Une ex-employé partage une vidéo choquante d'enfants avec les bras et jambes attachés dans une garderie privée en Russie

Une vidéo terrifiante de la "garderie de l'enfer" a choqué les internautes. Une ancienne employée d'une garderie privée d'Astrakhan, dans le sud de la Russie, a filmé une vidéo perturbante d'enfants de 2 ans attachés avec des serviettes jetables. Deux enfants partageaient un même lit, avec leurs jambes et bras attachés, tandis qu'un autre garçon avait un nœud au niveau de la gorge, ce qui aurait pu l'étouffer.

Динар Хисамов / Facebook

Natalia, la personne qui a partagé la vidéo, a ajouté que les employées coupaient également l'air climatisé ; les enfants étaient donc enfermés dans une pièce chaude et étouffante. “Je ne sais pas comment expliquer cela, il faut simplement regarder la vidéo !" a-t-elle déclaré.

Une enquête a été lancée maintenant que la vidéo circule sur internet ! Les parents indignés ne savaient pas du tout que leurs enfants étaient traités avec autant de négligence et de cruauté.

Динар Хисамов / Facebook

Olesya Urzhumova, la maman d'un des enfants, a dit avoir remarqué que sa fille était déprimée quand elle revenait de la garderie.

"Lors de la première semaine, j'ai remarqué des changements dans son humeur dès que nous approchions de la garderie, elle pleurait et se plaignait."

Elle a découvert la vérité grâce à une amie qui avait été embauchée par l'établissement et qui a vu ces scènes d'horreur de ses propres yeux.

Динар Хисамов / Facebook

Olesya se souvient être allée le plus rapidement possible sur place dès qu'elle a reçu le message de son amie. Les nouveaux enfants étaient en train de subir le processus de "l'ajustement" en étant enfermés dans la même pièce. Tous les enseignants étaient partis ; il n'y avait plus que des employés techniques qui s'occupaient de leurs affaires.

Elle a appelé le dirigeant pour lui poser des questions à ce sujet, mais il n'a pas pu lui donner de réponses claires. Igor Borisovich, l'avocat de la garderie, a aussi refusé de répondre. Le personnel affirme à présent que l'affaire est un coup monté et que c'est une attaque à l'encontre de la garderie. L'enquête est en cours et les parents attendent une décision de la part du ministère public.

À LIRE AUSSI: Ces photos de bébés habillés comme des princesses Disney font le buzz