Un renard polaire piégé sur un iceberg a été secouru par des pêcheurs qui lui ont donné un abri et de la nourriture

Porter secours à un renard polaire ne fait généralement pas partie des objectifs premiers d'un chalutier spécialisé dans la pêche aux écrevisses, mais l'équipage de celui-ci a changé ses plans pour venir en aide à un animal qui se trouvait dans une situation très périlleuse.

Alan Russell, de St. Lewis aux États-Unis, a déclaré que son bateau se trouvait à environ sept kilomètres de la côte lorsque ses hommes ont vu quelque chose bouger au sommet d'un iceberg à proximité. Il raconte : 

Nous avons vu quelque chose sur la glace et nous nous sommes rapprochés. C'était un jeune renard, plus connu sous le nom de renard polaire. Il n'était pas très gros. Il était trempé et les mouettes essayaient de l'attraper.  

 

L'équipage a immédiatement tenté de le faire descendre du sommet de l'iceberg en forme de champignon, mais le renard apeuré n'a pas voulu s'approcher des marins. Ces derniers ont donc dû utiliser un canot pour faire tomber une partie de la couche de glace et sortir le renard de l'eau à l'aide d'un filet. 


Une fois à bord, les hommes l'ont mis dans un caisson en plastique, mais il n'a pas voulu manger. En revanche, lorsque le bateau s'est arrêté au port pour prendre des provisions, l'équipage a mis de la sciure dans le caisson pour aider l'animal à se sécher. Et plus important, il s'est enfin décidé à manger. 

Le chalutier l'a emmené jusqu'au port de William, au Chili, et les matelots l'ont nourri quelques jours avant de le laisser partir. Selon la description de Russell, c'était un très bel animal : 

Il n'était absolument pas agressif. Au bout d'un certain temps, il venait vers nous et nous appréciait davantage car nous lui donnions à manger. 


Russell a déclaré que personne n'avait jamais vu un animal aussi loin de la côte. Il pense que le renard était probablement en train de chercher à manger dans la glace marine solide et qu'il s'est retrouvé pris au piège lorsque la glace s'est rompue. 

Le pêcheur affirme que la dernière fois qu'ils l'ont vu remontait au moment où ils l'ont laissé partir dans la nature. Ils étaient très heureux de voir qu'il avait retrouvé toutes ses forces et qu'il était en bonne santé.

 

 

Finalement, le cas de ce renard prouve qu'il ne faut jamais perdre espoir, quelle que soit la difficulté de la situation. On ne sait jamais, il y a peut-être un bateau de pêcheurs d'écrevisses quelque part, prêt à venir à notre secours... 

Source : Mymodernmet