Caillots dans le sang menstruel : c'est très souvent normal, mais pas toujours

Caillots dans le sang menstruel : c'est très souvent normal, mais pas toujours

Art de vivre et communauté

March 9, 2018 15:32 By Fabiosa

La menstruation est un domaine qui préoccupe de nombreuses femmes, mais peu d'entre elles osent en parler à leur gynécologue. Des caillots peuvent apparaître occasionnellement, ce qui génère des inquiétudes. Il n'y a cependant pas toujours lieu de s'alarmer car la cause peut être temporaire - par exemple, un déséquilibre hormonal. Si vous devez aller voir un médecin, il faut d'abord prêter attention aux symptômes.

Comment se forment les caillots dans le sang menstruel ?

Il est important de comprendre d'abord ce qu'est la menstruation : il s'agit de l'expulsion de l'endomètre, un tissu qui recouvre l'utérus, en cas d'absence de grossesse.

En règle générale, la femme ne s'aperçoit pas du moment exact de l'expulsion, car elle peut se produire de manière progressive. Elle peut également avoir lieu en une fois et être confondue avec un caillot alors qu'il s'agit en réalité de la muqueuse utérine.

Lorsque le saignement est plus dense, il est courant de voir des caillots puisqu'il s'agit du sang resté plus longtemps dans l'utérus et qui a coagulé grâce au même système de défense qui empêche une blessure de saigner indéfiniment.

Dans le même temps, il existe dans l'utérus une substance anticoagulante appelée plasmine, chargée de fluidifier le sang menstruel et d'éviter qu'il coagule complètement.

Si la perte menstruelle est trop abondante, la plasmine s'avère insuffisante et c'est à ce moment que les caillots se forment, expulsés par les mêmes spasmes qui causent les coliques.

Causes

Les causes sont diverses, et il est important d'être à l'écoute d'autres symptômes et d'aller voir le médecin en cas de doute ou de complication :

1. Déséquilibre hormonal : une altération des niveaux d’œstrogène et de progestérone, les hormones sexuelles de la femme, peut provoquer une plus grande concentration de caillots, surtout chez les adolescentes et les femmes sur le point d'atteindre la ménopause.

2. Stress : il ne fait aucun doute que l'humeur d'une personne influe d'une manière ou d'une autre sur sa santé, et la menstruation ne fait pas exception. Le stress peut entraîner un saignement excessif, voire un retard des règles, et comme nous l'avons évoqué plus haut, cette perte plus dense peut se transformer en caillots.

3. Hypertrophie de l'endomètre : lorsque l'endomètre grossit de manière excessive, il arrive que de petits fragments se détachent avant d'être expulsés sous forme de caillots.

4. Fausse couche : des caillots de couleur grisâtre ou jaune sont les signaux d'une possible fausse couche. Il faut alors immédiatement aller voir un médecin dans le cas d'un saignement excessif qui ne s'arrête pas et de douleurs pelviennes.

5. Endométriose : c'est une maladie où l'endomètre croît à l'extérieur de l'utérus, par exemple dans les trompes de Fallope, et n'est pas expulsé correctement, causant ainsi douleurs et inflammations.

6. Fibromes, polypes ou kystes : ces excroissances utérines peuvent occasionnellement causer la présence de caillots dans le sang des règles.

7. Anémie due à une carence en fer : le fer est nécessaire à la formation de la plasmine, l'anticoagulant de l'utérus.

8. Problèmes sanguins : excès de plaquettes ou carence en plasmine.

9. Ménopause : en l'absence de précédents, l'apparition de caillots dans la menstruation peut être le signe que l'âge de la fertilité touche à sa fin.

Comme vous le savez, malgré le fait que ces caillots peuvent être complètement normaux dans la plupart des cas, il est toujours important de faire régulièrement des examens médicaux chez le gynécologue, car lui seul sera en mesure de déterminer les tests pertinents et d'écarter tout problème sérieux.

 

Source : Diariofemenino


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.