Un jeune homme a marché 32 km pour arriver à l'heure à son premier jour de travail, gros cadeau de son patron

Nouvelles

July 23, 2018 10:25 By Fabiosa

Au cours de votre carrière professionnelle, votre premier jour de travail peut vraiment faire la différence. En effet, c’est celui où vous donnez à vos supérieurs et à vos collègues une première impression de ce qu'ils peuvent attendre de vous pendant que vous travaillerez dans cette entreprise. Par conséquent, personne n’a envie que les choses se passent mal.

Récemment, un jeune homme, originaire d'Alabama (États-Unis), Walter Carr, a eu son premier jour de travail dans une entreprise de déménagement. Il a dû se lever tôt le matin pour y aller. Le problème, c’est qu’il ne se doutait pas que sa voiture tomberait en panne quelques heures avant son important rendez-vous de travail. Afin de ne pas perdre l'énorme opportunité que cela signifiait pour lui de décrocher ce poste, il a parcouru à pieds les 32 kilomètres qui séparent les villes de Homewood et de Pelham.

Pelham, Alabama Police Department / Facebook

Sur le chemin, il a rencontré un policier auquel il a raconté son histoire, et, celui-ci, impressionné par son énorme sentiment de responsabilité, l’a invité à déjeuner avant de l'accompagner à son travail.

C’est ainsi que Walter est arrivé à 6h30 du matin chez Hayden Lamey, qui avait également entendu parler du parcours du jeune homme. Avant l'arrivée des autres membres de l'équipe, cette gentille dame lui a offert de se reposer un peu. Une offre que Walter a refusé, car il voulait commencer son travail le plus tôt possible. Impressionnée et émue par l'engagement de Carr, cette femme a posté l'histoire sur son compte Facebook. Elle ne se doutait pas que Luke Marklin, le PDG de la compagnie de déménagement, ‘Bellhops’, entendrait parler de tout ça.

Je ne sais pas comment, mais mon message original a été supprimé. Donc le voilà, à nouveau !! J'ai été stupéfaite de voir qu’'il a été partagé plus de 800 fois en une journée !

Hier a été une longue journée. Mais une bonne journée. Chris et moi nous sommes réveillés vers 5h45 pour que tout soit entreposé et prêt pour les déménageurs. Vers 6h30, on a sonné à la porte. C'était un officier de police. Il a commencé à nous dire qu'il avait ramassé « ce gentil garçon » à Pelham tôt ce matin. « Ce gentil garçon », Walter, a dit qu'il était supposé nous aider avec notre déménagement aujourd'hui. C'était son premier jour de travail avec cette entreprise de déménagement (Bellhops) et il « commençait son essai » aujourd'hui. L'agent nous a dit que la veille, la voiture de Walter était tombée en panne et qu'il ne savait pas comment il allait se rendre au travail. Alors il a quitté Homewood à MINUIT et a commencé à marcher vers Pelham sur la 280.

Il a marché toute la nuit de Homewood à Pelham. Parce qu’il devait se rendre au travail. Pour ceux qui me lisent et ce qui ne sont pas du coin, c'est à plus de 20 miles (+ de 32 km). L'officier qui nous a raconté cette histoire avait une admiration totale pour Walter et j’en avais aussi. L'agent de police a dit qu'ils l'avaient pris en charge plus tôt dans la matinée, l'avaient emmené prendre un petit déjeuner et une fois qu'ils avaient vérifié son histoire, il a amené Walter chez nous. Nous nous sommes présentés à Walter et nous avons dit à l'officier qu’il pouvait très bien rester avec nous jusqu'à ce que le reste de son équipe arrive. J'ai demandé à Walter s'il voulait monter et se reposer jusqu'à ce que tout le monde soit arrivé. Il a refusé et a demandé s’il pouvait entrer et commencer à travailler. Il a donc commencé à travailler à nos côtés, à Chris et à moi, avant l'arrivée du reste de l'équipe.

