Inacceptable : un garçon de 10 est marié à une fillette de 8 ans en Roumanie. Les internautes sont choqués.

Le mariage forcé d'une fillette implique pour celle-ci d’être séparée de sa famille pour être envoyée chez celle de son mari, à la manière d'un transfert de bien. Au lieu de jouer et d’aller à l’école, il est alors attendu de l’enfant qu’elle devienne soudainement adulte et s’attelle à s’occuper de la maison et élever des enfants.

Aujourd’hui, en plein 21ème siècle, de telles situations se révèlent toujours terriblement réelles ; le mariage d’enfants reste pratiqué dans de nombreuses régions du monde.

Un mariage de culture gitane en Roumanie entre deux enfants de moins de 10 ans soulève l’indignation

Une cérémonie tenue dans le comté de Dolj en Roumanie et au cours de laquelle un garçon de 10 ans et une fillette de 8 ans ont été mariés a causé un vent d’indignation sur les réseaux sociaux.

Une vidéo montre une communauté gitane en pleine célébration de l’union de deux mineurs, selon leurs traditions locales. La très jeune mariée y est vue dans une robe rose en train de sourire timidement, ses cheveux arrangés en boucles.

À LIRE AUSSI : Enfants brutalisés à l'école : deux enseignantes accusées de violences graves sur des enfants de maternelle

Pendant ce temps, le marié peut être vu en train de danser avec ses amis sur une musique folklorique, avant que la chanteuse ne lui fasse la déclaration suivante :

Laisse tes jouets de côté, aujourd’hui tu as épousé ta femme.

La mariée est ensuite assise sur un tabouret afin que tous puissent admirer sa tenue.

Suite à sa publication sur les réseaux sociaux, la vidéo a suscité une vague d’indignation massive, de critiques et même des insultes de la part des internautes. Cependant, certaines personnes ont cherché à expliquer qu’il ne s’agissait pas d’un mariage à proprement parler mais d’une cérémonie d’alliance entre deux familles, et que le mariage ne serait pas consommé avant l’adolescence des époux. 

Le mariage d’enfants : une cruelle réalité

Le mariage d’enfants consiste à marier de manière officielle ou non un enfant ou adolescent de moins de 18 ans, généralement à un adulte nettement plus âgé.

Les épouses sont souvent obligées d'abandonner leurs études et sont particulièrement exposées au risque d’être victimes de violences conjugales, en plus de possibles complications potentiellement fatales durant la grossesse et l’accouchement.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Feminismo INC (@feminismoinc) on

Les cultures occidentales considèrent de plus le mariage forcé comme une violation du droit à l’éducation, à la protection et à la santé de l'enfant. Il s’agit d’une forme de discrimination qui va délibérément à l’encontre des droits de l’homme. Bien que cette pratique soit généralement mal vue et punie dans certains pays, elle reste pratiquée dans diverses parties du monde.

À LIRE AUSSI : Condamnés pour avoir forcé leur fils à se livrer à des ébats intimes ! Comment éviter ces situations ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sara Alonso Esparza (@saraaesparza) on

Le mariage d’enfants a principalement lieu dans les pays en développement, particulièrement en Afrique et en Asie du Sud. L’inde compte le plus d’épouses enfants au monde (plus de 10 millions), suivie par le Bangladesh, le Niger et le Brésil.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Silvia Muiña (@silviamuinha) on

Selon le World Policy Analysis Center (Centre d’étude des politiques du monde), l’âge minimum pour être autorisé à se marier est de 18 ans dans 88 % des pays du monde, mais le mariage d'un mineur reste permis avec l’accord des parents.

L’Amérique Latine compte de nombreux cas de mariages de mineurs

En Amérique Latine, près de 1 fille sur 4 se marie avant l’âge de 18 ans, principalement en République dominicaine, au Brésil et au Mexique ainsi que dans certains pays d’Amérique Centrale tels que le Nicaragua, le Honduras et le Guatemala.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Milángela Balza 🇻🇪 (@mishistoriasdeverdad) on

Selon des sondages de démographie et de santé, les mariages non officiels à un jeune âge sont bien plus communs en Amérique Latine et aux Caraïbes que les unions officielles de mineurs.

Seules l'éducation et l'implication de la population peuvent permettre de lutter contre cette injustice. Faisons en sorte d'aider à l'éducation des enfants du monde afin d'éviter qu'une pratique aussi barbare puisse perdurer. 

À LIRE AUSSI : Elle prétendait être une travailleuse sociale aimable mais volait les bébés des pauvres pour les vendre aux riches : l'histoire de Georgia Tann