10 idées fausses sur la période menstruelle qu'il est grand temps d'abandonner

10 idées fausses sur la période menstruelle qu'il est grand temps d'abandonner

Santé et bien-être

July 5, 2018 11:38 By Fabiosa

La question de la période menstruelle chez les femmes a longtemps été un sujet tabou. Aujourd'hui encore, de nombreuses femmes se sentent gênées et préfèrent ne pas en parler. C'est précisément cette méconnaissance et ce manque d'informations disponibles qui a conduit à l'apparition de mythes et d'idées fausses que nous aimerions aujourd'hui rectifier.

Voici donc ci-dessous 10 affirmations qui démentent ces rumeurs infondées.

1. Les douleurs menstruelles ne sont pas imaginaires : il existe en effet une maladie appelée dysménorrhée

Il se produit durant la période menstruelle de notre cycle de fertilité une série de processus physiologiques douloureux. Pour décoller l'endomètre, l'organisme provoque des contractions à l'origine de ces douleurs par l'intermédiaire de certaines substances appelées prostaglandines, qui sont les véritables causes de la dysménorrhée. 

2. Les changements hormonaux influent bien sur les émotions

Pendant la phase menstruelle, nos niveaux hormonaux sont déséquilibrés. Le niveau d'œstrogène chute, tandis que celui de la progestérone augmente. Les œstrogènes sont liés à la sérotonine, un neurotransmetteur connu sous le surnom d'hormone du bonheur. D'autre part, le déséquilibre entre progestérone et œstrogène peut provoquer de l'anxiété, de la dépression, une sensation de peur, de l'insomnie et de l'irritabilité.  

3. Le cycle de 28 jours est une moyenne, la fourchette normale va de 29 à 35 jours

Malgré une idée répandue voulant que le cycle de reproduction de la femme soit d'à peine 28 jours, cela ne correspond pas à la réalité. Lorsque les spécialistes parlent de 28 jours, ils font référence au calcul de la moyenne du cycle féminin, mais chaque femme est unique et les cycles de chacune peuvent être plus longs ou plus courts, ou encore varier d'une période à l'autre. La "norme" se situe entre 29 et 35 jours. En outre, il faut toujours tenir compte du fait que certains facteurs externes peuvent influer sur la durée de notre cycle, comme le stress professionnel, les voyages, ou les émotions fortes et soudaines. 

4. L'absence de règles n'implique pas toujours une grossesse

Beaucoup de femmes pensent que l'unique cause d'un retard dans les règles est la grossesse, mais ce n'est pas une règle absolue. Les menstruations peuvent être retardées par certains facteurs, parmi lesquels on peut citer le stress et l'anxiété, des changements de poids, des maladies thyroïdiennes, ou l'excès d'activité physique. En cas d'"accident" et de retard, il est néanmoins préférable de se soumettre à un test de grossesse. 

5. L'exercice physique pendant la période des règles peut avoir des effets positifs si la femme y est disposée

Les femmes pensent fréquemment qu'elles doivent se reposer pendant leurs règles, mais il est certain que faire de l'exercice peut être très bénéfique pour réduire les coliques menstruelles. La pratique du sport nous fait libérer des endorphines, une substance que nous produisons naturellement et qui est liée au contrôle et au soulagement de la douleur. Néanmoins, chaque cas est unique et si vous souffrez de fortes douleurs et que vous ne vous sentez pas disposée à faire de l'exercice, il vaut mieux ne pas forcer votre corps. 

6. La menstruation n'est pas un obstacle aux rapports intimes

Bien que les relations sexuelles pendant les règles aient été longtemps considérées comme "sales", ce n'est pas le cas tant que les deux partenaires sont conscients et consentants. Il faut en revanche tenir compte de certaines mesures d'hygiène afin que l'acte reste plaisant et ne devienne pas une source de stress.

7. Vous pouvez tomber enceinte pendant la menstruation

Bien qu'il soit quelque peu inhabituel d'avoir des relations sexuelles sans protection pendant la période menstruelle, il faut savoir que les règles ne vous mettent pas à l'abri d'une grossesse. Certaines altérations peuvent en effet provoquer l'ovulation pendant le cycle menstruel. 

8. Aucun aliment n'est interdit pendant les règles

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, il n'existe pas de régime spécial pour cette période de la vie d'une femme. Cependant, si vos pertes sont trop importantes, vous pouvez renforcer votre alimentation avec du fer. De même, en cas d'inflammation, vous devriez éviter de consommer des aliments qui pourraient la provoquer. 

9. La menstruation ne doit pas vous empêcher de nager

De nombreuses femmes n'osent pas se baigner dans la mer ou dans une piscine lorsqu'elles ont leurs règles, car elles ont peur que leur saignement soit visible dans l'eau. Tant que vous maintenez une bonne hygiène, cela ne doit pourtant pas être un obstacle. En effet, lorsque vous entrez dans l'eau, la gravité est modifiée puisque la densité de l'eau est plus élevée que celle de l'air, et les résidus de l'endomètre sortent moins facilement. En revanche, vous devez être préparée à vous changer régulièrement, et à chaque fois que vous sortez de l'eau.  

10. Aucune femme ne devrait avoir honte de ses saignements menstruels

La menstruation des femmes a longtemps été stigmatisée, mais tout le monde sait aujourd'hui qu'elle fait partie de la vie, que le cycle reproductif féminin peut influer sur notre état physique, et que c'est quelque chose de normal. Il ne s'agit pas bien sûr de parler à tout le monde de notre cycle de reproduction, mais il n'est pas non plus question d'en être gênée ou de cacher que nous avons nos règles. 

 

Comme vous pouvez le voir, il est toujours mieux de s'informer afin de ne pas commettre d'erreurs ou de vivre entourée d'idées fausses. Les règles font partie de la vie et elles ne doivent en aucun cas être une source d'embarras pour les femmes. 

Source : Health Line, Libra

 


Cet article n’est fourni qu’à titre informatif. Certains produits et objets mentionnés dans cet article peuvent provoquer une réaction allergique et nuire à votre santé. Avant de les utiliser, consultez un technicien/spécialiste certifié. Le comité de rédaction ne sera tenu responsable d’aucun préjudice ou d’aucune autre conséquence pouvant résulter de l’utilisation des méthodes, produits ou objets décrits dans cet article.