Une maman embarrassée refuse d'apprendre le petit pot à son fils de 3 ans qui porte encore des couches : "Je suis effrayée, les gens vont me juger"

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Une maman embarrassée refuse d'apprendre le petit pot à son fils de 3 ans qui porte encore des couches : "Je suis effrayée, les gens vont me juger"

Date October 28, 2019 09:03

Une mère a expliqué qu'elle avait du mal à obliger son fils à aller sur le petit pot et à laisser tomber les couches pour de bon. L'apprentissage de la propreté peut être difficile pour les parents car chaque enfant est unique. Il faut faire attention quand on parle de l'âge de cet apprentissage de la propreté : cela peut varier considérablement. Dans le même temps, vous devez reconnaître les signes indiquant que votre enfant est prêt à utiliser les toilettes ou le petit pot, afin d'être assurée de commencer à temps. Enfin, cet apprentissage peut être différent chez les garçons par rapport aux filles.

L'inspecteur en chef de l'éducation, Amanda Spielman, a un jour mis en garde contre la tendance à autoriser les enfants à commencer l'école, même s'ils n'avaient pas encore la capacité de bien parler, de s'habiller ou d'utiliser les toilettes.

Une maman embarrassée refuse d'apprendre le petit pot à son fils de 3 ans qui porte encore des couches : "Je suis effrayée, les gens vont me juger"AlmaPhotoStock / Shutterstock.com

Spielman s'est dite préoccupée par le nombre croissant d'enfants d'âge préscolaire qui sont encore très dépendants en termes de langage et d'hygiène de base.

Comment apprendre à aller aux toilettes à un petit garçon : la lutte d'une mère

En réponse à cette déclaration, une mère, Rachelle Stanley, a partagé sa propre lutte personnelle avec son fils Jacob en matière d'entraînement à la propreté. Tout en racontant son histoire au journal The Sun, la blogueuse et mère a expliqué pourquoi elle avait choisi de ne pas apprendre à son enfant de trois ans à utiliser le petit pot.

Rachelle a commencé par louer les compétences en mathématiques et en grammaire de Jacob mais elle a précisé qu'il était le seul de sa classe de maternelle à devoir encore porter des couches et à se faire dessus régulièrement.

La mère a révélé que le corps enseignant avait été très coopératif mais que la stigmatisation sur un tel sujet était telle qu'elle se sentait incapable d'en parler à qui que ce soit.

J'ai peur que les gens me jugent et, en vérité, j'ai un peu honte.

La mère au foyer a dit qu'elle avait choisi de ne pas apprendre à Jacob à utiliser le pot et qu'au lieu de cela, elle avait commencé à lui faire utiliser les toilettes à l'âge de deux ans. Elle a expliqué que sa propre mère ne s'était pas préoccupée de cette étape et que du coup, elle n'avait elle aussi pas ressenti le besoin de s'en préoccuper pour son fils.

Cependant, le principal problème était que Jacob peine à déclarer qu'il ava besoin d'utiliser la salle de bain. Elle a essayé de le surveiller, à la recherche de signes mais que la plupart du temps il se faisait simplement dessus.

Elle en est arrivée au point de devoir se résigner à l'envoyer à l'école avec des couches et des vêtements de rechange. La mère a avoué que Jacob avait effectivement montré un intérêt pour le pot mais elle considérait que c'était un pas en arrière.

Rachelle a dit qu'elle avait essayé de motiver Jacob en lui offrant un jouet chaque fois qu'il communiquait avec succès son envie d'aller aux toilettes mais que malgré ça, il avait toujours des problèmes.

C’est le tabou ultime dont les mamans comme moi ne désirent tout simplement pas aborder.

Plutôt que d'insister, elle a choisi d'accepter que son fils y arrive tout seul et ce même si cela lui prendra peut-être plus de temps que la plupart des enfants.

Il est vrai que les parents ont souvent le sentiment de ne pas en faire assez lorsque leurs enfants ont des difficultés avec certaines étapes mais parfois, votre seule option est de faire de votre mieux pour les encourager et d'être convaincus qu’ils finiront par parvenir à leur fin. L'apprentissage du petit pot peut être un véritable combat mais celui-ci est un élément inévitable dans la vie de chaque enfant. Il existe de nombreuses techniques efficaces pour apprendre à la propreté un garçon ou une fille et nous espérons que chaque parent trouvera la plus efficace.