Les différences entre un foie totalement sain et un foie atteint d'une cirrhose

La cirrhose est l'une des maladies les plus répandues parmi la population mondiale. En 2012, l'Organisation Mondiale de la Santé l'a ainsi placée parmi les 20 principales causes de mortalité prématurée chez les hommes.

Quelques statistiques sur la cirrhose au niveau mondial

Cette maladie mortelle est considérée comme représentant la phase finale de la maladie hépatique, causée, entre autres, par la consommation d'alcool, les hépatites B ou C, l'obésité, ou encore l'excès de graisse dans le foie. Selon les statistiques de l'OCDE, les États-Unis et le Mexique sont les deux pays affichant le plus grand nombre de décès dus à une cirrhose ou à d'autres maladies chroniques du foie. 

OBprod / Shutterstock.com

Apprendre à identifier un foie sain et un foie atteint de cirrhose

C'est pour cela que nous aimerions aujourd'hui partager avec vous une vidéo diffusée par le Dr. David Drew Prinsky, spécialiste en médecine interne, lors de son talk-show "Lifechangers”. Cet homme est convaincu que montrer les effets de cette maladie sur le foie peut aider à sensibiliser les gens sur les dégâts qu'elle provoque, et permettre ainsi de prévenir de nombreux cas en incitant un changement de style de vie. Vous pouvez voir cette vidéo ci-dessous (en anglais) : 

Les différences d'aspect entre un foie sain et un foie malade.

Dans cette vidéo, le Dr. Prinsky montre aux spectateurs et présente sur le plateau les caractéristiques d'un foie en bonne santé. D'après sa démonstration, l'organe doit avoir une texture lisse et une couleur marron uniforme sur toute sa surface. 

DrDrewLCTV / YouTube

En revanche, l'apparence d'un foie atteint de cirrhose est complètement différente. Sa couleur est grisâtre, et sa surface présente des bosses et une série de cicatrices qui s'étendent à mesure que le foie essaie de se régénérer.  

DrDrewLCTV / YouTube

L'état avancé de la cirrhose entraîne la scarification du foie ainsi qu'une incapacité de fonctionner normalement. La survie du malade requiert généralement une greffe. Toutefois, de nombreux spécialistes s'accordent à dire que de simples changements de style de vie peuvent contribuer à éviter cette dangereuse maladie.   

Il est donc important de connaître les moyens de la prévenir, ainsi que les causes et les facteurs de risque. Il peut également être très utile de consulter un médecin lors de l'apparition d'un symptôme quelconque, car un diagnostic précoce représente souvent de plus grandes chances de survie.  

Source : menshealth, medlineplus, statista


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.