Un homme survit 29 heures alors qu'il dérive dans l'océan au milieu des requins et des méduses

Il y a des personnes dont l'existence semble vouée à résister à toutes les épreuves et à toujours aller de l'avant. C'est comme si une bénédiction inexplicable les protégeait de tous les risques et dangers qu'ils peuvent croiser sur leur route. Brett Archibald fait partie de ces gens.

Archibald est parti en voyage avec ses amis sur les côtes de l'Indonésie, plus précisément sur les plages de Mentawai, connues pour avoir les plus belles vagues de la planète ; le projet consistait à profiter, surfer, et fêter les 50 ans d'un des membres du groupe. Son destin l'attendait pourtant au tournant. Les 10 amis ont pris un bateau pour effectuer une traversée de 10 heures jusqu'au détroit de Mentawai. À 2H15 du matin, Brett a commencé à se sentir mal, un peu comme s'il souffrait d'une intoxication alimentaire, et il est monté sur le pont pour prendre l'air. Son dernier souvenir fut la sensation de mal de mer provoquée par la vue du sillage du bateau. L'instant suivant, il flottait et tanguait, comme s'il se trouvait dans une machine à laver. Mais Brett était au milieu de l'océan.

Media Village Productions / YouTube

La violence des vagues lui a fait ouvrir les yeux, et il a vu, à environ 30 mètres de distance, le bateau transportant ses amis qui s'éloignait lentement. Il s'est ainsi rendu compte qu'il venait de tomber de la passerelle et que personne ne l'avait remarqué. Il s'est dit qu'il allait mourir ainsi. Des milliers de pensées l'ont assailli, notamment le regret de ne pas avoir passé plus de temps avec ses enfants, Zara et Jamie, et de ne pas avoir appelé sa femme comme il se l'était promis. L'idée lui est venue d'enlever sa ceinture et de graver un message sur sa poitrine à l'intention de sa femme ; il commençait à délirer, mais il s'est rapidement souvenu que le sang attirait les requins qui pouvaient le détecter à des kilomètres.

Le bateau a atteint l'une des îles et, après l'avoir cherché partout, les voyageurs se sont rendu compte que Brett était tombé à l'eau. Yanto, un membre de l'équipage, était blême : perdre quelqu'un en mer en Indonésie était passible de prison pour le capitaine et son second. Ridgy, l'un de ses amis, s'est rappelé l'avoir vu monter sur le pont. Ainsi, ils ont commencé à calculer la distance à laquelle il était tombé.

Media Village Productions / YouTube

Après 13 heures à enrager, à s'indigner et à désespérer, Brett a vu une fumée noire qui s'approchait. C'était le bateau de ses amis. Son cœur a commencé à battre d'émotion : ils étaient revenus le chercher. Sa gorge s'est remplie d'énergie pour crier “Les gars, je suis là !”. Mais soudain, le bateau a fait demi-tour. Brett a désespérément essayé de nager dans sa direction, mais le navire a augmenté son allure et s'est progressivement éloigné de lui. Personne à bord ne l'avait vu. C'est à ce moment qu'il a compris qu'il allait mourir.

Plusieurs heures se sont écoulées avant que Brett n'entende un son, une sorte d'écho. Il a ouvert les yeux et a vu un filet d'eau blanchâtre. Au milieu se trouvait la Vierge Marie. Elle portait un vêtement blanc, sa tête était penchée sur la droite et elle joignait les mains en signe de prière. Brett s'est dit qu'elle venait le chercher. Il a attendu quelques minutes, mais rien ne s'est produit. Au lieu de cela, il aperçu une bouée gigantesque, et tandis qu'il nageait vers elle pour tenter de s'accrocher à ce qu'il pensait être son salut, la bouée a disparu. À la place du mirage, il n'y avait plus que l'océan. Brett s'avouait vaincu.

Media Village Productions / YouTube

Après 20 heures passées dans l'eau, les jambes de Brett étaient engourdies et tout son corps était tuméfié et ridé. Il a ensuite essuyé l'attaque d'un banc de méduses qui lui ont infligé des douleurs atroces. Elles l'entouraient complètement, tournant autour de son cou, de ses épaules, de son dos et de sa poitrine. Puis elles sont parties aussi vite qu'elles étaient venues. Au bout d'un moment, il n'en restait plus rien.

Brett ignorait en revanche qu'il sentirait plus tard un frôlement qui lui inspirerait plus de terreur que de démangeaisons. Un énorme requin, qu'il avait reconnu aux extrémités sombres de ses nageoires verticales, s'était approché de lui par derrière. Il en était là lorsqu'il a eu l'idée de profiter de la visite de l'animal pour se faire ramener sur la côte.

Media Village Productions / YouTube

Finalement, son idée absurde s'est avérée inutile. Ses amis l'ont récupéré sain et sauf, bien que souffrant d'insolation et de déshydratation après avoir passé 29 heures dans l'eau. Après cette expérience, et une fois les traumatismes surmontés, Brett Archibald a raconté l'histoire complète et les détails de sa survie dans un livre intitulé Alone.

Media Village Productions / YouTube

Source : dailymail