A la ménopause, la femme doit faire face à 8 problèmes de santé

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

A la ménopause, la femme doit faire face à 8 problèmes de santé

Date January 19, 2018 10:48

Les changements physiques qui se produisent avant et pendant la ménopause peuvent être gênants mais ils font partie intégrante de cette période de transition. Toutefois, le risque de souffrir de complications plus graves augmente durant cette période car les niveaux d’œstrogène chutent considérablement. C'est une hormone qui régule de nombreux processus corporels, y compris les niveaux de cortisol et d'androgène. Elle joue également un rôle dans le développement osseux, la coagulation du sang, et même dans certaines fonctions cérébrales.

 

Bien que la ménopause n'en soit pas toujours l'unique cause, les complications évoquées ci-après lui sont associées car le vieillissement naturel augmente également le risque de développer ces problèmes de santé.

 

1. Apnée du sommeil

 

D'après le Dr. Sara Nowakowski, professeur assistante en psychiatrie et sciences du comportement à l'Université du Texas, les femmes ont un risque 3,5 fois plus élevé de souffrir d'apnée du sommeil après la ménopause. Cette pathologie, qui se manifeste par un arrêt respiratoire de plusieurs secondes pendant le sommeil, rend le repos et la récupération difficiles. Elle augmente également risque de diabète et d'AVC, entre autres problèmes.

 

2. Ostéoporose

 

 

Africa Studio / Shutterstock.com

 

 

Malheureusement, plus longtemps le corps reste privé de période menstruelle, plus grand est le risque de souffrir d'ostéoporose et de fractures car les œstrogènes jouent un rôle important dans le maintien de la densité osseuse. Entre 20 et 30% de la perte de densité osseuse chez les femmes se produit lors des cinq premières années qui suivent la ménopause.

 

3. Prise de poids

 

L'augmentation du poids, en particulier dans la région de l'abdomen, est très répandu chez les femmes proches de la ménopause. L'augmentation de la graisse abdominale est particulièrement dangereuse car elle accroît le risque de développer une maladie cardiaque. C'est pourquoi il est important de diminuer le nombre de calories ingérées, d'adopter une alimentation équilibrée et de prendre le temps de faire de l'exercice.

 

4. Problèmes cardiaques

 

 

Africa Studio / Shutterstock.com

 

 

L’œstrogène que produisent les ovaires avant la ménopause fournit une excellente protection pour le cœur : elle augmente le cholestérol HDL (le "bon") et réduit le cholestérol LDL (le "mauvais"), elle dilate les vaisseaux sanguins pour augmenter le flux et prévenir l'hypertension. C'est pour cette raison que la forte réduction d’œstrogène après la ménopause accroît le risque de développer une maladie cardiaque. Une femme sur huit âgée de 45 à 64 ans souffre d'une forme de cette pathologie, et ce chiffre monte à une femme sur quatre après 65 ans, selon l'Institut National du Cœur, du Sang, et des Poumons, aux Etats-Unis.

 

5. Diabète

 

Les faibles niveaux d’œstrogène peuvent affecter les hormones, en particulier l'hormone du stress, le cortisol, et l'hormone de la faim appelée ghréline. A mesure que les niveaux de ces hormones varient, le niveau d'insuline en fait de même. Avec ces fluctuations constantes d'appétit et du niveau de sucre, deux choses se produisent dans le corps : une envie accrue de sucreries, et une plus grande résistance à l'insuline.

 

6. Maladies auto-immunes

 

 

Michail Petrov / shutterstock.com

 

 

Vous vous sentez fatiguée, de mauvaise humeur, vous avez des bouffées de chaleur ? Ce sont des symptômes habituels de la ménopause mais ils peuvent également être les signes d'une pathologie auto-immune, comme la sclérose en plaques, le lupus, ou l'arthrite rhumatoïde, selon Mindy S. Christianson, professeur assistante en endocrinologie reproductive et stérilité à la Faculté de Médecine de l'Université Johns Hopkins.

 

Encore une fois, le coupable est l’œstrogène : les fluctuations de cette hormones peuvent effectivement provoquer un excès d'inflammation dans le corps et cela peut affecter certains systèmes de l'organisme.

 

7. Maladie du foie

 

La diminution du taux d'œstrogène et le vieillissement rendent difficiles la régénération du foie, nécessaire pour lutter contre les effets nocifs des substances toxiques, les infections ou l'excès de graisse.

 

8. Problèmes urinaires

 

 

andriano.cz / Shutterstock.com

 

 

L'incontinence urinaire est particulièrement courante après la ménopause. D'après le Dr. Joann V. Pinkerton, directrice exécutive de la Société Nord-américaine de la Ménopause (NAMS), cela est probablement dû à l'amincissement de l'urètre (causé par la diminution des œstrogènes), ainsi qu'à la fragilisation des muscles du plancher pelvien (résultant, par exemple, d'un accouchement par voie basse).

 

Pendant tout ce temps, vous avez de grandes chances de souffrir d'infections récurrentes des voies urinaires, comme l'a montré une étude de la Faculté de Médecine de l'Université de Washington, car l’œstrogène contribue également à éviter la prolifération des bactéries.

 

Des changements sains dans votre tyle de vie sont essentiels pour prévenir la grande majorité des complications liées à la ménopause. Il est également important de consulter régulièrement un médecin durant cette période. Ce dernier contrôlera attentivement vos symptômes pour s'assurer que vous restiez en bonne santé.

 

Sources : Prevention, Reader's Digest, Endocrineweb

 

 

À LIRE AUSSI: La ménopause pour hommes s’appelle l’andropause, et elle présente aussi des symptômes perturbants

 

 

 

 


 

 

Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.