Elle publie une photo "charmante" de son fils. Scène suivante, la police frappe à sa porte pour venir l'arrêter

Sur l'une des photos d'un bébé de 14 mois publiée sur Facebook, on peut voir ce même bébé suspendu en l'air par sa chemise, elle-même accrochée à un cadre de porte. On voit bien sur la photo que le bébé pleure et qu'il n'est pas dans une position confortable. Les enquêteurs racontent qu'ils ont reçu les appels de nombreuses personnes horrifiées par une image vue sur les réseaux sociaux, et montrant un enfant en fâcheuse posture. Le petit garçon était enroulé dans sa chemise et complètement suspendu. Le sergent James Kinicki, du bureau du shérif du comté de Spotsylvania, déclare : 
 

On nous confié une investigation pénale par l'intermédiaire de la brigade de l'enfance. L'enquête nous a appris que l'enfant n'avait pas été suspendu à un clou, mais à un crochet pour soutenir des pots de plantes. Néanmoins, il se portait à merveille. 


D'après les informations communiquées par les policiers, la photo avait été prise par la mère et publiée sur la page Facebook du père. Les enquêteurs ont ainsi pu remonter jusqu'aux parents de l'enfant, et notamment jusqu'à la mère, Alexis Breeden, une jeune fille de 18 ans au nom duquel un mandat d'arrêt a immédiatement été délivré.

Kinicki dit que la photo a attiré son attention lorsque plusieurs personnes ont marqué leurs partages de la photo controversée avec le tag de la page officielle du bureau du shérif. Sur les raisons qui expliquent la publication de cette photo, le sergent précise : 
 

Les parents du bébé se sont disputés et, pour se venger, le père a publié la photo sur Facebook afin d'attirer des histoires à la mère.


InformOverload / YouTube

Cependant, le sergent affirme que le père du petit n'était pas impliqué dans cette maltraitance. Pour leur part, les utilisateurs des réseaux sociaux s'en sont violemment pris à la mère et l'ont signalée aux autorités pour qu'elles s'occupent de cette affaire. 

En conséquence de ces accusations et de l'enquête qui a suivi, la jeune mère a été inculpée au pénal de maltraitance sur un enfant mineur. Plus tard, des rapports du tribunal ont révélé que, dans l'espoir d'alléger sa peine, la jeune femme s'est déclarée coupable des accusations d'abus et d'agression sur un membre de sa famille. 

En fin de compte, le tribunal a décidé de faire preuve de compassion envers la jeune mère et ne l'a pas envoyée en prison. Au lieu de cela, le juge lui a ordonné de suivre un cours de gestion de la colère et de se soumettre à une évaluation psychiatrique.

Tout porte à croire que la jeune femme a retenu la leçon de cette amère expérience, car elle a fini par se séparer du père de l'enfant. Qui plus est, Alexis est retombée amoureuse et elle est devenue maman pour la seconde fois. Heureusement, elle semble maintenant tenir son rôle de mère avec beaucoup plus de maturité et de modération. Aujourd'hui, elle affiche fièrement deux magnifiques enfants et une belle petite famille.

Source : wtvr

Des trucs plus intéressants