Une étude découvre que la "loi du silence" est la pire des attitudes au sein d'un couple

Famille & Enfants

March 23, 2018 06:33 By Fabiosa

Tous les couples traversent des périodes de hauts et de bas, et tout le monde sait que tout n'est pas toujours rose dans une relation. Il y a des moments où peuvent survenir des rancœurs ou des désaccords causés par des différences de personnalités. Toutefois, une étude vient de découvrir que la pire option pour un couple consiste à adopter la fameuse "loi du silence".

VGstockstudio/Shutterstock.com

Cette étude scientifique a été conduite à l'Université de Baylor, située au Texas, sous la responsabilité du chercheur Keith Sanford. Elle a porté sur plus de mille couples qui ont dû remplir un questionnaire concernant leur relation. C'est ainsi qu'on a pu établir que cette "stratégie" au sein du couple pouvait constituer le "début de la fin" si rien n'était entrepris à temps pour redresser la situation.

DeanDrobot/Shutterstock.com

Selon le chercheur, lorsqu'un couple traverse des difficultés, il arrive que les partenaires cessent de se parler et entrent dans un mode défensif. Ainsi, lorsque quelqu'un se sent menacé, il se replie souvent sur lui-même, comme s'il s'agissait d'une bataille militaire.

Cependant,cette "tactique de défense", comme l'appelle le chercheur, entraîne une plus grande insatisfaction générale dans la relation, et rend les deux personnes malheureuses au sein de leur couple sur le long terme.

Phovoir/Shutterstock.com

Un autre problème pouvant occasionner la "loi du silence" est ce que Sanford appelle "l'immobilité passive". Cela signifie que l'un des deux partenaires ne s'exprime pas sur ce qui le dérange et attend que l'autre le devine ou lise dans ses pensées.

Ce deuxième problème est également à l'origine d'insatisfaction dans le couple et peut, à long-terme, détruire la relation. Il est donc toujours préférable d'essayer d'affronter les problèmes et de ne pas esquiver les discussions importantes.

 

Que doit-on faire ?

klublu/Shutterstock.com

La recommandation principale est de ne pas avoir peur de parler à son partenaire. Même si la simple phrase "il faut qu'on parle" terrorise généralement beaucoup de gens, le problème est plutôt de savoir à quel point les partenaires sont disposés à discuter sur la question.

Le comportement qu'ils doivent tous les deux avoir pour résoudre une situation peut se résumer à "trouvons ensemble une solution", et à effectuer un travail en équipe en faisant attention aux intérêts de l'autre, sans oublier d'exprimer leurs propres désirs.

Andrey_Popov/Shutterstock.com

Il est également important de s'accorder du temps pour se calmer l'esprit et parler du problème à tête reposée, afin d'éviter les réactions trop émotives, qui pourraient engendrer des mots acerbes et faire des dégâts.
 

Pourquoi la "loi du silence" est-elle si mauvaise ?

pikselstock/Shutterstock.com

En plus de représenter le "début de la fin", le pire dans cette loi du silence est qu'elle ne réussit qu'à rendre l'autre invisible, assure Sanford. Le chercheur l'explique ainsi :

 

Ce que l'on appelle 'loi du silence' consiste à rendre l'autre invisible, c'est-à-dire à intégrer dans vos modèles de communication de couple une violence passive qui affecte de manière évidemment négative le domaine affectif, non seulement de la personne, mais du couple tout entier. Cette conduite n'est pas conseillée, et il est préférable de manifester sa colère en régulant son émotivité et en cherchant une solution en tant que membre d'un couple, non en tant qu'individu.

 

C'est pourquoi il est essentiel que les deux partenaires se donnent l'opportunité de communiquer l'un avec l'autre. C'est le seul moyen pour que le lien qui les unit se renforce à chaque discussion, au lieu de se détériorer.

Adam Gregor/Shutterstock.com

 

Nous espérons que ces conseils vous seront d'une grande aide et que, lorsque vous envisagerez la "loi du silence", vous vous souviendrez qu'elle finit toujours par engendrer plus de mal que de bien.

 

Source : Biobiochile


Le contenu de cet article est uniquement à caractère informatif et ne remplace aucunement l’avis d’un spécialiste certifié.