Une étude révèle qu'une augmentation progressive du tour de taille peut être un signe

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Une étude révèle qu'une augmentation progressive du tour de taille peut être un signe de cancer

Date July 16, 2018 18:08

Une étude a révélé qu'une augmentation du tour de taille pouvait être un signal d'alarme grave concernant votre santé.

Maridav / Shutterstock.com

Les chercheurs de l'University College London ont récemment étudié en détail un groupe de femmes, avec pour objectif d'évaluer les pathologies apparaissant chez ces femmes qui présentaient une augmentation du tour de taille ou au niveau des hanches.  

Après des années d'études approfondies, la recherche a révélé que les femmes dont la taille et les hanches augmentaient de volume chaque décennie après l'âge de 20 ans présentaient 33 % de risques de plus que les autres de souffrir d'un cancer.  

Selon ces résultats, l'augmentation du tour de taille à un âge moyen est donc un signe de risque de cancer. De plus, les chercheurs ont précisé le type de cancer spécifique qui se développait le plus fréquemment chez ces femmes. 

NinaMalyna / Shutterstock.com

Les femmes étudiées souffraient dans leur grande majorité d'un cancer du sein. Ce type de cancer est fondamentalement associé aux femmes dont la taille et les hanches s'élargissent progressivement.    

"Regarder son tour de taille à partir de l'âge de 20 ans pourrait être un moyen simple de suivre l'augmentation du poids", affirme l'une des chercheuses.

Les constantes avancées de la médecine ont associé l'obésité aux principaux facteurs de risque de développement d'un cancer. Cette étude vient aujourd'hui s'ajouter aux preuves scientifiques déjà accumulées dans ce domaine.   

Les détails de cette étude

kurhan / Shutterstock.com

L'étude a impliqué l'évaluation de plus de 90 000 femmes dont les âges se situaient entre 50 et 60 ans, toutes originaires d'Angleterre. 

La période de suivi a été de 3 années consécutives. Sur ces 90 000 femmes, des cancers du sein ont été diagnostiqués chez 1090 d'entre elles à des stades divers. 

Les chercheurs ont établi que l'augmentation du tour de taille chez les femmes au Royaume-Uni par cycles de 10 ans (par exemple, d'une taille 14 à 16) entre 25 ans et l'âge de la post-ménopause, était liée à une augmentation de 33 % du risque de cancer du sein. Cependant, ce n'est pas le plus inquiétant. 

kurhan / Shutterstock.com

Les scientifiques soulignent également qu'une augmentation de deux tailles pendant cette même période était associée à un risque supérieur de 77 %. Une bonne raison de plus pour prévenir toutes les femmes qui prennent du poids. 

Simon Vicent, directeur de recherche d'une organisation caritative de lutte contre le cancer appelée Breakthrough Breast, s'est exprimé publiquement sur ces résultats : 

"Nous savons que 40 % des cancers du sein pourraient être prévenus grâce à des changements de style de vie, comme le fait de rester active ou de maintenir un poids sain. Cette étude met en avant une manière simple de contrôler l'augmentation du poids avec le temps. Il est probable que les femmes se souviennent mieux du tour de taille qu'elles affichaient lorsqu'elles étaient plus jeunes que de leur indice de masse corporelle", a-t-il déclaré.  

Les objections à l'étude

Nina Buday / Shutterstock.com

Les chercheurs ont été soumis à certaines contraintes : les résultats dépendaient de la précision des souvenirs des femmes évaluées sur leur tour de taille à l'âge de 20 ans. Lorsqu'elles se souviennent de leur taille originale, il est plus facile de comprendre les risques de l'obésité et d'appliquer ce chiffre au reste de l'étude. 

Tom Stansfeld, de l'organisation Cancer Research UK, a affirmé que cette étude n'était pas fiable car la taille des vêtements avait changé au cours des années et que les résultats dépendaient du fait qu'elles se souviennent de leur taille à chaque décennie. 

Albina Glisic / Shutterstock.com

"L'évidence nous montre que les choses les plus importantes à faire pour réduire le risque de cancer du sein, notamment après la ménopause, sont de maintenir un poids sain, de pratiquer une activité physique le plus régulièrement possible, et de réduire la consommation d'alcool", a-t-il dit. 

Cette étude réalisée en Angleterre a pris pour sujets uniquement des femmes anglaises. Les chercheurs du monde entier devront donc prochainement tester des populations distinctes de femmes et comparer les résultats afin d'être mieux convaincus par les conclusions de ces évaluations.

Alena Ozerova / Shutterstock.com

Le mieux à faire en attendant est de prendre bien soin de sa santé en améliorant son style de vie, afin de s'éviter de vaines inquiétudes. 


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.