Une élève est expulsée de son école à cause de ses cheveux tressés jugés inappropriés par l'établissement

Famille & Enfants

August 30, 2018 13:42 By Fabiosa

L'incident a eu lieu dans une école catholique élémentaire de Jefferson Parish, en Louisiane. L'histoire de cette élève forcée de quitter l'école à cause d'une coiffure inappropriée est devenue virale. 

La vidéo publiée sur Facebook, réalisée par Steven Evergreen Fennidy, montre sa sœur Faith quitter l'école en larmes, expulsée à cause de ses cheveux tressés. Outrés par un tel traitement, les parents ont demandé une explication à l'école. Ils envisagent également de poursuivre la direction de l'établissement en justice pour discrimination raciale. 

Donc, qu'est-ce qu'elle est censée faire, se balader avec des cheveux ingérables ? C'est complètement injuste ! Et qu'est-ce que ses cheveux ont à voir avec une école ?

C'est encore un nouveau moyen que les écoles ont trouvé pour contrôler chaque aspect de notre vie à travers nos enfants. Je trouve que ses cheveux sont très bien, très propres, et arrangés avec goût. Je pense qu'enseigner à nos enfants à s'affirmer avec élégance en tant qu'individu est bien plus utile que leur apprendre à ressembler à tout le monde (ils leur enseignent également, sous couvert de leur règlement, à être un trou du c... et je pense qu'il y en a déjà bien assez dans le monde).

C'est vraiment n'importe quoi !!!! Ses cheveux sont très bien, ils ne sont ni trop longs, ni rien du tout, ses parents ont fait un très beau travail avec eux, ils ont l'air naturels, son style est parfait pour cette école ARRIÉRÉE, il est celui d'une belle et respectueuse jeune dame !!!! Je ne comprends pas et je suis heureuse de ne pas être confrontée à cette stupide société d'aujourd'hui.

L'administration de l'école élémentaire Christ the King se défend par le fait qu'elle a modifié le règlement concernant l'apparence des élèves durant les vacances d'été, et affirme avoir informé les parents avant la rentrée afin que tous les élèves puissent se conformer aux nouvelles directives.

Comme le stipule la nouvelle politique : “Garçons et filles : seuls les cheveux naturels des élèves sont autorisés. Les extensions, les perruques et les greffages de toutes sortes sont interdits." 

D'après 4WWL, la jeune fille avait assisté à une réunion parents-professeurs en la présence de membres de la direction, et personne n'a dit un mot sur le fait que ses cheveux tressés étaient en violation avec le règlement de l'école. Ses parents assurent également qu'ils n'ont reçu aucune notification au sujet des nouvelles règles. 

Fennidy a écrit que le tressage des cheveux est une tradition chez les femmes afro-américaines depuis des générations, car c'est une coiffure qui les aide à garder le contrôle sur leurs cheveux. 

Comment pouvez-vous établir un règlement sans même en discuter. C'est parce que vous vous en fichez et il ne s'agit que d'une autre barrière à l'entrée pour les Noirs. Cette décision va beaucoup plus affecter les enfants noirs que les enfants blancs. 

L'école élémentaire Christ the King reste fidèle à l'uniforme scolaire traditionnel et, dans le cas présent, les extensions capillaires artificielles sont en contradiction avec cette politique.  

Le rappeur T.I. a partagé la vidéo sur son propre compte de médias sociaux, attirant davantage d'attention sur ce problème. Il a écrit : 

Vous êtes lamentables !!! Une véritable honte pour ce que le nom même de votre école prétend représenter."

 

 

Публикация от TIP (@troubleman31)

Quant au code vestimentaire strict en vigueur dans les écoles, plusieurs points de vue s'affrontent. D'un côté, il peut résoudre certains problèmes de nature économique ou liés aux barrières sociales, et encourager la discipline et la cohésion sociale. D'un autre, il est un obstacle à la diversité et viole les droits des enfants à la liberté d'expression.   

À LIRE AUSSI: Disparition de la petite Maëlys : ses parents se confient avec émotion, un an après la tragédie