Votre cerveau se réveille mais vos muscles ne répondent pas. D'où vient la paralysie du

Votre cerveau se réveille mais vos muscles ne répondent pas. D'où vient la paralysie du sommeil ?

Santé et bien-être

February 9, 2018 19:08 By Fabiosa

D'après certaines études scientifiques, environ 50 à 60% de la population mondiale souffrirait de paralysie du sommeil au moins une fois dans sa vie. Cet effrayant phénomène qui peut nous toucher pendant que nous dormons se manifeste par l'incapacité de notre corps à activer nos muscles. Seul notre cerveau indique alors que nous sommes éveillés.

Bien que de nombreuses cultures aient assimilé ce phénomène à une activité paranormale et à certains mythes religieux, la science propose une réponse simple. La voici :

 

D'où vient la paralysie du sommeil ?

 

Les études qui se sont consacrées à ce domaine ont établi qu'aucun groupe de population (que ce soit par âge, sexe, ou groupe ethnique) n'était plus touché qu'un autre. De ce fait, n'importe qui serait susceptible de subir ce "mauvais rêve", comme les artistes l'appelaient autrefois.

En dormant, nous traversons généralement diverses phases ou stades de sommeil. L'une d'elles est appelée sommeil paradoxal, ou REM - un acronyme anglais -, qui se caractérise par des mouvements oculaires rapides et peut se décrire comme un sommeil profond. Au début de cette phase, il se produit un mécanisme (l'atonie), par lequel les muscles de mouvements volontaires se déconnectent afin d'éviter que nous nous blessions pendant que nous rêvons. Pendant cette phase, le cerveau s'endort également.

La paralysie du sommeil se produit lorsque notre cerveau s'éveille avant que nous soyons sortis de l'atonie. Nous sommes paralysés, et bien que nous puissions entendre et voir, nous sommes comme ligotés sans pouvoir faire un seul mouvement.

 

Les causes de la paralysie du sommeil.

 

Ce phénomène se produit principalement lorsque notre organisme ne fonctionne pas correctement lors de la transition d'une phase de sommeil à une autre. Nous y sommes exposés avant d'y entrer et en sortant du sommeil paradoxal. On ne connait pas les causes exactes de ce dysfonctionnement, mais on a pu identifier une série de facteurs de risque qui influencent l'occurrence de ces crises :

- souffrir de troubles psychiatriques ;

- souffrir de troubles du sommeil tels que la narcolepsie ;

- une mauvaise qualité du sommeil ;

- une quantité insuffisante de sommeil ;

- le stress ;

- la dépression.

 

Quelles sensations pouvez-vous ressentir pendant la paralysie du sommeil ?

 

En règle générale, la majorité des patients tendent à souffrir d'une paralysie normale, comme celle qui apparaît après le réveil. Dans ce cas, la sensation consistera à ne pas pouvoir bouger, et seules resteront actives les fonctions involontaires telles que la respiration. Nous pouvons être pris de panique, avoir envie de crier sans y parvenir, ce qui rendra le temps très long durant les quelques secondes que durera cet état.

En revanche, les paralysies qui se produisent lorsque nous sommes sur le point de dormir peuvent être des expériences plus intenses. Elles sont généralement accompagnées d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles, d'un manque d'air, et certains patients font également état de présences occultes.

Aucun de ces deux cas ne présente toutefois de danger pour la vie, ni de risque de lésion d'aucune sorte.

 

Les moyens de soigner la paralysie du sommeil.

 

Comme nous l'avons mentionné, ce trouble peut apparaître de manière inopinée ou devenir une pathologie chronique dont la fréquence peut aller jusqu'à plus d'une fois par semaine. Le traitement dépendra donc de cela, mais certains conseils importants doivent d'ores et déjà être pris en compte.

1. Réduire le niveau de stress.

2. Donner à notre organisme les heures de sommeil dont il a besoin.

3. Éviter de pratiquer des activités qui modifient nos habitudes de sommeil.

4. Établir et respecter des rituels de sommeil.

5. Suivre un traitement médical contre les troubles psychiatriques ou de sommeil dont nous souffrons.

Le plus important est de toujours solliciter une assistance médicale. En effet, les médecins sont les plus à même de nous éclairer sur les maladies dont nous souffrons.


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.