Une maman partage un message poignant après sa fausse couche et invite à ne pas plaisant

Une maman partage un message poignant après sa fausse couche et invite à ne pas plaisanter avec la grossesse

Famille & Enfants

April 3, 2018 22:39 By Fabiosa

Kayla a subi une fausse couche il y a quelques temps. La jeune femme a raconté son histoire sur Facebook et a souhaité partager avec tous ses amis les raisons pour lesquelles il ne faut pas faire de blagues sur les grossesses ou les fausses couches. Kayla n'avait en revanche pas prévu que sa publication deviendrait virale et circulerait autant sur les réseaux sociaux.

À cet égard, Kayla veut s'assurer que les gens n'oublient jamais à quel point il est difficile pour certaines personnes de concevoir, ni la douleur que l'on ressent en perdant un bébé.

Dans sa publication, Kayla écrit :

 

Les plaisanteries sur les grossesses ne sont pas drôles. Ceux qui les font n'ont aucune idée de la douleur occasionnée par une fausse couche. Mon expression de souffrance sur ces photos en est la preuve. J'évite de me coucher pour dormir parce qu'aussitôt que je le fais, je reste seule sur le lit avec toutes mes pensées.

 

La jeune femme continue son message par ces mots qui invitent à la réflexion :

 

Mon cerveau n'arrive plus à me distraire de la seule chose qui me brise le cœur. Et tout ce que je peux faire c'est pleurer. Mes yeux sont tellement gonflés et sombres que l'on dirait que quelque chose d'autre que mon cœur est cassé. J'ai pleuré si fort que je suis toute engourdie et je ne sens plus rien. Je me sens tellement en colère et mal à cause de tout, mais je ne peux pas expliquer pourquoi.

 

via GIPHY

La partie qui a le plus attiré l'attention est celle-ci ; elle y exprime la douleur que l'on peut ressentir lorsque quelqu'un que l'on n'a jamais connu vous manque :

 

Il est difficile d'être heureuse quand votre bébé n'a pas pu savoir ce qu'était l'amour. Il est difficile d'avoir la nostalgie de quelqu'un que l'on n'a jamais rencontré. C'est une souffrance que personne ne peut décrire. Comment pleurer quelqu'un que l'on n'a jamais vu ?

 

Pour conclure sa publication, Kayla exhorte les gens à réfléchir à deux fois avant de faire un poisson d'avril en prétendant être enceinte :

 

Car ce qui peut être amusant à vos yeux peut également anéantir le cœur de quelqu'un d'autre pour toujours.

 

Néanmoins, tout n'est pas que ténèbres dans la vie de cette jeune femme et avec les années, elle a réussi à retomber enceinte, accordant ainsi à son histoire une fin radieuse. C'est peut-être pour cette raison qu'elle a nommé son fils “arc-en-ciel”. Afin d'exprimer la peur qu'elle a vécue lors de sa seconde grossesse et de ne pas oublier ses précédentes réflexions, elle a écrit un nouveau message :

 

J'ai compris pourquoi Dieu m'avait enlevé mon bébé et j'ai lentement commencé à me remettre. Laissez-moi toutefois vous expliquer ceci, bien que je l'aie compris et même si je vais bien aujourd'hui, sachez que la douleur n'est jamais partie. Chaque jour, j'ai peur de ma grossesse, même à 32 semaines, peur d'entendre son cœur et de la perfection avec laquelle tout se déroule à l'intérieur de mon ventre.

 

En conclusion, l'humour est un élément essentiel de la vie de tous les êtres humains, mais c'est également un outil de communication très efficace pour transmettre des messages importants. C'est pour cette raison qu'il faut faire attention à la manière de s'exprimer afin de ne pas heurter les sentiments des autres.

Source : Good to know how