Un parasite aux pieds a transformé leurs vacances paradisiaques à la plage en un vérita

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Un parasite aux pieds a transformé leurs vacances paradisiaques à la plage en un véritable cauchemar

Date February 13, 2018 18:03

Après une longue période de travail, le moins que l'on puisse faire est d'aller se reposer et de prendre d'agréables vacances bien méritées. Beaucoup de touristes adorent la mer, et s'orientent donc vers les littoraux tropicaux afin de profiter des cocotiers.

C'est précisément ce qu'a fait ce jeune couple de Canadiens, Katie Stephens et Eddie Zytner. Ils sont donc partis à Punta Cana, en République Dominicaine, assoiffés de repos et de loisirs, mais certains contretemps locaux ont transformé leurs vacances en un épisode très douloureux.

Comme la majorité des touristes, les deux amoureux aimaient rester allongés dans le sable en maillot de bain et prendre un bon bain de soleil. Ils ignoraient qu'ils risquaient d'attraper la “larva migrans cutanée”, que l'on trouve dans les sables de ces pays tropicaux. Il s'agit d'une maladie cutanée transmise par un parasite présent dans les excréments des chiens et des chats infectés.

Pendant leur séjour à Punta Cana, ils se sont baladés pieds nus dans le sable et dans certaines zones à proximité de l'hôtel, ce qui est précisément le meilleur moyen d'attraper ce type de parasite. Les conditions naturelles et climatiques des régions tropicales sont en effet idéales pour le développement et la prolifération de ces agents pathogènes.  

Vers la fin des vacances, ils ont commencé à ressentir des démangeaisons dans les pieds accompagnées de petites éruptions cutanées. Les symptômes se sont aggravés avec le temps. De retour au Canada, ils ne ressentaient plus seulement des démangeaisons, mais leurs pieds s'étaient enflammés et l'éruption s'était changée en gros boutons. Les images parlent d'ailleurs d'elles-mêmes.

Sans hésiter, les jeunes gens sont allés voir un médecin. Toutefois, étant donné qu'il s'agissait d'une maladie tropicale, les médecins n'étaient pas certains de l'exactitude de leur diagnostic. Ce n'est que le troisième spécialiste à les avoir examinés qui a réussi à déterminer qu'ils avaient été infectés par un parasite.

Même si leur calvaire semblait terminé, le médicament que le médecin leur avait prescrit n'était pas indiqué pour un usage sur les humains. Ils ont donc dû rester plusieurs jours sans traitement en Ontario (Canada), jusqu'à ce qu'ils réussissent à trouver le médicament aux États-Unis.

Une fois le traitement commencé, leur état s'est rapidement amélioré. Ils diffusent actuellement l'information sur cette maladie sur les réseaux sociaux, afin d'éviter aux autres touristes de vivre la même mésaventure.

Il ne s'agit pas d'arrêter d'aller à la plage, mais d'être conscient des précautions nécessaires à prendre dans des endroits que l'on ne connait pas. Partagez cet article si vous pensez que d'autres personnes doivent être mises au courant.

Source : viralistas

À LIRE AUSSI: Eczéma atopique : symptômes, éléments déclencheurs et traitement