Un nourrisson perd la vie après avoir avalé une pile au lithium : comment empêcher ce genre d'accident ?

C'est la curiosité notoire des enfants qui les pousse à explorer et expérimenter : tout voir, tout toucher, tout goûter. Le problème est qu'en cherchant à comprendre notre monde, ils peuvent parfois avaler des objets dangereux.

L'un de nos followers nous a envoyés cette photo. Elle a été prise hier à Priceline. Ce petit garçon de 4 ans peut facilement atteindre les piles boutons sur leur rayon. Ça me rend malade ! Malgré toutes les récentes recommandations aux détaillants, les magasins continuent d'exposer ces piles dans des endroits totalement accessible aux enfants ! Nous implorons les détaillants de ne pas les laisser à portée de leurs petites mains ! Priceline Australie, veuillez prendre des mesures pour enlever ce rayon !

C'est malheureux, mais le nombre d'incidents concernant des enfants ayant avalé des piles au lithium est en hausse.

Une pile au lithium, également appelée pile bouton, est un objet plat et rond, généralement de la taille d'un bouton de veste. 

Leur petite taille et leur couleur argentée les rendent attrayantes aux yeux des enfants, et elles sont également faciles à avaler. Ces piles sont utilisées pour faire fonctionner de petits appareils électroniques comme des calculatrices de poche, des montres-bracelets, des télécommandes, et des appareils auditifs.

On assiste en ce moment à une nouvelle tendance pour les fêtes qui met la vie de nos enfants en danger. De nombreux enfants veulent faire des "glow parties" ["fêtes qui brillent"], alors les parents vont chercher sur le Net et achètent tout ce qui brille. Vous pouvez voir ci-dessous les images d'un protecteur buccal contenant des piles en lithium, acheté sur eBay chez un fournisseur basé à Sydney. Comme on peut le voir, les piles commencent à se corroder, et c'est là qu'elles sont exposées à la salive d'un enfant. Une fois encore, un parent a inconsciemment acheté un objet qui ne satisfait pas les normes de l'ACCC. Ces objets sont vendus et distribués dans toute l'Australie. Merci de partager avec tous vos proches afin d'éviter de futurs accidents.

À LIRE AUSSI: Après le décès de son nourrisson par déshydratation, une mère lance un appel désespéré aux parents

Ces petites piles sont encore chargées d'électricité, même lorsqu'elles ne fonctionnent plus, ce qui les rend mortelles si on les avale.

Selon certains témoignages, lorsque ces piles sont ingérées, elles restent dans le haut de l'œsophage et réagissent avec la salive, ce qui déclenche des décharges électriques qui, à leur tour, entraînent des réactions chimiques qui vont brûler la gorge. 

En deux heures, cette brûlure peut provoquer de graves blessures pouvant faire des dégâts permanents chez l'enfant, voire entraîner la mort. 

La triste histoire d'Isabella entendue au tribunal

La petite Isabella est décédée environ deux semaines après avoir avalé l'une de ces dangereuses piles. Sa maman, Allison Rees, a rappelé au tribunal les circonstances qui ont entouré la mort de sa fille. 

Allison et son mari ont emmené leur fille à l'hôpital à plusieurs reprises car Bella s'est sentie mal le jour après avoir été vue en train de jouer avec une pile bouton. 

L'enfant présentait de nombreux symptômes et son état continuait de s'aggraver.

À LIRE AUSSI: Ce bébé de 15 mois a subi des dommages importants à la gorge et aux cordes vocales après avoir avalé une pile

Lors d'une visite, le père de Bella a suggéré que l'on vérifie si sa fille n'avait pas avalé une substance dangereuse car elle avait été vue en train de jouer avec une pile au lithium juste avant de tomber malade. 

Malheureusement, l'équipe médicale a négligé ce détail, pensant que ce que Bella avait avalé allait finir par passer. 

La mère raconte qu'elle s'est rendue à l'hôpital plus d'une fois pour expliquer l'état critique de son enfant, mais qu'elle s'est faite régulièrement rabrouer par le personnel soignant sous le prétexte qu'elle s'inquiétait inutilement.

Environ deux semaines après la première visite à l'hôpital, Isabella a fait plusieurs arrêts cardiaques et elle est décédée.

En février 2015, le ciel a accueilli un nouvel ange en la personne de notre bien-aimée Isabella Rees, décédée après avoir ingéré une pile au lithium, à seulement 14 mois. Merci de vous joindre à nous pour célébrer la courte vie d'Isabella et sensibiliser le reste du monde sur les dangers d'avaler une pile bouton.

L'audience de l'affaire de Bella comptera 17 témoins comprenant sa famille et des professionnels de la santé du Sunshine Hospital.

La prévention est la clé

Les parents doivent maintenant s'inspirer de cette triste histoire et protéger leurs enfants contre d'aussi tragiques accidents domestiques. 

Offrez-vous un Noël sans pile bouton ! Pour honorer la mémoire de notre chère Bella, nous vous demandons de bien vouloir nous aider à sensibiliser les esprits sur les dangers des piles boutons. Lorsque vous achetez vos cadeaux, veillez à ce qu'ils ne contiennent pas de piles boutons. SOUVENEZ-VOUS : tout ce qui clignote ou joue de la musique contient une pile bouton. Nous vous demandons également de modifier votre photo de profil et de nous aider à honorer notre petit ange.

Les parents ne doivent utiliser des appareils contenant des piles au lithium uniquement lorsque c'est nécessaire et les garder hors de portée des enfants. 

Au cas où vous suspectez votre enfant d'avoir avalé une pile, emmenez-le au plus vite aux urgences pédiatriques les plus proches pour le faire examiner.

À LIRE AUSSI: Décès brutal au Pas-de-Calais : un enfant de 2 ans meurt à cause d’un jouet très répandu, le hand spinner