Les pédo-psychologues déconseillent de forcer un enfant à embrasser quelqu'un, même un membre de la famille

Famille & Enfants

October 18, 2018 12:29 By Fabiosa

Les vacances sont là et amènent leur lot de joies et de rassemblements familiaux. Certains experts donnent toutefois quelques conseils importants que les parents feraient bien de garder en tête pendant toutes ces festivités. Ces recommandations ont un rapport avec le fait d'enseigner aux enfants la valeur réelle du consentement. 

Certains parents ne voient pas toujours où est le problème lorsque grand-père, grand-mère, les oncles ou les tantes veulent faire un câlin à leurs enfants, même lorsque ces mêmes enfants manifestent clairement qu'ils n'en ont pas envie. Ils finissent donc par subir l'affection de ces adultes qui envahissent leur espace personnel. 

Une experte en éducation, la Dre. Deborah Gilboa, a exprimé ce phénomène par des mots simples : "le contact physique ne doit jamais être coercitif". Elle ajoute que forcer les enfants à subir des câlins et des embrassades indésirables peut envoyer des signaux confus sur l'intimité corporelle. 

Dobo Kristian / Shutterstock.com

Les Girl Scouts ont récemment partagé un message rappelant aux parents de ne pas oublier qu'un enfant n'est redevable d'un câlin à personne. Selon le message, les vacances pourraient "être une période durant laquelle votre fille va se faire une fausse idée de ce qu'est le consentement et l'affection physique". 

À LIRE AUSSI: La science dit que les enfants qui ont reçu des fessés deviennent plus violents à l'âge adulte

C'est très logique dans la mesure où les parents enseignent souvent à leurs enfants que personne ne doit les toucher car leur corps est un espace privé. Cela peut dès lors devenir très perturbant pour un enfant lorsque certains adultes se permettent de l'embrasser de force. 

Gilboa précise également :

Les enfants doivent apprendre que 'non' est une réponse tout à fait valable et qu'ils sont en droit d'attendre des gens qu'ils la respectent. 

Erdark / Shutterstock.com

Karen Days, présidente du Center for Family Safety and Healing (Centre pour la Protection et le Rétablissement de la Famille) au Nationwide Children’s Hospital, est d'avis que les enfants doivent comprendre qu'ils ne sont pas forcés de faire quelque chose qui les met mal à l'aise, "même si c'est leur grand-père, leur grand-mère ou leur cousin qui le leur demande."  

Bien que la plupart des parents puissent comprendre cela, quelques membres de la famille pourraient avoir un peu de mal à l'accepter. Naturellement, certains d'entre eux comprendront immédiatement le message et feront marche arrière lorsque l'enfant leur dira 'non', mais d'autres insisteront. Michele Borba, experte en éducation, suggère un moyen de faire face à cette situation :  

Les membres de la famille doivent être prévenus à l'avance.

À LIRE AUSSI: Une étude que la science soutient montre que les enfants héritent leur intelligence de leur mère

Borba conseille également aux parents, devant toute situation impliquant une interaction entre un enfant et un adulte, de parler à leur enfant et de comprendre pourquoi il refuse ou accepte d'embrasser certaines personnes. 

Creusez en profondeur afin de déterminer pourquoi votre enfant se sent mal à l'aise. Est-ce de la timidité ? Il ne connaît pas la personne ? Une mauvaise expérience passée avec cette personne ? Pourrait-il s'agir de quelque chose d'autre ? Une petite conversation ne fait jamais de mal. 

Olesia Bilkei / Shutterstock.com

Gilboa ajoute en outre que vous pouvez encourager les enfants à faire preuve de créativité. S'ils ne veulent pas embrasser ou étreindre quelqu'un, ils peuvent trouver d'autres moyens de lui dire bonjour ou de lui témoigner de l'affection. Ils peuvent par exemple "checker" avec le poing, lui serrer la main, ou lui faire un dessin. 

Espérons que ces messages donneront aux parents les outils dont ils ont besoin pour rendre les vacances plus agréables pour les enfants. En parallèle, ces derniers vont apprendre qu'ils ont toujours la possibilité de dire non, et à n'importe qui. 

À LIRE AUSSI: 12 conseils précieux de Maria Montessori pour devenir un meilleur parent pour vos enfants