Cette femme droguait les enfants et les mettait dans des cercueils pour les sauver. Dizain

Cette femme droguait les enfants et les mettait dans des cercueils pour les sauver. Dizaines d'années plus tard, elle a été nominée pour le Prix Nobel de la Paix

Santé et bien-être

May 24, 2017 10:49 By Fabiosa

The Holocaust was one of the most violent, cruel and devastating periods in human history. However, in the midst of destruction, hatred and suffering, angels of flesh and blood appeared in many places to guide helpless people and to give strength to the weak, who were all victims of violence. Nazi madness.

One of these angels was a Polish nurse by the name of Irena Sendler, who did everything she could to save more than 2,500 Jewish children who otherwise would have been among the countless innocent victims of the Holocaust .

Cependant, pour mieux comprendre sa motivation, il est nécessaire d'en savoir un peu sur l'histoire de cette femme exceptionnelle. Irena est née le 15 février 1910 à Varsovie, en Pologne. Son père, qui était un célèbre docteur du nom de Stanislaw Krzyżanowski, est mort du typhus quand elle n'avait que 7 ans, infecté par des patients que ses collègues avaient rejetés parce qu'ils étaient contagieux. Cela a profondément marqué sa fille, qui en a déduit qu'elle devait faire tout son possible pour aider les gens démunis.

Quand les juifs de Varsovie ont été parqués dans des ghettos, Irena a rejoint le ŻEGOTA (le Conseil Polonais de Soutien des Juifs). Dès le commencement, avec d'autres collaborateurs, elle a « fait sortir » des enfants du ghetto et les a placés dans des familles aimantes ou dans des orphelinats loin du ghetto, des Nazis et d'une mort certaine.

Irena a utilisé tous les moyens qu'elle a pu trouver pour faire sortir les enfants. Elle les a cachés dans des ambulances déjà occupées par des patients gravement malades, dans des charrettes, dans des sacs à ordures et même dans des cercueils (elle a parfois drogué les enfants pour faire croire qu'ils étaient morts ou les a endormis pour éviter qu'ils ne se trahissent par peur ou par désespoir).

In total, more than 2,500 children were saved thanks to Irena and it is for this reason that, in addition to numerous awards and recognitions, she was nominated for the Nobel Peace Prize in 2007.

Unfortunately, the "Angel of Warsaw" died a year later, at the age of 98. However, you'd better find out more about his story by watching the following video: