Hyperémèse gravidique : la difficile pathologie dont souffre Kate Middleton à chacune de ses grossesses

On a beaucoup évoqué la naissance du nouveau membre de la famille royale britannique, mais beaucoup de gens pensent que tout s'est déroulé comme sur un petit nuage sans connaître les complications traversées par Kate Middleton lors de chacune de ses grossesses, en comparaison desquelles les nausées matinales classiques sont un vrai bonheur. 

La duchesse de Cambridge souffre en effet d'une maladie peu connue, l'hyperémèse gravidique, qui affecte une femme enceinte sur 100. 

Elle provoque tant de nausées et de vomissements constants que la femme, au lieu de prendre au moins 10 kilos durant sa grossesse, voit au contraire son poids diminuer de 5% ou plus par rapport à son niveau normal d'avant la grossesse. 

 

Una publicación compartida por @_sheworethat_ el

On pouvait lire en septembre que la situation de Kate Middleton était rendue difficile par cette maladie, comme elle l'avait été lors de ses précédentes grossesses.

Qu'est-ce que l'hyperémèse gravidique ?

Il s'agit d'un type de nausée matinale intense qui peut générer un stress post-traumatique chez les femmes qui en souffrent. Elle apparaît suite aux changements de niveaux hormonaux, notamment ceux de la bêta-hCG, ou hormone de grossesse. 

70% des femmes souffrent de nausées mais 2% d'entre elles souffrent d'une hyperémèse gravidique (HG) si persistante qu'elle paralyse la personne et l'empêche de s'adonner à ses activités quotidiennes en l'obligeant à prendre un repos quasi-total. 

Les grossesses suscitent donc des inquiétudes pour le bébé car le fait de manger n'entraîne pas d'augmentation de poids, comme il est normal à ce stade. 

D'autres symptômes de l'hyperémèse gravidique

Les vomissements constants provoquent de la malnutrition et d'éventuelles perturbations électrolytiques qui se manifesteront de diverses manières en fonction des minéraux dont manque l'organisme. 

Dans le pire des cas, on peut assister à des évanouissements, des décollements de la rétine, des dommages sur les tympans, et des côtes fracturées. La maladie peut également entraîner une encéphalopathie de Wernicke à cause de la carence en thiamine (vitamine B1), ce qui est grave car c'est un trouble neurologique qui peut se transformer en problème psychiatrique. 

Quelles sont les conséquences possibles pour le bébé ?

Étant donné que les mères perdent du poids, les bébés ont tendance à naître prématurément et à avoir un poids et une taille au-dessous de la normale. 

Sur le long-terme, on peut rencontrer des enfants présentant des problèmes d'attention et un risque supérieur de souffrir de troubles comportementaux et émotionnels. 

Kate en a souffert lors de ses 3 grossesses

De nombreuses femmes l'ont vécu sans savoir de quoi elles souffraient, et ce sont les médias qui ont révélé au grand jour la maladie rare de la duchesse.

Kate en a malheureusement souffert très fortement à l'occasion de toutes ses grossesses, et il existe un facteur génétique qui donne à sa sœur Pippa 17 fois plus de chances d'en être également atteinte. 

Cependant, toutes les femmes n'en souffrent pas à chacune de leurs grossesses, ni durant la grossesse entière : la moitié d'entre elles ne présentent la maladie que lors de leur première grossesse, et 80% n'en souffrent qu'au premier trimestre. 

Pour les femmes qui en sont atteintes, une alimentation douce et un peu de gingembre peuvent contribuer à la rendre plus supportable. Il faut également s'hydrater souvent et ne pas oublier de consulter un médecin lorsque c'est jugé nécessaire. 

Source : scientificamerican, parents, goodhousekeeping


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.