Elle prétendait être une travailleuse sociale aimable mais volait les bébés des pauvres pour les vendre aux riches : l'histoire de Georgia Tann

Il y a de nombreuses personnes dont l'histoire ne sera jamais oubliée. Certaines sont immortalisées pour leurs actions héroïques, tandis que d'autres, comme Georgia Tann, sont devenues célèbres pour leurs actes odieux.

Georgia Tann - une histoire brève

Tann a dirigé la Tennessee Children's Home Society de 1924 à 1950. Tandis que la plupart des gens la considéraient comme une femme gentille, Georgia avait en fait un motif horrible derrière chacune de ses bonnes actions. Durant toutes ces années, elle a volé plus de 5000 nourrissons et enfants jusqu'à 16 ans, afin de plus tard les vendre à des familles riches.

Ses principales victimes étaient les mamans pauvres, et elle avait recours à toutes sortes de tactiques, dont le mensonge, la manipulation et la contrainte pour forcer les parents à abandonner leurs enfants et pouvoir ensuite les vendre. Certains de ces enfants étaient aussi kidnappés dans d'autres endroits, comme des garderies ou des hôpitaux.

À LIRE AUSSI: Une ex-employé partage une vidéo choquante d'enfants avec les bras et jambes attachés dans une garderie privée en Russie

Wonderplay / Shutterstock.com

Son mode de fonctionnement

Georgia avait de nombreuses méthodes pour obtenir des nouveaux-nés. Parfois, elle corrompait les docteurs et les infirmières pour qu'ils lui donnent des bébés, en particulier des blonds aux yeux bleus, des critères très prisés. Plusieurs enfants sont morts dans ses mains en raison d'un manque de soins de la part de la société d'accueil, de maladies ou encore d'abus suspectés.

D'après un rapport du New York Post, l'organisation de Georgia était prête à aller jusqu'à voler des enfants dans la rue. Elle avait des agents dont le travail consistait à prendre ces enfants et leur dire que leurs parents étaient morts. Ensuite, sa société faisait des faux papiers d'adoption et détruisait tous les détails de l'histoire de l'enfant kidnappé afin de brouiller les pistes. 

magickal monkey / Shutterstock.com

L'auteure Lisa Wingate, qui a écrit le livre "Before We Were Yours", basé sur les crimes de Georgia, a parlé au New York Post à propos de la tragédie qui régnait quand cette femme effectuait ces actes odieux. Georgia disait souvent aux parents "adoptifs" que les enfants étaient des "ardoises vierges" :

"Ce qui m'a vraiment choqué, c'est qu'ils ne le sont pas. Les enfants accueillis ou adoptés ne sont pas des ardoises vierges. Ce sont des gens. Et ils ont des tendances génétiques... des talents et des capacités qui leurs sont propres."

Georgia avait aussi de nombreux membres des forces de l'ordre dans sa poche. Parmi eux, il y avait la jeune juge du tribunal, Camille Kelley. Cette femme prétendait être une championne des enfants mais signait en fait des droits parentaux pour Georgia, qui pouvait alors procéder à la fausse adoption.

Devy Bruck est l'une des victimes de ses opérations. Elle a parlé de sa vie en tant qu'enfant kidnappée à Fayette Woman. Dans son interview, elle a expliqué que sa maman enceinte, Lena Mae Howell, voyageait à la recherche d'une maison pour femmes non mariées quand elle a rencontré Georgia.

À LIRE AUSSI: Un bébé meurt après être tombé des bras de son père qui le nourrissait. Voici comment bien nourrir son bébé

Avant son accouchement, ils l'ont forcée à signer un document qui, selon elle, voulait dire que Georgia s'occuperait temporairement de son bébé. Mais elle avait en fait signé un document stipulant qu'elle léguait ses droits parentaux à la société. Elle a donné naissance à une fille, mais on lui a dit qu'elle avait eu un fils et qu'il était décédé.

ChameleonsEye / shutterstock.com

Bruch dit que ce sont ses nouveaux parents qui lui ont parlé de son adoption, mais elle a appris les circonstances de son adoption de nombreuses années plus tard. Ses parents adoptifs pensaient que Georgia était simplement un "ange" qui offrait des bébés non désirés aux parents qui en voulaient désespérément. 

Arrestation et condamnation

D'après un rapport de Unsolved Mysteries, les victimes ont commencé à parler de leurs histoires alors que Georgia travaillait déjà dans ce domaine depuis des années. L'indignation et les plaintes ont donné lieu à une enquête de la Tennessee Children's Home Society. Les policiers ont alors découvert que la société de Georgia était un marché noir qui vendait des bébés. 

Yupa Watchanakit / shutterstock.com

Le procureur Robert Taylor, chef de l'enquête, a révélé un rapport paru le 12 septembre 1950, qui démontrait que Georgia avait gagné l'équivalent de près d'un million d'euros grâce à sa société. Trois jours plus tard, Georgia est décédée d'un cancer avant même de pouvoir être condamnée. L'orphelinat a été fermé quelques mois plus tard.

De nombreux livres et films ont été écrits au fil des ans sur l'histoire de Georgia Tann. Certains enfants ont même pu retrouver leurs parents. 

À LIRE AUSSI: Une maman allaitante se venge astucieusement d'une femme qui a dit que sa poitrine distrayait son mari