Seule habitante de son village, elle en est la maire, la bibliothécaire, en plus d’être la propriétaire du bar

À cinq kilomètres de la frontière du Dakota du Sud, à l'extrême nord de l'état du Nebraska, aux États-Unis, se trouve un village du nom de Monowi.

À l'intérieur d'un massif bâtiment blanc à la peinture effritée, Elsie Eiler, 84 ans, est en train d'ouvrir des bouteilles de bière pour quelques clients sous un écriteau où l'on peut lire : “Bienvenue au Saloon Monowi de renommée mondiale. Vous y trouverez la bière la plus fraîche de la ville !“.

En 2004, la mort de Rudy, le mari d'Elsie, a non seulement laissé cette dernière à la tête de la taverne, mais également à la tête de toute la ville. D'après le dernier recensement national, Monowi est aujourd'hui le seul endroit à ne compter qu'un seul habitant, et Elsie en est donc la maire, la secrétaire, la trésorière, la bibliothécaire, la tenancière du bar, et la seule résidente qui reste dans la plus petite ville des États-Unis.

L'existence d'Elsie en tant que seule habitante d'un village fantôme est pour le moins curieuse. Chaque année, elle placarde dans l'unique commerce de Monowi (son bar) un avis annonçant les élections municipales, puis vote ensuite pour elle-même. On exige d'elle qu'elle présente chaque année un plan municipal pour obtenir des fonds publics, et elle collecte environ 500 dollars d'impôts pour maintenir l'éclairage public et l'eau courante.

 

Публикация от John-Erik (@mmtzdc)

 

Quand je fais ma demande annuelle de licences pour l'alcool et le tabac auprès de l'État, je les envoie à la secrétaire du village, c'est-à-dire moi. À ce moment-là, je les reçois en tant que secrétaire, je les signe en tant qu'employée municipale et je me les remets en tant que propriétaire du bar.

Dans les années 30, Monowi était une étape sur le chemin de fer d'Elkhorn et comptait 150 habitants, des magasins, des restaurants, et même une prison. Elsie a grandi dans une ferme et a rencontré Rudy alors qu'elle était à l'école primaire.
 

Ils se sont mariés à l'âge de 19 ans et ont donné naissance à deux enfants. Quand Rudy a eu l'idée de rénover l'ancien bar qui avait appartenu au père d'Elsie, celle-ci a répondu : “Ça me va très bien“, et le couple a ouvert l'établissement en 1971.

Toutefois, au moment de la réouverture, Monowi commençait à se vider. Avec l'aggravation des conditions agricoles et l'effondrement des économies rurales après la Deuxième Guerre mondiale, des communautés entières ont commencé à disparaître.

En 1980, la population du village s'est réduite à 18 habitants. Vingt ans plus tard, les uniques résidents de Monowi, Rudy et Elsie, travaillaient dans le saloon. Aujourd'hui, Monowi fait partie des trois villes intégrées au comté de Boyd, Nebraska, qui compte moins de 10 habitants.

 

Публикация от Melissa (@culaw04)

Par chance, Elsie n'est jamais seule car les touristes viennent régulièrement visiter son village, et elle a plusieurs amis aux alentours qui viennent souvent la voir.

Source : BBC