On a pratiqué sur elle une césarienne sans anesthésie pendant qu'elle était encore consciente

Nouvelles

August 22, 2018 18:21 By Fabiosa

Un couple originaire de Californie se retrouve au milieu d'une procédure judiciaire qu'il intente à l'hôpital Tri-City Medical Center, suite à un incident sans précédent. Aussi incroyable que cela paraisse, les médecins ont pratiqué une césarienne sans anesthésie sur Delfina Mota, qui est restée consciente durant toute la durée de cette douloureuse procédure. 

Natthawon Chaosakun / Shutterstock.com

On sait que Delfina Mota, une femme de 26 ans, était enceinte de 41 semaines lorsque les médecins l'ont emmenée précipitamment au bloc opératoire pour pratiquer une césarienne d'urgence, toutefois elle était loin de se douter qu'elle allait y vivre le martyre. En effet, elle affirme dans sa plainte que les médecins ne lui ont administré aucun anesthésiant pour effectuer cette intervention qui a eu lieu le 16 novembre 2017. 

"Je pleurais parce que j'avais peur, je n'avais aucune idée de ce qui était en train de se passer. J'étais allongée là et [l'obstétricienne, la Dre. Sandra López] m'a dit : 'Il faut qu'on le fasse', raconte Mota. "C'est à ce moment que j'ai senti qu'on était en train de m'ouvrir. Les infirmières me tenaient... je pouvais sentir qu'elle me découpait et qu'elle m'ouvrait avec ses mains. C'est là que je me suis évanouie", a déclaré Mota au magazine People.

Derrière la porte de la salle d'accouchement se trouvait le petit ami de Mota, Paul Iheanachor. Celui-ci a plusieurs fois entendu appeler au micro l'anesthésiste, le Dr. David Seif. Toutefois, ce dernier est arrivé alors que Delfina avait déjà mis le bébé au monde. 

"J'ai entendu les cris les plus horribles que l'on puisse imaginer, plusieurs cris", se souvient Iheanachor.

Le couple réclame aujourd'hui réparation à l'hôpital, à la Dre. López, ainsi qu'à l'anesthésiste, pour négligence médicale et agression. Il demande le versement de plus de 5 millions de dollars en dommages et intérêts. Les deux jeunes parents espèrent que cette plainte incitera l'hôpital à mettre en place des politiques plus strictes pour empêcher de tels incidents de se reproduire à l'avenir. 

Source : People, Fox News, Univisión