Troubles alimentaires : 3 problèmes comportementaux graves pouvant entraîner la mort

Santé et bien-être

July 9, 2018 16:46 By Fabiosa

Des études scientifiques de plusieurs pays ont constaté que le nombre de cas de gens atteints de troubles alimentaires augmentait chaque année. La plupart de ces troubles ne sont jamais diagnostiqués, et une proportion élevée des personnes concernées peuvent décéder, voire attenter à leur propre vie. Ces problèmes comportementaux graves restent fréquemment non identifiés, c'est pourquoi nous aimerions nous pencher sur ce sujet un peu plus en détail. 

Qu'est-ce qu'un trouble alimentaire ?

Les troubles de l'alimentation peuvent occasionner de graves maladies ainsi que des problèmes comportementaux considérables. Ils sont liés à une ingestion insuffisante ou excessive d'aliments, entraînant chez les patients de graves altérations physiques et mentales. Bien que de nombreuses personnes n'y prêtent pas attention, cette pathologie peut occasionner des complications au niveau du fonctionnement du cœur ou des reins, et éventuellement causer la mort ou pousser au suicide.  

Les trois troubles alimentaires sont l'anorexie nerveuse, la boulimie nerveuse, et le besoin compulsif de manger. Nous allons maintenant voir en détail quels sont les symptômes de chacun. 

L'anorexie nerveuse.

Les patients souffrant d'anorexie nerveuse se considèrent eux-mêmes en surpoids bien qu'ils soient extrêmement minces. Ils s'astreignent donc à moins manger, parfois au point de souffrir d'inanition. Ce trouble alimentaire est l'un de ceux présentant le plus grand taux de mortalité, notamment à cause des complications consécutives à l'inanition et des suicides. La majorité des patients qui présentent ce trouble sont des femmes. 

Parmi les principaux symptômes qui permettent d'identifier l'anorexie nerveuse, on trouve les suivants : 

  • Alimentation restreinte ;
  • manque de volonté pour maintenir un poids sain ;
  • maigreur extrême ;
  • terreur à l'idée de prendre du poids ;
  • déni de la gravité de cette maigreur extrême.

VGstockstudio/ Shutterstock.com

En outre, l'anorexie nerveuse peut entraîner d'autres problèmes de santé physique tels que, entre autres, la réduction de la masse osseuse, l'anémie, la faiblesse musculaire, une constipation grave, des fonctions vitales très faibles, la stérilité et l'arrêt des fonctions cérébrales, toutes ces dangereuses manifestations pouvant conduire à la mort. 

La boulimie nerveuse.

Les personnes atteintes de boulimie nerveuse entretiennent également une obsession de la maigreur, mais traversent des crises durant lesquelles elles mangent frénétiquement tout ce qui leur tombe sous la main. Toutefois, elles culpabilisent après coup et utilisent des laxatifs et des diurétiques, ou encore se font vomir. Ces comportements vont généralement de pair avec la pratique excessive d'exercices physiques. 

Africa Studio / Shutterstock.com

Parmi les principaux symptômes, on peut citer :

  • Déséquilibre électrolytique ;
  • déshydratation ;
  • troubles gastro-intestinaux ;
  • irritation intestinale ;
  • inflammation chronique ;
  • maux de gorge ;
  • glandes salivaires enflées.

Le besoin compulsif de manger.

Les personnes souffrant de ce trouble présentent généralement le même comportement que les patients atteints de boulimie nerveuse, mais elles ne culpabilisent pas autant après avoir mangé, c'est pourquoi ce sont d'ordinaire des gens obèses ou en surpoids. 

Parmi les principaux symptômes de ce trouble, on peut citer : 

  • Crises fréquentes de grignotage ;
  • manger sans toutefois avoir faim ;

  • alimentation inefficace ;
  • anxiété et honte de grignoter sans cesse ;
  • ingestion de nourriture jusqu'à se rendre malade et sensation excessive de saturation.

Les facteurs de risque.

Les troubles alimentaires sont des maladies qui doivent continuer à être étudiées. De nombreux chercheurs à travers le monde se consacrent à collecter des données pour pouvoir en découvrir les causes exactes. Pour le moment, on sait que ces troubles peuvent affecter les personnes des deux sexes, bien que les femmes soient plus largement touchées. On a également mis en évidence le fait que ce type de problème apparaît souvent au moment de l'adolescence ou au début de l'âge adulte. 

De plus, il a été établi que les troubles alimentaires peuvent être provoqués par une interaction de causes d'origines génétique, biologique, comportementale, psychologique et sociale. Certaines de ces études ont pour unique but d'identifier les changements d'ADN et l'activité biochimique du cerveau pouvant conduire au développement de ces pathologies. 

Kateryna Kon / Shutterstock.com

D'autre part, on sait qu'une faible estime de soi, un manque de contrôle sur sa propre vie, la dépression, des relations familiales ou personnelles conflictuelles, l'abus physique et les pressions sociales en faveur de la minceur sont des facteurs de risque pouvant entraîner cette maladie.

Les troubles alimentaires sont influencés par des facteurs aux origines multiples qui rendent difficile leur compréhension. Le plus important est que les patients qui présentent ces symptômes aillent consulter un spécialiste afin de recevoir l'aide nécessaire pour se soigner. Partagez cet article avec vos proches afin qu'ils bénéficient eux aussi de ces informations utiles. 

Source : NIMH, National Eating Disorders

À LIRE AUSSI: Tous les bienfaits des aliments en fonction de leur couleur : une alimentation colorée et pratique !


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.