Dois-je laisser pleurer mon bébé toute la nuit ? Que disent les experts sur cette question épineuse ?

"Laisse-le pleurer quelques minutes ! Ça ne lui fera pas de mal ! Au contraire, c'est comme ça qu'il apprend à se calmer." Quelle mère n'a jamais entendu ce conseil ? S'il est certain que de nombreux parents pensent de cette manière, les opinions sur cette question divergent encore considérablement à ce jour, car certains affirment qu'il vaut mieux s'occuper du bébé sans attendre. Alors, qui a raison ? Si vous voulez le savoir, ne vous arrêtez pas de lire. 

Oksana Kuzmina / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Parviendrez-vous à deviner exactement le sexe de votre bébé ? Ces astuces auraient aidé des mères à le savoir

Richard Ferber, ex-directeur et fondateur du Centre des Troubles du Sommeil de l'Hôpital pour Enfants de Boston, aux États-Unis, est d'avis que la "méthode 5-10-15" ou "méthode d'attente progressive" est la meilleure option pour éduquer un nouveau-né. L'expert conseille donc aux parents d'attendre quelques minutes avant d'aller consoler leur bébé lorsqu'il pleure dans son berceau. 

Marcel Jancovic / Shutterstock.com

À chaque fois que vous devez vérifier en personne que l'enfant se porte bien, il est important d'attendre un peu avant de retourner le voir à nouveau. Dans ce sens, la "méthode 5-10-15" fait référence aux minutes d'attente entre chaque intervention des parents. 

Ne laissez pas votre enfant pleurer davantage.

VGstockstudio / Shutterstock.com

Cependant, cette méthode a suscité des critiques et elle est aujourd'hui remise en question par une nouvelle étude réalisée par des scientifiques et des psychologues américains de l'Université de Notre-Dame-du-Lac, dans l'Indiana. Cette étude sera bientôt publiée dans la revue scientifique Applied Developmental Science.

Sur un échantillon de 600 adultes, elle est arrivée à la conclusion que ceux dont les parents les prenaient dans leurs bras et s'occupaient d'eux à chaque fois qu'ils pleuraient sont aujourd'hui beaucoup moins anxieux et affichent une santé mentale plus solide. 

De quoi est-on sûr à l'heure actuelle ? 

Irk Tsun / Shutterstock.com

La professeure Darcia Narváez a déclaré au journal américain Tribune Media Wire que de nombreux experts s'accordent pour dire que le contact physique entre parents et enfants est fondamental durant les six premiers mois de vie de ces derniers. 

Ce que font les parents lors des premiers mois et des premières années affecte réellement la manière dont le cerveau du bébé évoluera. En effet, c'est pendant cette période qu'il construit les liens émotionnels avec ses parents, et il a donc besoin d'un contact physique fréquent avec eux. 

À LIRE AUSSI: 6 kilos de bonheur : elle donne naissance au plus gros bébé jamais mis au monde par les docteurs

Embrassez-le sans cesse.

altanaka / Shutterstock

Plus le bébé est jeune, plus les câlins et les démonstrations de tendresse ont un impact positif sur sa santé mentale. D'après les résultats de l'étude, il deviendra moins dépressif en grandissant, sera plus aimable et deviendra un adulte plus productif.

C'est pourquoi la méthode "d'attente progressive" n'aurait aucune valeur éducative, puisque les enfants n'ont pas la même perception du temps que les adultes. Pleurer pendant cinq ou quinze minutes revient au même pour eux. En l'absence de réaction des parents, ils n'en tireront aucun conclusion bénéfique ; au contraire, cette absence peut conduire à l'apparition dans le futur de problèmes émotionnels, tels que des troubles du sommeil et de l'anxiété.  

En fin de compte, la science ne cesse de nous surprendre chaque jour avec les résultats de ses études. Choisissez la méthode qui vous convient le mieux, mais dans tous les cas, n'arrêtez jamais de donner de l'amour à vos enfants. 

Source : Baby center

À LIRE AUSSI: Un petit bébé de 390 grammes, d'à peine 21,8 cm naît à 28 semaines et survit contre toute attente


Le contenu de cet article est uniquement à caractère informatif et ne remplace aucunement l’avis d’un spécialiste certifié.