Une famille vit entassée à 10 dans un 3 pièces, avec à peine 550 € / mois pour survivre

VIE QUOTIDIENNE

Une famille vit entassée à 10 dans un 3 pièces, avec un 11ème en route et à peine 550 € par mois pour survivre

Date 3 février 2020

Lorsque vous avez des enfants en bas âge, vous avez besoin d'un maximum d'espace.

À 10 dans un 3 pièces

Ce couple de la ville d'Oxford en Angleterre ne compte pas moins de 8 enfants âgés de 1 an à 15 ans : désespérés, ils ont fini par lancer un appel à l'aide à la population.

Depuis 5 ans, Stewart Davenport vit avec sa compagne dans 3 chambres. À eux deux, ils ont 8 enfants et beaux-enfants, tandis que leur fille ainée attend un bébé pour le mois de septembre.

Stewart a confié que cinq de leurs enfants doivent partager une même chambre.

Ils en sont arrivés au point de devoir construire une véranda dans leur jardin afin de gagner un peu d'espace. Malheureusement pour eux, le Conseil de la ville d'Oxford a interdit ces travaux car la famille n'a pas de permis de construire.

Stewart explique :

Nous avons dû appeler une ambulance il y a quelques mois, et les soignants n'arrivaient pas à croire que tant de monde vive dans une seule maison.

Il a ajouté que leurs enfants n'ont pas de place pour jouer ou seulement étudier calmement leurs livres scolaires et qu'ils ont maintenant des difficultés à l'école.

550 € par mois pour survivre

En Angleterre, le système d'allocation Universal Credit a été instauré il y a peu et combine six paiements pré-existants en un seul, ce qui signifie que cette famille dépend maintenant d'un revenu mensuel de 500 livres sterlings, soit un peu plus de 550 euros.

Dans l'espoir d'améliorer un tant soit peu leur situation, les Davenport ont cherché à échanger leur logement avec celui de familles moins nombreuses soutenues par le même système d'allocation. Hélas, ces familles ont refusé leur proposition car ils vivent dans un quartier à la mauvaise réputation.

Stephen Clarke, le directeur des services de logements sociaux, affirme qu'il fait tout son possible pour trouver une manière durable et viable d'aider les familles dans la même situation que les Davenport.

Cela dit, cette famille a déjà eu beaucoup d'espoirs déçus et ne s'attend donc pas à un grand changement cette fois non plus. Ils espèrent tout de même que le reste de la population entendra leur appel à l'aide.

Il est regrettable qu'il leur faille vivre dans de telles conditions alors même qu'un nouveau bébé est en route. Nous espérons que le gouvernement trouvera une solution au plus vite.

À LIRE AUSSI: Tel père, tels enfants : comment la progéniture Trump a transgressé les règles de l'ordre public