"Il m'a faite pleurer" : une femme de 90 ans a été dénigrée et expulsée d'un bus

NOUVELLES

"Il m'a faite pleurer" : une femme de 90 ans a été dénigrée et expulsée d'un bus pour une carte expirée

Date October 14, 2019 13:24

Parfois, la façon dont ont traite les personnes âgées est souvent méprisante et froide, car les gens ne tiennent pas compte du fait que l'âge devient un obstacle pour eux, et c'est ainsi que Maria Graziani, une femme de 90 ans, a été expulsée d'un bus dans lequel elle se trouvait, car sa carte avait expiré depuis quelques jours.

Un contrôleur lamentable.

Mme Graziani a expliqué que lorsqu'elle s'est rendu compte de son erreur, elle a essayé de payer un nouveau billet là-bas, mais le contrôleur lui a demandé de l'accompagner pour signaler l'infraction et lui mettre une amende, d'une manière hostile et brusque, lui ordonnant de descendre à l'arrêt suivant.

Il m'a maltraitée et m'a fait pleurer : cela ne m'était jamais arrivé en 90 ans.

"Il m'a faite pleurer" : une femme de 90 ans a été dénigrée et expulsée d'un bus pour une carte expiréeHanna Loban / Shutterstock.com

La fille de Graziani a commenté le contexte entourant sa mère, puisque s'agissant d'une personne âgée, ont doit faire preuve de plus de tact lorsque ce genre de problèmes survient.

C'est vrai, elle n'avait pas renouvelé sa carte, mais à 90 ans, un oubli peut arriver. Il y a des moyens d'intervenir, un peu de tolérance est nécessaire pour comprendre si l'utilisateur est de mauvaise foi ou non. Cette attitude envers les personnes âgées est honteuse.

"Il m'a faite pleurer" : une femme de 90 ans a été dénigrée et expulsée d'un bus pour une carte expiréeVladyslav Lehir / Shutterstock.com

Un message incroyable.

Depuis que l'affaire est devenue virale sur les réseaux sociaux, provoquant beaucoup d'indignation de la part des internautes, le maire de la ville de la municipalité italienne de Carrare, dans la région de Toscane, Francesco De Pasquale, a présenté Maria comme une héroïne pour être fidèle au service des transports publics.

Aujourd'hui, j'ai rencontré Mme Maria Graziani, qui, à cause d'un oubli, a été dernièrement protagoniste d'un malheureux événement dans le bus. Cette femme, en pleine forme, utilise régulièrement les transports publics locaux depuis 1985. C'est une habitude vertueuse qui, au-delà des inconvénients qui l'ont faite connaitre dans la presse locale, fait de Mme Graziani un exemple à suivre.

Espérons que l'histoire de Maria aidera les gens à être plus conscients et respectueux envers les personnes âgées, êtes-vous d'accord ?