25 ans sans voir la lumière : une jeune beauté a été emprisonnée par sa mère durant un quart de siècle !

January 25, 2019 09:49 By Fabiosa

Il nous arrive de ressentir une profonde tristesse et une rancoeur à l'égard de nos proches. Inconsciemment ou non, ils sont capables de nous blesser au travers de leurs paroles ou leur attitude, et il n'y a alors personne pour nous en protéger. S'ils prennent conscience de leurs erreurs, souvent, ils s'en excusent. C'est cette aptitude à penser de manière autonome et consciente qui nous différencie des animaux. 

25 ans sans voir la lumière : une jeune beauté a été emprisonnée par sa mère durant un quart de siècle !Gladskikh Tatiana / Shutterstock.com

Malheureusement, il arrive également que des parents fassent du mal à leurs enfants de manière délibérée et s'imaginent que rien ne leur interdit cela. Voici à ce sujet une histoire terrifiante dont les faits se sont déroulés en France au 19ème siècle.

À LIRE AUSSI : Enfants de parents négligents : 7 conséquences qui les font souffrir

25 ans sans voir la lumière : une jeune beauté a été emprisonnée par sa mère durant un quart de siècle !George Rudy / Shutterstock.com

Cette véritable histoire d'horreur a eu lieu à Poitiers, où la famille Monnier était connue et respectée des autres citoyens. Monsieur et madame Monnier étaient parents d'un garçon et d'une fille, Blanche. En grandissant, cette dernière est devenue une véritable beauté et, à l'âge de 25 ans, elle a annoncé à ses parents qu'elle était amoureuse d'un homme et souhaitait se marier. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Vintage Daily™ (@vintage_daily) on

La mère de Blanche n'appréciait pas du tout le jeune homme en question et le traitait "d'avocat sans le sou". La réaction de la jeune femme face à ces restrictions sont malheureusement restées inconnues, contrairement aux actes de sa mère, lesquels surpassent l'entendement de quiconque. 

À LIRE AUSSI : Parents très en colère : leur fils se sectionne un doigt à la garderie. Cette négligence est intolérable !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Welcome to The Creepshow 💀 (@the.creepshow) on

Plus personne n'a su où se trouvait Blanche, en dehors des membres de sa famille qui avait en fait décidé de l'enfermer dans une prison improvisée chez eux. 

La jeune femme est restée enfermée durant un quart de siècle, jusqu'à ce qu'en 1901, une lettre anonyme soit envoyée à la police locale et dont l'auteur affirmait que les parents de Blanche Monnier la tenait prisonnière chez eux depuis des années. Puisqu'il était impossible de vérifier la source de l'information, la police a décidé de mener sa propre enquête. Agissant d'abord comme si de rien n'était, madame Monnier est restée assise sur une chaise, l'air impassible, en regardant les policiers monter au grenier. Ces derniers ont fini par découvrir Blanche, méconnaissable après toutes ces années de mauvais traitements et d'emprisonnement. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by God Help Us (@dark_history1) on

La mère fut immédiatement arrêtée et emprisonnée. Elle est morte en prison 15 jours après la terrible découverte. Marcel, le père, eut d'abord des charges contre lui avant d'être déclaré irresponsable de ses actions en raison de troubles mentaux. A l'époque, la justice française ne possédait aucune loi visant à présenter des charges contre une personne pour non-assistance à personne en danger ou pour n'avoir rien fait afin de stopper un crime dont elle se trouvait témoin. 

Tristement, Blanche souffrait elle-même de graves troubles mentaux et a passé le reste de sa vie dans un hôpital psychiatrique, où elle mourut 12 ans après avoir été libérée. 

Les personnes qui nous sont les plus chères sont parfois capables des pires cruautés. En privant littéralement sa fille d'une vie et en la condamnant à une existence cauchemardesque, la mère de Blanche a commis des actes qui dépassent les limites de l'imagination. 

Si vous soupçonnez un cas similaire dans votre entourage, n'hésitez pas à en informer les autorités. Votre audace pourrait sauver des vies ! 

À LIRE AUSSI : Enfants brutalisés à l'école : deux enseignantes accusées de violences graves sur des enfants de maternelle