La fille de Steve Jobs dévoile le vrai visage de son père et avoue qu'il l'a obligée à le regarder en train d'avoir des relations intimes

Il est pour le moins étrange d'écrire une biographie du plus grand génie de la technologie, Steve Jobs, d'exposer son côté le plus cruel, et d'espérer en même temps qu'il soit pardonné. C'est pourtant ce qu'a fait Lisa Brennan-Jobs avec "Small Fry", le nouveau livre qu'elle a écrit et dans lequel elle raconte sa vie en tant que fille de Steve Jobs.  

undefinedgettyimages

Grâce à une dizaine d'autres biographies et de films, les fans d'Apple connaissent déjà les grandes lignes du début de la vie de Lisa : Steve Jobs l'a eue à 23 ans, il a refusé de la reconnaître malgré des tests ADN positifs, et lui a accordé très peu de soutien financier ou émotionnel. 

undefinedgettyimages

"Small Fry", qui parait en librairie le 4 septembre, est la tentative de Lisa pour raconter cette histoire de son propre point de vue. 

Chapitre après chapitre, on découvre un Steve Jobs cruel envers sa fille et ceux qui l'entourent. Aujourd'hui, dans les jours précédant la sortie du livre, Lisa craint que son père soit condamné par les lecteurs sans aucun espoir de pardon, comme elle l'avait fait elle-même. Elle a peur que la réaction porte davantage sur l'héritage d'un homme célèbre et non sur son histoire en tant qu'être humain et père. 

À la veille de la parution, Lisa souhaite que les lecteurs sachent que, même si Jobs a rejeté sa fille durant des années, celle-ci lui a pardonné. Elle l'aime malgré tout et espère que les passages heureux et gais du livre resteront autant dans les mémoires que ceux où il lui dit qu'elle n'héritera de rien. 

undefinedgettyimages

Mais le pardon que Lisa a accordé à son père est une chose. Le plus difficile sera de parvenir à susciter l'envie de pardonner chez le lecteur. Elle sait au fond que cela n'ira pas de soi, notamment après la découverte d'anecdotes du calibre de celle qui suit. 

À plusieurs reprises dans le livre, Jobs fait preuve d'un comportement pour le moins inapproprié envers sa fille, mais un moment particulier est resté gravé dans la mémoire de l'auteure : 

Lisa raconte une fois où elle l'a vu en train d'embrasser son épouse, Laurene Powell Jobs, "C'était un baiser passionné, il promenait ses mains sur ses seins et les remontait en haut de ses cuisses, tout en gémissant de manière exagérée". 

undefinedgettyimages

Lorsque Lisa a essayé de s'esquiver, son père l'a arrêtée en disant : "'Hey Lis, reste ici. On passe du temps en famille. C'est important que tu essaies de faire partie de cette famille'. Je suis restée muette, regardant dans une direction pendant que l'entendais gémir". 

Dans une interview, Lisa a précisé qu'elle ne s'était jamais sentie menacée par son père et que pour elle, ces scènes mettent surtout en évidence le comportement "simplement gênant" de son père.

Lisa est actuellement mariée à Bill, un ancien employé de Microsoft qui lance actuellement sa nouvelle société de logiciels. Il a deux filles de 10 et 12 ans d'une précédente union, et un fils de 4 mois avec elle. Quand Lisa l'observe avec ses enfants, elle raconte : 

Je regarde mon mari et je vois comment il se comporte avec ses filles, d'une manière qui aurait plu à mon père. Mon père aurait aimé être un tel homme, et il était entouré d'hommes comme ça, mais il n'arrivait pas à en être un. 

À travers sa dureté et les autres critiques que ce livre pourrait encore soulever, une question incontournable se pose : quelle genre de personne se cache derrière l'image de l'autodidacte à succès ? 

Source : NY Times, Vanity Fair, People