Voici comment les enfants d'Enrique Iglesias et Anna Kournikova vivent la fièvre de la Coupe du Monde 2018

Anna Kournikova et Enrique Iglesias dévoilent comment leurs jeunes enfants vivent la fièvre de la Coupe du Monde 2018 qui se déroule en Russie. Êtes-vous prêts à vous laisser attendrir ? 

 

 

Un post condiviso da Enrique Iglesias (@enriqueiglesias) in data:

Dès le début de la Coupe du Monde de football, de nombreux artistes ont manifesté sur les réseaux sociaux leur soutien à leur équipe favorite. C'est le cas du chanteur Enrique Iglesias, qui regarde chaque match avec sa famille au complet. 

Naturellement, la famille Iglesias Kournikova ne peut limiter son soutien à une seule équipe. Le chanteur est de nationalité espagnole tandis que sa femme est née à Moscou, en Russie, le pays qui accueille officiellement la Coupe du Monde de football 2018. 

Embed from Getty Images

Avec un tel mélange d'origines différentes, quelle équipe pensez-vous que les enfants d'Enrique et d'Anna encouragent ?

Il est difficile pour le couple de soutenir une seule formation, et c'est pourquoi Enrique et Anna ont passé un accord. Les deux parents supportent de manière égale les deux équipes de leurs pays respectifs. Mais n'ont-ils pas malgré tout une légère préférence ? 

 

 

Il est en tout cas certain que la famille Iglesias Kournikova a montré par l'intermédiaire des réseaux sociaux qu'elle respectait scrupuleusement cet accord, bien qu'il ne s'agisse finalement que d'un simple jeu visant clairement à éviter toute dispute.

Le chanteur a récemment publié une photo sur son compte officiel Instagram, sur laquelle il dévoile la manière dont il vit la Coupe du Monde avec sa famille. On peut voir sur l'image le petit Nicolas Iglesias sur les épaules de son père en train de regarder fixement l'écran de télévision. 

La photo d'Enrique montre clairement que les deux hommes de la famille soutiennent l'Espagne, et elle a été publiée le jour même où cette dernière affrontait le Portugal, un match qui s'est achevé par le score de 3 - 3. Enrique portait un foulard aux couleurs de l'Espagne, sur lequel on pouvait lire “España” en majuscules bien visibles.

Aucun doute sur l'équipe que soutient Enrique ! 

 

 

Un post condiviso da Enrique Iglesias (@enriqueiglesias) in data:

Mais Anna Kournikova n'est pas en reste. L'ex-joueuse de tennis russe a également publié une photo avec son fils en train d'encourager la sélection russe. 

On y voit Nicolas Iglesias très souriant dans les bras de sa maman. La photo était accompagnée d'un petit ballon de football avec inscrit dessus "Russie 2018", faisant référence à la Coupe du Monde actuelle et affichant ainsi sans équivoque la préférence d'Anna. 

 

 

Un post condiviso da Anna Аня (@annakournikova) in data:

Pour le moment, le foyer des Iglesias-Kournikova respire l'harmonie. Bien sûr, Enrique comme Anna veulent que leurs enfants soutiennent leur équipe préférée, mais tout se passe très bien jusqu'ici, et il est clair que la petite Lucy et Nicolas portent les équipes de Russie et d'Espagne dans leur cœur. 

Toutefois, les deux camps sont à présent en face d'une confrontation entre la Russie et l'Espagne qui aura lieu le 1er juillet. Anna aussi bien qu'Enrique n'y sont pas vraiment préparés. La solution consisterait peut-être à soutenir les deux équipes, et que le meilleur gagne. 

 

 

Un post condiviso da Enrique Iglesias (@enriqueiglesias) in data:

Jusqu'à présent, les équipes espagnole et russe avec plus ou moins d'aisance les huitièmes de finale. Leurs matches ont permis aux deux équipes de faire la démonstration de leurs grands talents, et elles sont toutes les deux en mesure de remporter la compétition. Mais une seule sera la championne. 

C'est un exemple admirable qu'Enrique et Anna donnent à leurs enfants. Ils sont unis dans leurs encouragements, peu importe les différences qui existent entre eux. C'est un très bon moyen pour enseigner aux enfants l'importance de la cohésion familiale, et ils continueront certainement en grandissant à soutenir de manière égale les équipes du pays natal de leur père et de leur mère. 

 

Voilà donc comment on vit la fièvre de cette Coupe du Monde dans la famille Iglesias Kournikova. Soutenez-vous aussi une de leurs équipes ?

Source : Mundo deportivo

Des trucs plus intéressants