Elle a vaincu le cancer, sa fille souffre d'alopécie, et elles ont célébré leur force en photos

Kristi Tavenner, une habitante du Tennessee, mère de trois enfants et survivante d'un cancer du sein, a subi une chirurgie reconstructrice des seins. "Lorsqu'on m'a annoncé que j'avais un cancer, c'était comme si le monde s'écroulait”, a déclaré Kristi. Elle a cependant subi une double mastectomie et quatre sessions de chimiothérapie... Aujourd'hui, elle est libérée de la maladie.

Le jour même de sa chirurgie reconstructrice, elle a partagé sur les réseaux sociaux quelques images que Kristi et sa fille de 7 ans, Rose, avaient prises avant la dernière session de chimiothérapie.

Sur cette série de photos, elles avaient toutes les deux le crâne rasé. Il se trouve que Rose a été diagnostiquée comme étant atteinte d'alopécie à l'âge de 5 ans. Cette pathologie apparaît lorsque le système immunitaire d'une personne attaque les follicules sains, entraînant la chute des cheveux. Il n'existe pas de traitement, ni de moyen de savoir si les cheveux repousseront un jour.

Bien que Rose ait reçu une perruque après avoir perdu ses cheveux, elle a choisi, avec le temps de ne porter ni perruque, ni chapeaux, ni bandeau, ni rien du tout, tant que ses amis ne l'ennuieront pas, ce que sa mère ne souhaite à aucun prix. Kristi, de son côté, a perdu ses cheveux à cause des chimiothérapies.

J'ai pensé que ce serait bien que Rose ne se sente pas seule, mais j'avais vraiment peur de perdre mes cheveux, et j'étais inquiète de ce que Rose ressentirait lorsque mes cheveux recommenceraient à pousser contrairement aux siens.

Une amie de la famille s'est proposée de faire une séance photo de la mère et de la fille pour immortaliser ce processus.

J'ai pris beaucoup de poids à cause de la chimiothérapie et des stéroïdes, toutes ces procédures me faisaient me sentir mal, ma propre image me donnait un sentiment terrible. J'ai demandé à Rose comment faire pour être aussi forte et si elle pouvait m'aider à être plus courageuse et à me sentir à l'aise sans cette perruque que j'avais l'habitude de porter. Elle m'a répondu : Maman, fais-le, c'est tout.

Après cette conversation, Kristi a arrêté de porter une perruque en présence de ses amis et de sa famille, mais elle a continué à l'utiliser pour sortir dans la rue. “Je ne suis pas aussi forte que Rose. Je sens le regard des gens et j'aimerais ne pas attirrer autant d'attention”, a déclaré Kristi.

Quand elles ont enfin réalisé la session photo, mère et fille se sont senties plus unies. En voyant le résultat, Kristi a retrouvé confiance en elle et en son apparence. “J'ai vu les images et je me suis dit : allez, je ne suis pas si moche. Je me trouve jolie, Rose est fantastique et ensemble, nous avons l'air heureuses et fortes”.

Aujourd'hui, les cheveux de Kristi ont repoussé, et ils sont plus sombres que les boucles rousses qu'elle a perdues. Bien que personne ne sache si Rose retrouvera un jour ses cheveux, la petite fille est heureuse et aime coiffer sa mère et passer ses doigts dans ses nouvelles boucles.

Elles ont toutes deux certainement appris une grande leçon, à savoir que la beauté réside dans la manière dont une personne se perçoit, que les commentaires extérieurs importent peu à partir du moment où la famille reste forte et unie et où l'on se sait appréciée et aimée. C'est une histoire qui vaut la peine d'être partagée, ne serait-ce que pour l'importance de son message : il n'existe pas de beauté plus grande que celle de l'amour, surtout celui qui unit une mère et sa fille.

Source : Cosmopolitan

Des trucs plus intéressants