Elle achète un maillot de bain pour ses vacances mais sans l'essayer. La pauvre a payé son erreur une fois à la plage

Toutes les femmes savent qu'on ne plaisante pas avec les maillots de bain. Pour soigner son apparence pendant ses vacances à la plage, Liz Petrone, une mère de quatre enfants, s'est acheté un nouveau bikini. Hélas, il était déjà trop tard lorsqu'elle s'est rendu compte de son erreur monumentale. 

Cette femme dit que son départ en vacances l'a poussée à s'acheter un nouveau maillot de bain, mais qu'elle ne l'a pas essayé au préalable. Dans une publication sur son compte Facebook, elle raconte à ses amis ce qui s'est passé : 

Je ne peux pas m'en empêcher, je sais que c'est idiot, mais je le fais quand même car je suis une masochiste et j'aime croire que l'univers travaille pour moi, alors qu'en réalité je pense que Dieu, la Vierge Marie et ma propre mère sont là-haut en train de rire de ma naïveté et en remettent même une couche. 

Liz a donc acheté un bikini deux-pièces, mais il se trouve qu'il était au maillot de bain ce que la coupe mulet était à la coiffure : petit et serré en haut, et très large en bas. 

Liz affirme qu'elle a décidé de ne pas l'essayer et l'a acheté ainsi, malgré le fait que son dessin lui semblait un peu étrange. Avec humour, elle écrit qu'elle se considère comme une femme de foi, et qu'elle est tout de même partie confiante à la plage. En arrivant, l'eau avait l'air bonne et rafraîchissante et elle a donc décidé "d'inaugurer" son nouvel achat. C'est alors qu'elle s'est aperçu, à sa grande surprise, qu'elle ne pouvait même pas attacher le haut autour de son torse. Elle raconte : 

Je suis entrée dans ce nouveau magasin et j'ai dû me retrouver par hasard dans la section enfants parce que les adorables petits couvre-mamelons du haut étaient tout serrés au milieu de ma poitrine, comme deux petites sœurs timides qui n'osent pas se séparer. 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Liz avait également quelque chose à dire sur le bas qui devait normalement arriver au niveau de la ceinture. Selon elle, c'était comme si elle avait mis la culotte de sa grand-mère dans la machine à laver et qu'elle l'en avait ressortie toute rétrécie. Bref, c'était beaucoup trop serré.

C'est exactement ce qu'a réalisé Liz en essayant d'enfiler ce maillot de toutes les manières possibles. Elle a même essayé de rentrer l'abdomen, pensant qu'elle avait peut-être pris du poids, puis elle s'est mise à prier pour que le deux-pièces ne lui aille pas trop mal. Elle a songé que son mari avait le même vieux slip de bain depuis leur mariage ; peut-être s'était-elle trop laissée aller ? 

Finalement, la solution lui est apparue d'un seul coup. Elle a sorti son vieux mais fidèle maillot de toujours, l'a enfilé, et s'est présentée ainsi devant le regard médusé de sa famille qui s'attendait à la voir arborer fièrement sa nouvelle acquisition. Elle a donc enfin pu profiter des plaisirs de la mer et des vacances dont elle avait tant rêvé. 

Nous nous préoccupons sans doute un peu trop de notre apparence jusque dans les moindres détails, et nous finissons souvent par acheter des habits dont nous ne sommes pas complètement sûrs. Comme l'a appris Liz à ses dépens, il vaut parfois mieux faire passer le confort avant l'orgueil. Cela permettrait certainement à beaucoup de femmes de profiter davantage de la vie. 

Source : Tap Haps

Des trucs plus intéressants