.

undefinedESB Professional / Shutterstock.com

Les facteurs de risque des plaies de pression sont :

  • anémie ;
  • surpoids ou faible poids corporel ;
  • fluctuations de la température corporelle ;
  • tropisme tissulaire perturbé ;
  • incontinence ;
  • carence de protéines ;
  • mobilité réduite ;
  • mauvaise hygiène ;
  • sécheresse excessive de la peau.

À LIRE AUSSI: Elle partage une photo d'un signe rare du cancer du sein pour avertir les femmes du monde entier

Symptômes et stades

Les personnes complètement ou partiellement immobilisées, c'est-à-dire celles qui passent une grande partie de leur temps au lit ou en chaise roulante, sont les plus enclines à souffrir d'escarres. Seul un docteur peut diagnostiquer une lésion des tissus, mais vous pouvez reconnaître le problème à son stade initial grâce aux symptômes suivants.

undefinedMr.pinate / Shutterstock.com

  1. Changement dans la couleur de la peau – une rougeur qui acquiert une teinte rouge foncé ou violette au fil du temps, mais les dommages sur la peau ne sont pas encore visibles.
  2. Dans le cas d'escarres, une cloque remplie de fluide sanglant apparaît.
  3. Le tissu sous et près de la zone endommagée durcit ou, au contraire, devient trop mou, et la température dans cette partie du corps augmente ou chute.
  4. Les personnes ayant une peau foncée observent souvent un changement dans sa couleur, voire remarquent l'apparition d'un certain éclat.

Ces signes sont caractéristiques du premier et du début du deuxième des quatre stades du développement de cette maladie pathologique, quand des mesures en temps opportun peuvent encore prévenir la progression de la maladie. Autrement, les plaies seront plus profondes (elles peuvent atteindre les muscles, les os et les tendons), et la zone endommagée s'élargira.

Les stades des plaies de pression sont déterminés par le degré d'endommagement du tissu, mais elles peuvent être bien plus profondes que ce que l'on croirait durant un examen visuel.

Causes

Les causes les plus courantes du développement des escarres incluent les suivantes :

  1. Pression constante en raison de l'immobilité du patient, réduisant la qualité et l'intensité de sa circulation sanguine dans les capillaires qui offrent les nutriments et l'oxygène aux tissus.
  2. La friction qui a lieu dans une position inconfortable, avec le besoin de changer légèrement et fréquemment de position, en particulier quand la peau touche des surfaces humides (comme en cas d'incontinence, par exemple).
  3. Mouvements aux directions différentes, avec un déplacement de la peau et un micro-traumatisme des vaisseaux sanguins.

undefined

Traitement et prévention

Le traitement des plaies de pression doit être effectué par un spécialiste, car c'est une plaie ouverte encline aux infections. Cela peut être une infirmière ou un docteur praticien, un travailleur social expérimenté ou un physiothérapeute. Dans certains cas, et en fonction de la gravité des dommages, l'intervention d'un chirurgien (dont un chirurgien plastique) et d'un orthopédiste peut être nécessaire.

Malgré le fait qu'il existe de nombreux remèdes naturels, ils sont remplis de complications, comme la septicémie, un phlegmon, des infections des articulaires et des os, et même le développement de tumeurs malignes.

À LIRE AUSSI: Ce qu'il ne faut pas manger le ventre vide si vous ne voulez pas gâcher votre matinée

Méthodes de traitement

Une méthode de traitement est choisie en fonction de l'état de santé du patient ; ces méthodes peuvent être utilisées séparément, ou combinées.

  1. Réduire la pression de la zone affectée en changeant la position d'une personne, tout en utilisant des lits, matelas et oreillers spéciaux.
  2. Entretien des plaies, dont le nettoyage et le bandage en utilisant des agents vulnéraires.
  3. Contrôle de l'infection - surveillance des symptômes d'infections bactériennes, et leur retrait en temps opportun.
  4. Anesthésie avec des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  5. Retrait du tissu mort via une méthode chirurgicale, mécanique, laser ou enzymatique.

undefinedSever180 / Shutterstock.com

Ces mesures peuvent être accompagnées d'un traitement avec antibiotiques, de relaxants musculaires, d'électrostimulation ou de stimulation par ultrason, d'exposition à la chaleur, de massages, et d'un traitement pour l'incontinence d'urine et de selles.

Prévention des plaies de pression

Les personnes partiellement ou complètement immobilisées nécessitent un soin constant et de qualité, car elles ne peuvent pas prendre soin d'elles-mêmes. La meilleure façon de gérer l'apparition de plaies de pression est une bonne prévention.

1. Repositionnement

Changez la position de la personne (retournez-la) toutes les deux heures. Ne le faites pas seul si le patient ne peut pas vous aider. Le patient doit toujours être dans une position confortable. Il est recommandé de mettre des coussins ou des polochons sous les zones du corps qui sont plus enclines à l'apparition d'escarres. Vous pouvez acheter ou louer un matelas anti-escarres, mais cela ne signifie pas que le patient n'aura pas besoin d'être surveillé en permanence.

2. Hygiène personnelle

Surveillez la propreté du corps du patient, lavez-le si besoin est, et essuyez la peau sèche, coupez aussi ses ongles. Les draps de lit mouillés doivent être changés dès que possible.

undefinedAlexander Raths / Shutterstock.com

Laver fréquemment :

  • le visage et le corps – au moins une fois tous les cinq jours ;
  • les pieds et les mains – tous les jours ;
  • la partie génital et le périnée – deux fois par jour.

3. Entretien de la peau

Il est conseillé d'utiliser des serviettes et couvertures spéciales afin de minimiser l'assèchement de la peau. Assurez-vous de la qualité et de la propreté des draps ; retirez les miettes et autres restes alimentaires, et optez pour des tissus doux et naturels. Les tissus ne doivent pas avoir de boutons ou de coutures épaisses.

4. Nutrition

Le régime alimentaire doit être aussi nutritif que possible, en prenant en compte toutes les contre-indications. La consommation de protéines devrait être restreinte aux produits laitiers et autres aliments légers. Le patient doit boire beaucoup d'eau (au moins six verres d'eau pure par jour), même en cas d'incontinence.

undefinedLjupco Smokovski / Shutterstock.com

L'apparition de plaies de pression est un problème courant, qui cause de nombreuses gênes et douleurs. Un bon traitement peut soulager ce problème, mais n'oubliez pas qu'il est largement préférable de prévenir le développement de lésions des tissus via un bon entretien et un bon soutien.

À LIRE AUSSI: Vos aisselles vous parlent : 6 problèmes de santé que celles-ci peuvent vous signaler


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.