Nous avons discuté pendant que nous travaillions ensemble tôt hier matin. Il a adoré ma cuisine et a dit que c'était exactement le genre de cuisine qu’il voudrait. Il venait de la Nouvelle-Orléans. Lui et sa mère ont perdu leur maison dans l'ouragan Katrina et ils ont aménagé à Birmingham. Je lui ai demandé s'il était fatigué de tout ce chemin qu’il avait fait à pied et il a dit que non et qu'il avait fait une sieste de 4 heures avant son départ à minuit. Il a dit qu'il était arrivé à Hoover vers 2 heures du matin et à Pelham vers 4 heures du matin, c'est à peu près à ce moment-là que l'officier l'a récupéré et l'a emmené prendre le petit déjeuner. Il portait des baskets noires Nike et il a dit que c’était fait exprès parce qu'il savait qu'il devrait marcher à travers de hautes herbes en plein milieu de la nuit. Il m’a regardée dans les yeux et il m’a souri et j’ai eu l'impression de le connaître depuis des années. C’était un Marine. Je n'ai en ai pas su plus sur cette l'histoire. Le reste de l'équipe est arrivé et la folie a commencé. Tous les jeunes hommes qui sont venus nous déménager hier (9 au total) font partie des meilleurs que je n’ai jamais rencontrés. Plusieurs d'entre eux étaient à l'université, il y avait des diplômés en ingénierie (vous auriez dû les voir assembler nos lits !!), l'un d'eux commence l'école PA à l'automne, certains travaillent dur depuis le lycée, certains d'entre eux travaillent chez Bellhops depuis un moment et d'autres viennent juste de commencer ! A la façon dont ils travaillent ensemble en équipe, on dirait qu’ils travaillent ensemble depuis des années. Ils se sont souvenus de tous nos noms et Zach et Chase ont vécu de très bons moments en déballant et en faisant des tirs aux paniers avec eux à la fin de la journée.

Je ne peux pas vous dire à quel point j’ai été touché par Walter et son histoire. Il était humble, gentil et joyeux et il a de grands projets ! C’est un bon et dur travailleur. Je ne peux pas m'imaginer combien de fois, au cours de cette marche solitaire sur la 280 au beau milieu de la nuit, il a dû vouloir rentrer chez lui. Combien de fois il s’est demandé si c'était une bonne idée. Combien de fois il a voulu trouver un endroit pour s’asseoir et s’allonger et attendre le matin que quelqu’un vienne le récupérer et le ramener chez lui. Mais il a marché jusqu'à son arrivée ici ! Je suis en admiration totale devant ce jeune homme !

Quand les membres de son équipe sont arrivés un par un, j’ai vu comment ils se comportaient dans la rue devant notre maison. Ils se serraient la main et tous étaient aussi joyeux et prêts pour cette journée que Walter l'était. Walter et moi sommes sortis de la maison et l'un des membres de l'équipe, Shawn, nous a vus et a dit à Walter « Tu dois être l'une des recrues... laisse-moi te serrer la main. Merci d'être venu ! » Il a tendu sa main pour serrer celle de Walter. Il lui était vraiment reconnaissant d'être là. Je suppose que cela doit être normal pour une « recrue » comme il l’appelait, de ne pas rester à l’écart du reste de l'équipe. J'ai juste regardé Shawn et j'ai dit : « Vous ne croirez jamais ce qu'il a fait pour arriver ici. Dites-lui Walter. Walter a dit « j’ai marché ». C’était tout lui. Humble. Je lui ai demandé d’en dire un peu plus et quand il l'a fait, l'équipe était également impressionnée par lui ! Je ne sais pas si Walter leur aurait dit si je ne le lui avais pas demandé.

Donc oui, hier nous avons déménagé. Hier était fou. Hier était long et dur et chaud. Mais... Walter.

Touché par cette affaire, Marklin s'est rendu en Alabama pour donner une première récompense à son employé : il lui a offert un café, il a écouté son histoire et puis quelque chose d'inattendu est arrivé. Il lui a offert une nouvelle voiture !

Ce moment émouvant a été filmé et, lorsque Marklin lui a donné les clés de sa nouvelle voiture, Carr n’a pu s’empêcher de pleurer.

« Honnêtement, je suis sidéré par tout ce qu'il a fait ce jour-là, c’est exactement ce que nous sommes : cœur et  courage », a écrit Marklin sur Twitter.

En plus d'avoir une nouvelle voiture, les gens sur Internet ont commencé une campagne pour l'aider à réparer sa vieille voiture et, étonnamment, il a récolté plus de 8 000 $ (près de 7000 euros) ! Une somme d’argent avec laquelle il envisageait de terminer ses études d’ici quelques mois.

« C'était mon premier boulot après une longue période sans travail », a avoué Carr, « je voulais leur montrer que j’étais dévoué ». Il s’est dit ‘j’obtiendrai ce job quoiqu’il arrive’. « Peu importe le problème, vous pouvez toujours le surmonter, rien n'est impossible à moins que vous ne le rendiez impossible », a-t-il conclu.

Cette extraordinaire histoire est déjà devenue virale et elle nous rappelle que lorsqu’on veut quelque chose, aucun obstacle ne peut nous empêcher de l'atteindre.

Source: La Voz de Galicia, ABC News, BBC